La noirceur du monde

 

 

NOIR DEHORS  de  Valérie TONG-CUONG
Editions Grasset   /   210 pages

 

Résumé de l’histoire

Un après-midi d’août étouffant à New-York. Soudain, c’est la panne générale. Tout s’arrête. La ville qui ne dort jamais devient la scène chaotique où les plus extrêmes solitudes vont s’entrechoquer.

Il y a d’abord Naomi qui fait la pute dans un bordel. Elle a été vendue à l’âge de 12 ans par son oncle, et ne peut partir car elle est dépendante du crack que lui donne son souteneur. Heureusement, Bijou, une autre pute plus âgée, avec un noir secret prend soin d’elle et au moment de la panne elles en profitent pour s’échapper.

On rencontre ensuite Simon, avocat très médiatisé, riche et célèbre, mais qui est malheureux, car il vient de se rendre compte que sa femme le trompe avec son associé. Il se noie donc dans les rencontres virtuelles sur le net pour essayer de tromper sa solitude et son ennui. Pendant cette coupure il se rendra compte, qu’être riche à million mais ne pas pouvoir retirer d’argent avec sa carte, le rend finalement aussi pauvre et vulnérable que les autres.

Pour terminer on découvrira Canal, 26 ans, passionné d’arts martiaux et qui travaille dans une petite boutique, là où il a été déposé bébé. Le patron de la boutique l’a recueilli et donné le nom de la rue (Canalstreet). La coupure d’électricité le forcera à un nouveau départ dans la vie, et lui fera rencontrer les deux autres protagonistes de l’histoire.

 

Mon avis

Premier contact avec cette romancière et je ne fus pas déçue. J’avais pris ce roman par dépit, car ceux que j’avais notés n’ont pas été achetés par ma bibliothèque.

J’ai d’abord été surprise par la narration, car chaque personnage (Naomi, Simon et Canal) parle dans un chapitre à la première personne. Ils parlent d’abord du présent, ensuite de leur passé respectif et pour le dernier tour de parole, ils tentent de se projeter dans le futur.

La mise en place des personnages est assez lente, mais une fois ce stade dépassé, on s’attache à eux, on vibre avec eux et c’est avec délice qu’on les voit se rejoindre et se rencontrer. Le style est simple et percutant.

J’ai passé un très bon moment et me réjouis de découvrir d’autres titres de cette auteure.

 

Note :   4 / 5    première publication en 2010

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s