La fin du monde

 

PASSAGERS CLANDESTINS  de  Timothy FINDLEY
Editions Actes Sud   /   470 pages

 

 

Résumé de l’histoire

Passagers clandestins est la réécriture de deux mythes fameux de la Genèse. Dans cette fable néo-fantastique publiée en 1984, l’auteur, soucieux avant l’heure de bio-diversité, pourfend allègrement des croyances multimillénaires et s’en prend à la figure du patriarche Noé, être tyrannique et cruel. Face à lui, le personnage rebelle et sympathique de son épouse alcoolique et fantasque qui a choisi le camp des exclus.

Noé et sa femme ainsi que leur trois fils et leurs épouses, habitent tous ensemble sur une colline. Ils élèvent des animaux et sont des cultivateurs et honorent Dieu, tel que demandé dans la Bible avec sacrifice et tutti quanti.

Un jour Dieu vient leur rendre visite, il pense que les hommes le bafoue et ne le respecte plus. Il décide donc de noyer la Terre et demande à Noé et ses fils de construire une arche et de choisir un couple de chaque espèce animale.

Tandis que Noé suit à la lettre les ordres de Dieu, sa femme commence à se poser des questions sur le bien fondé de faire mourir des millions d’animaux innocents, ainsi que des humains qui n’ont rien fait de mal. Elle s’oppose à son mari, remet en question les décisions de Dieu et la grogne rôde dans ce couple vieux de 500 ans. Les enfants doivent choisir le parti du père ou de la mère, et cela ne va pas sans mal, sans punition et sacrifice.

 

Mon avis

Un livre totalement captivant. Une écriture fluide, intelligente et des questions très pertinentes. J’ai adoré, même si en son temps j’ai survolé la lecture de la Genèse.

J’ai trouvé très intéressant cette façon de voir cette histoire de la Bible, époque où les animaux parlent, les moutons chantent, les gens vivent très vieux (comme Noé et son épouse qui ont plus de 500 ans) et une multitude d’enfants dont la plupart n’ont pas survécu. Les faits sont violents (voir des millions d’animaux et d’humains se noyer alors que la plupart réalisent qu’il y a un abri mais qu’ils n’ont pas le droit de monter dedans). C’est ce qui va diviser Noé, qui trouve que c’est normal puisque Dieu l’a dit, et sa femme qui ne pense qu’à sauver un maximum d’animaux et d’humains. J’ai un peu de peine à croire que 3 couples ont repeuplé la Terre …

J’ai passé un excellent moment avec ce roman et je ne peux que le conseiller vivement. A découvrir absolument.

 

Note :  3 / 5     première parution en 2011

 

 

2 réflexions au sujet de « La fin du monde »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s