Du grand spectacle

SHERLOCK HOLMES – 2    JEUX D’OMBRE

 

Réalisateur :  Guy Ritchie
Comédiens :  Robert Downey Jr / Jude Law / Naomi Rapace

Durée        :  2 h 07
Genre        :  Aventure, action

 

Note :  4  / 5      vu le 11.02.2012

 

Résumé de l’histoire (résumé Allociné)

Sherlock Holmes a toujours été réputé pour être l’homme à l’esprit le plus affûté de son époque. Jusqu’au jour où le redoutable professeur James Moriarty, criminel d’une puissance intellectuelle comparable à celle du célèbre détective, fait son entrée en scène … Il a même sans doute un net avantage sur Holmes car il mets non seulement son intelligence au service de noirs desseins, mais il est totalement dépourvu de sens moral.

Partout dans le monde, la presse s’enflamme : on apprend ainsi qu’en Inde un magnat du coton est ruiné par un scandale, ou qu’en Chine un trafiquant d’opium est décédé, en apparence, d’une overdose, ou encore que des attentats se sont produits à Strasbourg et à Vienne et qu’aux Etats-Unis, un baron de l’acier vient de mourir. 

Personne ne voit le lien entre ces événements qui semblent sans rapport, hormis le grand Sherlock Holmes qui y discerne la même volonté maléfique de semer la mort et la destruction. Et ces crimes portent tous la marque du sinistre Moriarty. Tandis que leur enquête les mène en France, en Allemagne et en Suisse, Holmes et Watson prennent de plus en plus de risques. Mais Moriarty a systématiquement un coup d’avance et semble tout près d’atteindre son objectif. S’il y parvient, non seulement sa fortune et son pouvoir seront sans limite, mais le cours de l’Histoire pourrait bien en être changé à jamais…

 

Mon avis

Beaucoup aimé cette suite de Sherlock Holmes. Le couple Downey-Law est toujours aussi bon, se disputant comme un vieux couple, mais avec une grande compréhension de l’un pour l’autre.

Il y a de l’action, de belles scènes au ralenti, les combats sont très biens expliqués, les déguisements de Holmes sont à mourir de rire, mais sont aussi très ingénieux. J’aime l’humour et la complicité entre Holmes et Watson. Les paysages sont magnifiques, les scènes de guerre très réalistes.

Un vrai moment de détente et de bonheur, pas le temps de s’ennuyer ou de s’endormir.

 

 

Publicités

Sans plus

UNE CHANCE DE TROP  de  Harlan COBEN
Editions Pocket thriller  /  470 pages

 

Résumé de l’histoire

Deux coups de feu, le trou noir, douze jours de coma … Marc se réveille : sa femme Monica est décédée et Tara leur fille de six mois a disparu. Quelque temps plus tard, une demande de rançon de deux millions de dollars est demandée. La vie de Marc bascule dans le cauchemar absolu.

Le résumé est volontairement très court, car j’ai peur de trop en dire en parlant de plus de chose.

 

Mon avis

Le style est simple, direct, percutant. Une fois rentré dans l’histoire on a de la peine à refermer le livre. Pourtant il y a quelques longueurs, des personnages qui ne servent pas à grand-chose, qui n’apporte rien à l’histoire, si ce n’est à nous égarer pendant un temps.

Au final, la réponse était assez évidente même si je n’ai pas soupçonné ce personnage tout de suite. La fin et certaines explications sont un peu tirées par les cheveux … mais dans l’ensemble un très bon roman, qui tient la route, qui intrigue et détent toute à la fois.

Plus intéressant que le précédent que j’avais lu de cet auteur. Au final, je crois que ses romans sont assez inégaux, soit très bon ou très moyen

 

Note :  4 / 5    première publication en 2011

 

le premier lu 

 

Fin d’aventure

LE BROUET DES SORCIERES  de  Terry BROOKS
Royaume magique à vendre – tome 5
Editions J’ai Lu   /   380 pages

 

Résumé de l’histoire

Comment Mistaya pourrait-elle savoir qu’en levant les yeux vers la cime du vieux chêne blanc, elle signe un pacte ensorcelé ?

Comment son père, Ben Holiday, saurait-il qu’en relevant le défi des deux cavaliers noirs, il court à  sa perte ?

Comment la reine Salica pourrait-elle imaginer qu’en éloignant Mistaya pour la protéger, elle la jette dans la gueule du loup ?

