Publié dans Cinéma, vu au cinéma

Attachant

 

GAINSBOURG (VIE HEROIQUE)

 

Réalisateur :  Joann Sfar 
Comédiens :  Laetitia Casta / Eric Elmosnino / Doug Jones
Durée        :  2 h 12
Genre        :  Biographie

 

Note :  4 / 5   vu en février 2010

 

Résumé de l’histoire (résumé Pathé)

La vie de Gainsbourg, du jeune Lucien Ginsburg dans le Paris occupé des années 1940, jusqu’au poète, compositeur et chanteur célébré dans le monde entier. Le film explore son itinéraire artistique, du jeune homme épris de peinture à la consécration de sa musique dont l’avant-gardisme en a fait une véritable icône de la culture française. Mais aussi la complexité de sa vie adulte à travers ses amours tumultueuses.

 

Mon avis

Je n’ai jamais été une fan de Gainsbourg, mais là j’ai été conquise par l’histoire. J’ai beaucoup aimé le début du film, sous forme de petit dessin animé, ainsi que toutes les rencontres de Gainsbourg avec les femmes qui ont marqués sa vie (Gréco, Bardot, Birkin).

Un moment agréable qui m’a rendu ce personnage un peu plus sympathique qu’avant. On voit son côté fragile, poète, complexé et compliqué qui avance tant bien que mal dans la vie. Pour moi, une vraie réussite. J’ai aussi été scotchée par la ressemblance des acteurs qui font Gainsbourg et Bardot.

 

 

 

Publié dans Bla-bla-bla, Juste moi

Amour toujours

HYMNEAMOUR14FEV

Voici venu le temps d’honorer le challenge de : Les bavardages de Sophie avec un petit texte sur l’amour.

Je l’ai recopié du roman que je lis actuellement (et qui est excellent) : Le peigne de Cléopâtre de Maria Ernestam.

Dans cet extrait, un homme âgé décrit l’amour qu’il éprouve pour sa femme : Certains croient que l’amour, c’est le bonheur au quotidien. Comme s’il n’y avait que ça, dans l’amour : être bien ensemble jour après jours ! Comme si l’amour n’était pas un travail comme les autres ! Si vous saviez, à quel point je ris de ces gens qui décrivent la bonne manière d’entretenir l’amour. C’est aussi stupide que tous ces régimes amincissants. Regardez-moi. Je n’ai jamais fait d’exercice de ma vie, mais j’ai mangé toujours sainement et travaillé dur. J’ai dansé aussi, bien sûr. Anna et moi, nous dansions dès que l’occasion se présentait. Nous ne perdions pas notre temps à lire les modes d’emploi du bonheur.

Ce texte m’a touché, car effectivement l’amour est un travail à plein temps ! Qui doit se nourrir tous les jours de petites attentions, et pas juste une fois dans l’année, car c’est le jour de la Saint-Valentin !

Ce qui me touche personnellement quand je suis amoureuse (ce qui est le cas en ce moment) ce sont les gestes tendres, tactiles, mais que l’on peut quand même faire en public.

Des gestes qui montrent qu’il y a une grande complicité entre deux êtres. Une main qui cherche celle de son amoureux. Des frôlements. Un bras un brin possessif autour de la taille, des baisers rapides mais tendres et dans des endroits très intimes (le cou, la nuque par exemple).

Je chéris cet amoureux qui m’es tombé du ciel, je profite intensément de chaque minute passé avec lui, et je vis ce bonheur au jour le jour .. en espérant au fond de moi, qu’il dure toujours.