Publié dans bd, Livres

La méchanceté à l’état pur

 

JE VEUX LE PRINCE CHARMANT  de Hélène BRULLER

Editions Albin Michel

 

Mon avis

Dans cet opus Hélène se met en scène avec son mari Philippe (alias Zep) dans la vie de tous les jours. Elle nous fait comprendre qu’elle cherche l’amour et le prince charmant, et passe en revue toutes sortes de situations : le 1er rv, la rupture, ses relations avec les autres où elle se sent bête, moche, mal à l’aise et ou son chéri ne prend pas forcément sa défense, car il trouve qu’elle est parano.

Mes préférences vont aux gags suivants : les phrases qui agacent très beaucoup comme : « qu’est-ce que tu veux que t’je dise ? » « c’est comme ça et puis c’est tout », « tu vas voir que c’est encore de ma faute … » ça m’a fait rire, car je les utilise régulièrement ou je les entends de la part de mes proches. J’ai l’impression que c’est typiquement suisse comme expression … les différentes sortes de ruptures : le dingue agressif, le qui veut pas comprendre, le qui s’en fout vraiment.

Les paranoïaques m’ont fait mourir de rire (dès fois je me suis demandé si je ne l’étais pas un peu), ainsi que l’histoire sur les relations de Zep avec ses ex (à mourir de rire).

Comme d’habitude un humour noir, grinçant à la limite du méchant, où elle tape sur les vieux, les moches et tous ceux qui sont différents d’elle.

 

Note : 3   / 5   première publication en 2010

 

 

 

JE VEUX TOUJOURS LE PRINCE CHARMANT  de Hélène BRULLER

Editions Albin Michel

 

Mon avis

Comme à son habitude, Hélène se met en scène avec Philippe qui est toujours son mari 😉 dans la vie de tous les jours et leurs façons de fonctionner, chacun avec son caractère. Le ton est toujours méchant, piquant, grinçant et Hélène n’a toujours pas pris de cours de diplomatie.

Mes coups de cœur vont aux histoires suivantes : les féminines, les calmes, les massages des mecs et le ronfleur m’ont fait hurler de rire, ainsi que les phrases de vieux. Toutefois, je reconnais bien volontiers qu’il faut lire ces albums de façon homéopathique, car Hélène a tendance à nous taper sur le système au bout d’un moment.

 

Note :  3  / 5    première bd ici    

Edit de 2014 : Hélène a fini par vraiment taper sur le système de Zep, et ils se sont séparés. Je sais, ça casse un peu l’ambiance, mais c’est la vérité.