Qui peut savoir quand la main du destin va frapper ? Qui, si ce n’est celle, qui depuis 2 ans fomente la diabolique machination qui va tous les précipiter en enfer ? Oui, pour Nocturna la maléfique, l’heure de la vengeance a sonné.

 

Mon avis

Un très bon dernier volume pour clôturer cette série.

Voici près de 3 ans qui se sont écoulés depuis le dernier volume, Ben a eu une petite fille, prénommée Mistaya, mais comme elle est à moitié humaine et moitié fée, elle a l’allure et l’intelligence d’une enfant de 10 ans ainsi que d’énormes pouvoirs magiques.

Dans un moment d’inattention, elle se fait enlever par Nocturna, qui lui fait croire qu’elle est là avec l’accord de ses parents pour apprendre la magie et de fait, Nocturna lui donne des exercices à faire (créer des monstres pour s’entraîner etc) mais en fait elle teste les limites de la magie de cette enfant, car elle a peur d’être surpassée par une enfant de 10 ans.

Au final, Mistaya devra choisir son camp : ses parents (avec qui elle ne se sent pas toujours très bien) et Nocturna qui la choie et lui autorise tous ce que ses parents lui interdisent.

En refermant ce livre, je me suis dit qu’une nouvelle série pourrait être inventée avec Mistaya comme personnage central. Il reste encore une question en suspens, reprendra-t-elle la couronne à son père ?

 

Note : 4 / 5    première publication en 2011

 

Volume no 4 : ici 

Semaine 24

Semaine ultra light pour les sorties ciné, avec seulement deux films français, dont une comédie et un drame. De plus, je n’en avais pas entendu parler auparavant, mais il se pourrait qu’ils soient tous les deux intéressants dans leur genre.

Commençons par la comédie, il s’agit de : La ritournelle, avec Isabelle Huppert et Jean-Pierre Darroussin (2 acteurs que j’affectionne). Xavier possède un élevage bovin et sa femme Brigitte l’épaule, même si parfois elle a des idées un peu farfelues. Un jour, elle décide de monter à Paris et de se griser de nouvelles sensations. Une chronique tendre sur l’usure du quotidien.

Pour le drame, il s’agit de : Bird People avec Anaïs Demoustier et Josh Charles. La première est femme de chambre dans un hôtel et le second est un ingénieur en informatique en transit. Tous deux sont à un tournant de leur vie. La critique du 20 Minutes dit : après avoir vu ce magnifique conte moderne, vous ne regarderez plus les aéroports, les moineaux et les femmes de chambre du même œil. Rien que cette phrase me donne très envie de voir le film.

La décision qui va tout changer

Réalisateur :  Alexander Payne
Comédiens :  George Clooney / Shailene Woodlex / Amara Miller

Durée        :  1 h 50
Genre        :  comédie dramatique

 

Note :  4  / 5  vu le 10.02.2012

 

Résumé de l’histoire (allociné)

A Hawaii, la vie d’une famille bascule. Parce que sa femme vient d’être hospitalisée suite à un accident de bateau, Matt King tente maladroitement de se rapprocher de ses deux filles, Scottie, une gamine de dix ans vive et précoce, et Alexandra, une adolescente rebelle de dix-sept ans.

Il se demande aussi s’il doit vendre les terres familiales, les dernières plages tropicales vierges des îles, héritées de ses ancêtres hawaiiens.

Quand Alexandra lui révèle que sa mère avait une liaison, le monde de Matt vacille. Avec ses deux filles, il part à la recherche de l’amant de sa femme. Durant une semaine essentielle, au fil de rencontres tour à tour drôles, perturbantes et révélatrices, il va finalement prendre conscience que sa principale préoccupation est de reconstruire sa vie et sa famille…

 

Mon avis

Pour moi un excellent film. D’abord on retrouve George Clooney dans un rôle de père de famille qu’il n’a pas tenu souvent, toute l’histoire se passe à Hawaï qui est un endroit magnifique et qui personnellement me fait rêver. Et comme souvent, l’histoire a deux niveaux de compréhension.

