Publié dans Cinéma, mercredi c'est .. sorties ciné

Semaine 7

 

Peu de sorties cette semaine et surtout pas grand chose qui me tente, ça va donc se résumer à trois films.

Le seul qui me tente vraiment c’est le film dramatique. On parle de : abus de faiblesse avec Isabelle Hubert et Kool Shen, réalisé par Catherine Breillat, qui nous raconte sa propre expérience de victime d’une escroquerie.

Pour la comédie, on parle de : Les trois frères, le retour, avec le trio des Inconnus.J’ai regardé la bande-annonce et je n’ai vraiment pas été convaincue. La seule chose vraie, c’est la réplique : l’a on touche le fond !! et je crois que c’est vrai.

Il y a aussi un film fantastique, encore une reprise de la Belle et la Bête avec Léa Seydoux, Vincent Cassel et André Dussolier. Et malgré le casting, et la voix magnifique de la Bête ainsi que les effets spéciaux, je ne suis pas très sûre d’y aller.

Publié dans expressions françaises, Juste moi

Expression désuète

 

Je ne sait pas si c’est à force de lire toutes sortes de romans, de tout âge, mais je me souviens de certaines expressions désuètes (qui n’est plus en usage, démodé) mais qui pourtant étaient très claires pour qui avait un peu de culture.

Ma favorite est la suivante : en tout bien, tout honneur.

Cette expression s’utilisait encore il y a quelques années, par une femme ou jeune fille qui se faisait inviter à manger au restaurant par un homme, et qui n’avait pas envie d’être le dessert, ou autre expression n’avait pas envie de passer à la casserole !!

Enfin, bref, une façon élégante de dire, nous dînons ensemble mais cela n’ira pas forcément plus loin. L’avantage étant que la situation était déjà très claire au début du repas, et si la jeune fille changeait d’avis en cours de route … eh bien tant mieux pour le monsieur.

Je trouve dommage que nous ne puissions plus utiliser ce genre d’expression, sans passer pour une momie ou une personne d’un autre temps, alors que finalement ça faciliterait le dialogue entre les uns et les autres.

Publié dans fantasy, les pas finis, Livres

Sûrement une histoire de vampires

LA CHRONIQUE DES IMMORTELS  de  Wolfgang HOHLBEIN
Tome 1 : Au bord du gouffre
Editions Atalante   /   283 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Quand Andrej Delany revint à son village de Borsa, au cœur de la Transylvanie, ce fut pour y trouver l’unique survivant d’un massacre, un garçon de 12 ans. Tous deux partent alors en quête des assassins : des moines de l’Inquisitions ainsi que 3 guerriers d’or. La traque les mènera sur la mer Noire et vers la révélation du secret (de la malédiction) qui pèse sur le lignage des Delany.

Ainsi commence dans l’Europe de l’est du XV siècle, la Chronique des immortels, une grande saga de fantasy.

 

Mon avis

Une histoire extrêmement longue à démarrer. J’ai lu la moitié du livre, et à part Andrej Delany qui rencontre Frédéric le dernier survivant de son village … il ne se passe absolument rien. Le seul indice que l’on a, est que les membres de la famille Delany guérissent et se régénèrent vitesse grand v.

J’ai donc rapidement arrêté les frais et évidemment je ne lirais pas les 2 autres volumes de la trilogie. Je suis doublement déçue, car j’aime bien tous ce qui touche à la fantaisie avec un zeste de vampire et j’ai toujours un coup de cœur pour la maison d’éditions Atalante.

 

Note : pas fini     première publication en novembre 2009