Le mystère de la femme

OH MY GOD !

 

Réalisateur :  Tanya Wexler
Comédiens :  Maggie Gyllenhaal / Hugh Dancy / Jonathan Pryce

Durée        :  1 h 39
Genre        :  Comédie

 

Note :  3   / 5   vu le 28/12/2011

 

Résumé de l’histoire (allociné)

Dans l’Angleterre Victorienne, Mortimer Granville, jeune et séduisant médecin entre au service du Dr. Dalrymple, spécialiste de l’hystérie féminine. Le traitement préconisé est simple mais d’une redoutable efficacité : donner du plaisir pour soulager les troubles !

Le docteur Mortimer y met toute sa ferveur mais bientôt une vilaine crampe à la main l’empêche de pratiquer… Avec la complicité de son meilleur ami, un passionné de nouvelles technologies, il met au point un objet révolutionnaire : le premier vibromasseur

 

Mon avis

Une comédie légère, amusante et qui raconte aussi comment les femmes étaient considérées il y a un peu moins de 150 ans.

Pour parler un peu cru, le mari fourrait sa petite graine, madame attendait un bébé et ainsi de suite jusqu’à ce que la famille soit assez grande. Alors le mari arrêtait de trousser sa femme (pour qu’elle ne tombe plus enceinte) et se contentait de partie de jambe en l’air avec la bonne ou toute autre femelle légère qui lui tombait sous la main.

Et pendant que monsieur s’épanouissait entre deux parties de golf ou d’une visite au club avec ses amis à discuter politique ou autre, madame s’ennuyait ferme, alors que son corps était encore plein de désir, mais madame « ne servait plus » à cet usage !! D’où ces sautes d’humeur, ainsi qu’une mélancolie de ne plus plaire à son mari.

En parallèle, on suit le parcours de l’autre fille de ce docteur, explosive, tétue, qui veut créer un dispensaire, apprendre l’hygiène de base aux enfants, le droit de vote pour les femmes.

Il est quand même rigolo, que les femmes soient envoyées chez le médecin pour se faire masturber !! alors que leur mari aurait dû servir à ça. Enfin, une façon très agréable et rentable de pratiquer la médecine. Puis vint cet appareil  nommé vibromasseur qu’un petit malin s’est dépêché de commercialiser et de s’en mettre plein les poches. Du reste, pendant le générique on voit défiler les différents modèles, du début à nos jours.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s