Il y a d’abord l’histoire familial, GC travaille tellement qu’il a délaissé sa femme (qui finit par le tromper avec une personne plus disponible), il ne s’occupe jamais de ses enfants, à tel point qu’il n’a aucune idée des choses importantes qu’ils ont vécues cette année !! mais bien sûr il promet d’être un meilleur père et d’être là plus souvent … … rengaine que l’on prononce quand tout va mal ! Pourtant il est très très vexé quand il apprend qu’il est cocu depuis un certain temps, qu’une bonne partie de ses amis sont au courant et que bien sûr il est le seul à n’avoir rien vu venir. Mais au final il laissera tout ça de côté et commencera enfin à vivre avec et pour ses enfants, en essayant de recoller les morceaux.

Le reste se situe au niveau historique, il est le descendant d’une princesse hawaïenne, il a une multitude de cousins plus au moins éloigné et il possède un large territoire vierge. Il doit décider s’il va vendre, ce qui va le rendre encore plus riche, ou si il veut préserver ces portions de nature originelles.

Dans ce rôle Clooney est touchant car perdu, à la ramasse, désorienté, il n’a aucune idée de la façon dont il doit vivre avec sa famille, les points de repère à leur donner, car c’était sa femme qui gérait la vie au quotidien. Mais pourtant il est plein de bonne volonté et souhaite faire mieux.

Un très bon moment, je ne peux que le conseiller. En plus les images fabuleuses de Hawaï m’ont réchauffées, car je l’ai vu en plein mois de février et ici il caillait grave !!

Naissance féerique

LA BOITE A MALICE  de  Terry BROOKS
Royaume magique à vendre – tome 4
Editions J’ai Lu   /   505 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Le roi Ben Holiday est le plus heureux des hommes, sa compagne Salica, vient de lui annoncer qu’elle attend un enfant. Tout à son bonheur, Ben autorise le retour à Landover de Horris Kew, un magicien plus malchanceux que véritablement méchant, jadis exilé du royaume pour divers méfaits. Hélas pour le souverain, l’arrivée du sorcier coïncide avec le début des ennuis.

Pourquoi Salica doit elle quitter le château de Bon-Aloi au moment précis où elle est la plus vulnérable ? Quelles étranges raisons peuvent pousser le dragon Strabo à fixer un rendez-vous secret à Ben, son ennemi juré, en plein milieu de la nuit ? Pour le roi, l’heure des choix a sonné.

 

Mon avis

Voici un excellent volume, qui relance bien la série. On a même 3 histoires (en parallèle) pour le prix d’une.

Salica annonce à Ben qu’elle est enceinte, mais elle doit aussi aller l’annoncer à Gaïera sa protectrice depuis l’enfance. Gaïera lui explique que la naissance de son enfant sera compliquée, car il sera à moitié humain et à moitié fée, que c’est un être unique, promis à une très grand destinée.

Salica devra donc se rendre à Landover, sur Terre et dans les brumes des fées et ramasser de la terre de ses trois endroits consacrés pour mener à bien la naissance de son enfant. On lui donne pour protecteur, Dirk, le chat magique (qui avait protégé son époux dans le tome 3).

Mais son époux, Ben est lui aussi en prise avec ses propres problèmes, il disparaît, suite à un maléfice et se retrouve enfermé dans une boîte, avec ses propres combats à mener pour en sortir.

De son côté, le magicien de la cour essaie de retrouver le roi et en même temps de mener à bien les affaires de la cour.

Dans ce volume on a pas un instant de répit et quelques révélations pimentent l’histoire.

 

Note : 4 / 5    première publication en 2011

Le précédent tome : ici 

 

La méchanceté ne paie pas

LE DERNIER JOUR DE MA VIE  de  Lauren OLIVER
Editions Black Moon   /   450 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales et une côte de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait donc du être un jour parfait dans une vie parfaite.

Pourtant ce vendredi de février est le dernier pour Sam … ou le premier ?

 

Mon avis

Je ne sais pas dans quel « genre » le cataloguer. Est-ce de la chik litt ou tout bêtement un roman jeunesse ? Un roman sympa mais il ne me laissera pas un souvenir impérissable.

L’écriture est très simple et raconte le dernier jour de la vie de Samantha Kingstone, 16 ans, collégienne et de ses 3 meilleures amies. Mais étrangement, elle se réveille le lendemain matin et revit la journée du 14 février, journée de St-Valentin très importante dans sa vie d’ado, car en recevant des roses, ça lui permet de contrôler sa côte de popularité (qui est très haute) et elle espère perdre sa virginité ce soir là avec son petit ami Rob.

