Publié dans Livres, roman contemporain

Nouvelle vie

KATHY  de  Patrice JUIFF
Editions Albin Michel   /   246 pages

 

Résumé de l’histoire

Kathy a 3 ans quand elle est placée à l’orphelinat par sa mère. A 18 ans, elle décide de retourner dans sa famille afin de comprendre pourquoi on l’a rejeté et éloigné du groupe familial.

Elle découvre ainsi son père, Raymond, sa mère, Suzanne ainsi que 2 sœurs et un frère et un beau-frère, Lazlo qui vit avec eux. Ils vivent tous dans une vieille maison décrépie. Sa sœur aînée Adèle vit dans un vieux wagon avec son bébé Pam.

Tant que Kathy a de l’argent tous se passe bien pour elle, elle est la princesse et fait peu de corvée, mais dès que son compte en banque est vidé par sa famille, elle est battue, humiliée et doit faire ses corvées plus celles de sa sœur cadette Sol, qui de plus a été mise enceinte (par son frère Adam) et en fait le moins possible. Elle va exploité Kathy jusqu’au bout de ses forces afin de se venger du fait qu’elle couche elle aussi avec son frère Adam.

Les parents adoptifs de Kathy, Sam et Annie, tenteront à plusieurs reprises de la reprendre mais sans succès.

 

Mon avis

Encore une histoire sur le thème de la famille, qui semble être un thème phare chez Patrice Juiff.

Kathy endure toutes les méchancetés et les coups d’une extrême violence (pour être comme sa mère, comme si partager les coups et les insultes les rapprochait) mais sa mère continue de l’ignorer et ne lui parle jamais directement. Elle cherche désespérément à savoir et à comprendre pourquoi sa mère l’a abandonnée. La réponse de l’auteur serait que sa mère a voulu la sauver en lui offrant un autre départ dans une famille aimante et instruite, lui permettant par la suite d’avoir un métier, de gagner sa vie correctement et ainsi de vivre une vie différente de la sienne, sans violence et avec amour.

Cette lecture a été pour moi insoutenable (car tiré d’un fait divers réel) et qui me prouve une fois de plus que l’ignorance mène presque toujours à la violence.

Je trouve que l’auteur utilise très bien les mots pour décrire cette souffrance, cette violence, la méchanceté des uns et des autres, l’ignorance et la crasse.

Âme sensible s’abstenir.

 

Note : 4 / 5   première parution en mars 2009  autre roman ici

 

Publié dans Livres, roman d'horreur, roman policier, thriller

Frissons garantis

 

CHATTAM Maxime L’AME DU MAL
Edition Pocket Thriller / 515 pages

Portrait de l’auteur

Maxime Chattam est né en 1976 à Herblay dans le Val-d’Oise. Au cours de son enfance il fait de fréquents séjours aux Etats-Unis, à New-York, Denver et surtout Portland dans l’Oregon. A 23 ans, il s’inscrit aux cours de criminologie dispensés par l’université Saint-Denis. Aujourd’hui il vit de sa plume.


Résumé du livre

Joshua Brolin est « profiler » pour la police de Portland. Il enquête avec son collègue, Larry Salhindro sur un nouveau sérial killer, Leland Beaumont, surnommé Le bourreau de Portland en raison de l’atrocité de ses meurtres. Cet homme est en train de tuer sa 3ème victime, Juliette Lafayette, quand Brolin arrive juste à temps pour sauver Juliette et tuer le sérial killer.

Mais un an plus tard, les meurtres reprennent avec le même procédé que pour le bourreau de Portland. Leland Beaumont est-il vraiment mort ? Juliette est-elle en danger ? Quelle est la raison de son retour ?


Mon avis

L’écriture est simple, fluide et précise, le rythme est dynamique et les rebondissements sont incessants. Les personnages sont attachants et bien étoffés. L’intrigue est complexe et ce livre touche à plusieurs genres : le travail de la police et la manière de faire les investigations, le métier de profiler, les coulisses du médecin légiste et le surnaturel et la magie noire.

Tous ces styles sont judicieusement mélangés et bien dosés et arrivé à la fin du premier livre, on a qu’une envie c’est de lire le suivant.

 

Note : 4/5   première parution en mars 2009

Je dois avouer que j’ai lu ce roman en 2004, que j’ai acheté la fin de la trilogie, mais que je n’ai pas eu le temps de la terminer .. donc à finir de découvrir à l’occasion.