Publié dans Livres, roman policier, thriller

La drogue du savoir

 

LE SOURIRE NOIR  de  Serge BRUSSOLO
Editions Le livre de poche  /  336 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Que se passe-t-il dans la station de vacances californienne du lac de l’Ours Rugissant ? Les touristes semblent y célébrer une sorte de Halloween permanent, truffé de blagues de mauvais goût et de plaisanteries caustiques pas toujours sans danger.

Pourquoi le long des plages, les baigneurs s’esclaffent-ils du matin au soir tandis que les commerçants parlent en chuchotant du « vent des fous », ce vent trop chargé en oxygène qui aurait la propriété de brûler les neurones des citadins habitués à la pollution, provoquant des cas de folie spontanée ?

Des rumeurs circulent, des légendes à vous faire dresser les cheveux sur la tête … Mais les accidents mortels se multiplient. Tout cela n’aurait-il pas un rapport avec le Black Smile, cette drogue expérimentale qui circule sous le manteau et tue ses utilisateurs à brève échéance, peuplant les hôtels de cadavres souriants aux lèvres curieusement noires ?

 

Mon avis

Un énorme coup de cœur !! Je viens de découvrir mon premier thriller de Serge Brussolo et je dois dire que j’ai adoré.

Le rythme est enlevé et soutenu et j’ai eu de la peine à le lâcher pour aller travailler. L’idée de base est très originale (un produit pour maigrir qui finit par devenir une drogue puissante qui rend les protagonistes insensible au mal et super intelligent).

Mais le roman est tellement complet, l’histoire si bien ficelée que les mots me manque pour décrire l’enthousiasme que j’ai eu à le lire. Je ne veux pas trop en révéler de peur de trop en dévoiler. Je n’ai qu’un conseil à vous donner : lisez-le.

 

Note :  5/ 5    première publication en septembre 2009   son autre roman ici

 

Publié dans Livres, roman contemporain

Un monde à part

 

JOSE  de  Richard ANDRIEUX
Editions Héloïse d’Ormesson  /  118 pages

Résumé de l’histoire

José a 9 ans. Il vit avec sa mère, car son père est décédé. Il communique très peu avec son entourage.

Dans sa chambre il s’invente un univers qui n’existe que pour lui. Il appelle son lit « voyage » et le bougeoir est rebaptisé « colonel ». Peu à peu il s’enferme dans une bulle ne parlant avec personne, ni ses camarades ni même sa mère qui finit par mourir de chagrin.

 

Mon avis

Un garçon rêveur qui a un monde intérieur riche et intense, mais qui est quand même tout proche de l’autisme. Richard Andrieux décrit tout cela avec beaucoup de finesse et d’intelligence.

J’ai été touchée par ce court roman (presque un conte) qui nous fait nous remettre en question en tant qu’adulte et parent, vis-à-vis du comportement de nos enfants face aux autres (adultes, école, camarades de classe). Il est difficile d’admettre que cet enfant n’ait besoin de rien ni personne, que le fait d’être dans son monde lui suffit.

Très beau texte, mais triste quand même. Après ça, on regarde les enfants différemment.

Belle expérience pour moi avec cet auteur que je découvrais pour la 1ère fois.

 

Note :  4/ 5   première publication en septembre 2009