Et elle va ainsi revivre cette journée plusieurs fois, au bout d’un moment elle comprendra qu’elle doit changer de comportement ou changer son attitude vis-à-vis de certaines personnes afin, peut être, de sauver sa vie. Avec son imagination d’ado, elle va élaborer pleins de scénarios différents, sachant que ça n’a aucune importance, puisque demain elle va revivre la même journée et que les personnes qu’elle va croiser ne se souviendront de rien.

Mais tout sera remis en question. Aime-t-elle vraiment Rob et est elle prête à passer à l’acte ? Elle va sonder son amitié par rapport à ses 3 copines et découvrir certains secrets … lourd de conséquence. Elle va se rapprocher de Kent, garçon gentil et différent des autres. Voir sa famille sous un jour différent aussi. Prendre conscience du sens de la vie et qu’être populaire à son école aura peu d’importance dans un an ou deux et que le sens de la vie n’est pas là.

Je pense que ce livre conviendra mieux à une ado ou jeune adulte, car il faut être honnête, les préoccupations des ados sont loin des miennes. Mais un bon moment tout de même.

 

Note : 2  / 5    première publication en 2011

 

Semaine 23

MathieuCette semaine, peu de sorties. Trois pour être exact, deux dont je n’avais jamais entendu parler, ni même vu de lancement et une comédie française qui me laisse pensive.

Pour commencer, le thriller : la chambre bleue, adapté d’un roman de Simenon, avec Léa Drucker et Mathieu Amalric, qui est visible dès 16 ans ! Il doit donc être d’une certaine violence. Je n’en avais jamais entendu parler avant ce matin, mais j’ai un faible pour les acteurs, donc possible que j’aie le voir.

Pour l’exotisme, il y a une comédie dramatique réalisé par une mexicaine, Claudia Sainte-Luce et son film : les drôles de poissons-chats qui narre la rencontre entre une jeune fille seule et Martha sa voisine de lit à l’hôpital qui la prend sous son aile et dans sa tribu.

Pour terminer, la comédie française : Sous les jupes des filles, avec un casting impressionnant avec entre autre : Vanessa Paradis, Isabelle Adjani, Julie Ferrier et bien d’autres. J’ai regardé plusieurs fois la bande-annonce mais je n’arrive pas à savoir si cela va me plaire.

Méfiez-vous de votre voisine

AUTOBIOGRAPHIE D’UNE TUEUSE  de  Brigitte KERNEL
Editions Le Grand Livre du mois   /   304 pages

 

Résumé de l’histoire

Eugénie Grandet, 80 ans, meurt de mort violente et mystérieuse et la police découvre ses carnets intimes en fouillant dans son appartement, et l’on découvre que ce n’était pas la gentille petite mamie qu’on imaginait.

A leurs lectures, on découvre qu’Eugénie s’est débarrassée de toutes les personnes encombrantes ou qui ne pensaient pas comme elle, ou qui la contrariait. Elle a commencé par Paul, son fils, qui lui demandait de l’argent et qui commençait à poser des questions sur son passé, ensuite ce fut le tour de son mari Isidore, qui lui reprochait d’avoir supprimé leur fils. Et puis dans la foulée, il y a quelques voisines encombrantes ou qui lui faisait de l’ombre.

Ensuite pendant quelques années, elle s’est calmée, mais dès qu’elle commence à s’ennuyer elle échafaude des plans macabres. La dernière folie en date, dire qu’elle est la mère de Blaise (vu dans une émission télé pour retrouver sa mère) afin de passer à la télé, de faire jaser le voisinage, et de devenir une star, alors qu’évidemment elle n’est pas la mère de cet enfant.

 

Mon avis

Délassant mais sans plus. Pourtant l’idée de base est originale, l’écriture est simple et grinçante, mais finalement la surenchère de meurtres n’est plus très logique et l’histoire finit en queue de poisson.

De plus, très rapidement le personnage d’Eugénie devient désagréable (genre tatie Danielle) et on en peut plus de toutes ses crises de jalousies envers tout le monde et le fait qu’elle passe son temps à détester tout son entourage (sa belle-fille qui est gourde, son petit-fils Mathieu qui est homo, sa voisine et amie Suzanne qui est langue de vipert).

 

Note :  3  / 5   première publication en 2011

ici un autre roman, un peu plus apprécié