Inquiétant

PETITS CONTES NOIRS  de A. S. BYATT
Editions Flammarion   –   233 pages

 

Résumé de l’histoire

5 nouvelles qui oscillent entre étrange et noirceur de l’âme.

La chose dans la forêt : deux amies d’enfance retourne dans la forêt où, petites filles, elles ont cru voir « la chose ».

Art corporel : nouvelle sur le choix entre la maternité (et être une bonne mère) et l’avortement. Le rôle du père aussi dans ce duo, et toute une recherche sur le travail des gynécologues à travers l’Angleterre sur les 100 dernières années et les méthodes d’accouchement utilisés. Très belle nouvelle, sûrement ma préférée.

Une femme en pierre : une femme se transforme peu à peu en pierre et part en Islande avec un mystérieux sculpteur.

Le matériau brut : une vieille dame, élève d’un atelier d’écriture, étonne et surprend son professeur sur la manière d’écrire.

Le ruban rose : un homme voit ses nuits hantées par le fantôme de son épouse pourtant bien vivante. Un joli récit sur la maladie d’Alzheimer.

 

Mon avis

Suite à des articles très élogieux sur son dernier livre dans la presse, je souhaitais découvrir cette auteure, mais tous ses romans sont des pavés, entre 500 et 900 pages, et je ne voulais pas l’appréhender avec un gros bouquin, j’ai donc choisi un recueil de nouvelles.

J’ai senti le talent indéniable de cette femme, même si certaines nouvelles m’on peu touchées et je me réjouis de la retrouver dans un roman.

 

Note : 3 / 5     première publication en 2012

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s