L’autre face

 

L’EPOUX IMPATIENT  de  Grazia LIVI
Editions Actes sud   /   158 pages

 

Résumé de l’histoire

22 septembre 1862, Léon Tolstoï, 34 ans, vient de se marier avec Sofia Andreevna, 18 ans à peine. Juste après ce mariage, ils vont faire 2 jours de voyage pour se rendre dans la propriété de Tolstoï. Sofia est impressionnée par son mari déjà célèbre écrivain et très apeurée car elle n’a jamais quitté sa famille, et ne connaît pas le « mystère de la nuit de noce ». Elle a été à l’école, mais finalement a fait des études assez sommaires, elle se sent donc « inférieure » intellectuellement à son mari.

Elle a peur de le décevoir, ne pas être à la hauteur. De plus, elle n’a vu son époux que quelques jours avant de se marier avec lui, donc avec un total inconnu. De plus, Tolstoï lui a confié ses journaux intimes, et elle découvre un homme avec un fort caractère, parfois coléreux, accro au sexe, allant parfois jusqu’à des « assauts bestiaux et vulgaires » alors qu’elle, imagine l’amour plein de tendresse, de douceur et petites fleurs !!

Elle se pose beaucoup de question par rapport à sa personnalité, doit-elle devenir invisible, être l’ombre de son mari, effacée ? Ou au contraire doit-elle donner son avis et ses idées et en quelque sorte rester elle-même ?

Au final, ils s’installèrent dans la maison de Tolstoï, eurent 13 enfants, leur entente passionnelle fut difficile et connut des jalousies, des conflits et une intolérance réciproque. Leur union ne se défit jamais et dura jusqu’à la mort de Tolstoï en 1910, Sofia lui survécut 9 ans.

 

Mon avis

Un récit magnifique et très instructif sur la vie de Tolstoï et sa façon de voir les autres. Il se pose sans cesse des questions, sur la politique de son pays, sur la façon d’élever des enfants, des matières qu’on leur enseigne à l’école.

Il a un caractère difficile et très changeant, oscillant entre bonheur et mélancolie en quelques secondes, il se pose beaucoup de question par rapport au sexe. Selon ces écrits, il a connu une multitude de femmes qu’il courtise avec des lettres et des dialogues enflammés et romantiques, mais ensuite il est bestial et dominateur au lit.

Pendant qu’il voyage il écrit des centaines de lettres (dans sa tête) avant de les dicter à son majordome ou sa femme, il écrit à ses amis, sa famille. J’ai l’impression qu’il a une forte activité intellectuelle, son esprit n’est jamais au repos, même pendant la nuit il pense à son prochain roman, à la description des personnages et de ce fait sa femme a bien du mal à suivre cet homme avec une énorme imagination.

Il serait maintenant intéressant de lire les romans de Tolstoï, mais je dois avouer que cet auteur me fait peur, déjà que je n’ai aucune affinité avec les auteurs russes. Enfin à tenter à l’occasion, par contre ce roman je le conseille fortement, surtout qu’il est très court.

 

Note : 4 / 5    première publication en 2012

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s