Publié dans Cinéma, mercredi c'est .. sorties ciné

Semaine 6

 

Très grosse semaine, avec pas moins de 7 films différents. Il y a de l’action, de la comédie, du romantisme, de la reprise, de l’animation et quelques incertitudes. Je vais démarrer avec ceux que je voudrais vraiment voir.

Un film à la fois policier et action, je parle de : Mea culpa, c’est un film français mais tourné comme un film américain, ça cours, ça tire dans tous les sens et il y a un suspense palpable. Avec une jolie distribution : Vincent Lindon et Gilles Lellouche.

Ensuite une comédie romantique et rigolote, je parle de : All about Albert qui parle du couple et les petits riens du quotidien, ou quand Eva se rend compte qu’elle sort avec l’ex-mari de son amie Marianne ! Avec James Gandolfini dans le rôle principal.

Maintenant, les sorties pour lesquelles je suis incertaine, voir ambivalente. Il y a Robocop version 2014, que je ne pense pas aller voir, car j’avais tellement aimé la version de 1987 et je n’ai pas été convaincue par la bande-annonce.

Il y a aussi le film dramatique : la voleuse de livres, mais ça se passe pendant la Seconde guerre mondiale et je n’ai pas plus envie que ça.

Il y a la grosse comédie américaine de David Russel : American bluff sur une histoire d’arnaque dans les années 1970 avec les costumes et les coiffures qui vont avec. Là aussi la bande-annonce ne m’a pas séduite.

Et pour terminer, le dernier film de Benoît Poelvoorde : les rayures du zèbre, qui parle de José qui va chercher des talents du foot en Afrique, mais la Belgique a colonisé ce peuple, donc quiproquo qui se veulent rigolos.

Et le dernier, le film d’animation : Jack et la mécanique du coeur, j’ai trouvé le dessin joli, l’histoire attachante, mais je ne sais pas si j’aurai le temps d’y aller.

Publié dans Livres, roman contemporain

La vie n’est pas un bonbon

 


ROCHER DE BRIGHTON  de  Graham GREENE
Editions Robert Laffont – pavillons poche   /   527 pages

 

Résumé de l’histoire

Kolley Kibber travaille pour le journal Messager, son rôle est de se promener dans Brighton et de cacher un certain nombre de cartes, et il doit attendre qu’une personne se présente à lui avec une de ces cartes et lui dise la phrase convenue, pour toucher la prime de 10 shillings.

Pimkie, 17 ans, chef d’une petite bande de malfrats, décide de pister Kibber, de ramasser la carte et dans le même temps d’empocher le magot. Malheureusement, il est devancé par Rose, jeune fille un peu gourde, qui est serveuse dans un restaurant à la mode, et qui découvre la carte en changeant la nappe de la table.

Pimkie dans un accès de rage fait tuer Kibber et décide de courtiser Rose afin de faire quand même main basse sur l’argent. Mais au fil du temps, il se rend compte que Rose est au courant de tout, et qu’il doit l’épouser afin qu’elle ne puisse pas témoigner contre lui dans un éventuel procès.

Mais la vie est compliquée et lui est rendu insupportable par la présence de Ida une chanteuse qui a passé l’après-midi avec Kibber avant qu’il ne disparaisse. Elle passe donc tout son temps à prouver que Kibber a été sauvagement assassiné.

 

Mon avis

En toute honnêteté, j’ai eu beaucoup de peine à entrer dans cette histoire, car au final elle est très simple mais l’écriture est assez lourde et empesée. Certains personnages sont compliqués (Pimkie) d’autres détestables (Rose et Ida), il est donc difficile de s’attacher à eux.

Ce qui m’a aussi dérangé est le fait que la foi chrétienne revienne aussi souvent tout au long du roman. Il est évident que quand on assassine quelqu’un ce n’est pas bien et que l’on a peut de chance d’aller au paradis !! Mais l’auteur insiste lourdement pendant près de 350 pages, analysant tous les faits et gestes de ses personnages par rapport au Bien et au Mal, les tourments de l’Enfer, la rédemption, etc.… et au final c’est très lourd comme texte.

Pourtant, je n’ai pas lâché le livre, me demandant où l’auteur voulait m’emmener et quelle serait la finalité de l’histoire. Au final, c’est sans surprise, car il n’y avait pas trop d’autre solution.

Un grand merci aux Editions Robert Laffont et à B.O.B. qui m’ont permis de découvrir un nouvel auteur.

 

Note : 3 / 5    première publication en septembre 2009

Publié dans Livres, roman policier, thriller

Mystérieuse disparition

 
Disparu à jamais

DISPARU A JAMAIS  de  Harlan COBEN
Editions Pocket   /   467 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Livingston, banlieue de New-York. Il y a onze ans, Ken Klein, accusé d’avoir violé et étranglé sa petite amie, disparaissait à jamais, emportant avec lui la vérité sur  ce meurtre aussi atroce qu’inexplicable.

Convaincu de l’innocence de son frère, Will s’est résigné à cette fuite sans retour. Jusqu’au jour où il apprend que, revenu sur les lieux du crime, Ken a été aperçu dans le cimetière de la ville. Bientôt, Will voit sa fiancée le quitter sans explication. Il est temps que Will comprenne que les deux êtres qui lui sont le plus chers sont peut être ceux qu’il connaît le moins.

 

Mon avis

Premier contact avec cet auteur à succès dont j’ai beaucoup entendu parler. Mon avis est mitigé. Le roman est bien mais sans plus. C’est vrai qu’il y a un certain suspens, mais par moment ça part dans tous les sens, sans que l’on sache très bien pourquoi. Je trouve la description et la psychologie des personnages un peu simplette.

De plus, le fait que le FBI soit toujours mêlé à un roman policier américain me fatigue beaucoup. A croire qu’un bon roman policier, ne peut pas être écrit, sans que le FBI, CIA ou autre entité américaine ne fasse irruption. Du coup, il est parfois difficile de faire la différence entre le vrai et le faux, parfois ça me semble compliqué pour pas grand-chose.

Enfin, ceci n’engage que moi. Je ne l’ai pas lu dans une très bonne période, il m’a fallu plus d’une semaine pour le lire, et toutes ces interruptions n’étaient peut être pas bonnes pour la fluidité de la lecture.

Bien entendu, je vais lire un autre de ces romans afin de faire un comparatif, savoir si c’est l’auteur ou le genre qui ne me convient pas. J’avais pris celui-ci à la bibliothèque, car j’avais entendu parler de son dernier roman, sorti il y a peu, et qui n’étais pas encore disponible dans ma bibliothèque. Mais de toute façon, une bonne lecture d’été.

 

Note : 2 / 5   première publication en août 2009