Semaine 35

Ici, semaine de la rentrée scolaire et côté cinéma trois films qui pourraient être intéressants. Il y a un polar asiatique, un péplum et un mélo.

Tout d’abord le polar chinois : black coal qui a reçu l’Ours de Berlin et qui a été couvert d’éloges. Pourtant les divers critiques le trouvent bizarre, étrange, avec des scènes en queue de poisson. Au final un film qui semble difficile à comprendre.

Vient ensuite le péplum avec : Hercule qui est joué par le catcheur Dwayne Johnson. Une énième version d’une légende grecque, mais je pense que le film est honnête, il y a de la bagarre, des effets spéciaux et au final on a pour son argent.

Pour terminer, un mélo : Sils Maria avec un très beau casting, dont : Kristen Stewart (Twilight), et Juliette Binoche. Une histoire qui se passe en partie en Suisse, dans la vallée de l’Engadine et une réflexion sur le fait de vieillir et de l’accepter … ou pas.

Publicités

Farfelu à souhait

LE PUITS DES HISTOIRES PERDUES  de  Jasper FFORDE
Editions Fleuve Noir   /   465 pages

 

Résumé de l’histoire

On suit une détective, Thursday Next, dans sa carrière d’agent de la Jurifiction, la police interne des livres dans sa nouvelle aventure. Elle vit dans le monde réel (le même que nous) mais peut entrer dans les livres et changer la fin de l’histoire ou des épisodes qui ne lui plaise pas.

On entre ainsi dans des grands classiques, genre : Capitaine Nemo, Jane Eyre, les trois sorcières de McBeth, etc. et on voit les changements qu’elle effectue, pour le bien de l’histoire.

 

Mon avis

Je me suis trouvée très désorientée dans ce roman. D’une part, parce que j’ai commencé avec le 3ème volume ! et d’autre part parce que l’on fait référence à des classiques que je n’ai jamais lus, et je ne connais donc pas l’histoire de base, ce qui est gênant pour la compréhension.

Par contre une mention très bien pour les couvertures de ces différents romans que je trouve magnifiques. C’est du reste pour cette raison que je l’avais pris à la bibliothèque.

C’est plutôt farfelu, je pensais que ça pourrait me plaire, mais là je n’ai pas trouvé mon compte. Il faudrait que je commence par le début, mais je ne sais pas si j’en ai très envie. A toute fin utile, pour ceux que ça intéresse, il y a 5 volumes à lire dans cet ordre (et je ne sais pas si d’autres volumes sont prévus). Après quelques recherches et avis glané ici et là, c’est soit on aime soit on déteste.

 

1 L’affaire Jane Eyre

  1. Délivrez moi
  2. Le puits des histoires perdues
  3. Sauvez Hamlet
  4. Le début de la fin

 

Note : pas fini – abandon page 120      première publication en 2012

 

Identification

20140820_180350

Me voici de retour. Je suis arrivée chez ma maîtresse depuis 3 semaines et petit à petit je trouve mes marques. Je fais souvent des bêtises et il faut que j’apprenne à vivre dans ce nouvel environnement, avec ses nouvelles règles.

20140820_180028

Ma maîtresse m’a offert des tas de choses, de petites balles en couleur pour jouer, un joli panier, très confortable et surtout j’ai mon arbre 😉 Il est de taille moyenne, mais ça me permets de superviser un peu les choses.

20140803_183336

Sinon au niveau de ma personne, j’ai quelques particularités. Des signes qui existent chez d’autres chats, mais c’est assez rare … j’ai les coussinets de 2 couleurs !! Certains sont roses et d’autres sont noirs, et autant sur les pattes avant que les pattes arrières. Maîtresse trouve ça charmant et rigolo.

20140820_180256

20140820_180303

20140820_180312

Au niveau des rayures, surtout sous le ventre, j’en ai des noires et des chocolats. Et là ou je n’ai pas de rayures, je ressemble à un cappuccino, vous savez la crème blanche et noisette sur les cafés. Mais ça je ne montre pas, c’est intime 😉

Comme je suis un peu paresseux ou occupé à faire de nouvelles bêtises (elle en a fait des vidéos avec son smartphone mais ça passe pas ici, alors elle sont visibles sur son FB), je ferais un billet tous les 15 jours, avec quelques photos, histoire de me voir grandir en douceur.

Bonne semaine à tous.

Semaine 34

Cette semaine ça sent la rentrée. Il y a 4 films très différents les uns des autres et aucuns ne m’inspirent vraiment. On va s’y coller quand même 😉  

Commençons par un film français, on parle de : des lendemains qui chantent avec une palette de bons acteurs (Laetitia Casta, Pio Marmaï, Gaspard Proust, André Dussolier, entre autre). Ce film évoque la période de mai 1981 à avril 2002. On y parle surtout politique, Mitterand vient d’être élu et les français pensent que tout va s’arranger. Moi ça me parle pas trop.

Ensuite, LE mélo de l’année, avec : nos étoiles contraires tiré d’un roman qui a affolé la blogosphère. L’histoire de 2 ados, atteint d’un cancer qui tombent amoureux. Le livre ne me tentait pas, je n’irai pas voir ce film au ciné.

Il y a aussi LE film d’action de l’année, avec : Expendables 3 avec toutes les gloires (oubliées) des films d’arts martiaux des années 80, 90, 2000 soit : Stallone, Schwarzie, Lundgreen, Banderas, Ford, Snipes, Statam, Gibson etc. C’est potache, un peu d’humour, pas trop de scénario.

Et pour terminer, un film original : boyhood. Original car le réalisateur a filmé les mêmes acteurs pendant 12 ans (pour les voir vieillir) à raison de quelques jours par an. C’est surtout intéressant de voir l’enfant de 6 à 18 ans.

Perplexe …

POISSON-TAMBOUR  de  Corinne DESARZENS
Editions Bernard Campiche   /   313 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture partiel)

Troublant aussi, de se sentir inconnu à soi-même en réalisant qu’il n’est jamais possible de se voir s’avancer dans une allée, impossible de se voir soi-même de dos. Seuls les jumeaux identiques le peuvent.

Le corps de mon frère a éclaté. Je redoute le moment où les hommes en uniforme mettront la carte postale dans une pochette en plastique scellé, avec un no et la fiche d’identité de mon frère. Un œil sur le AA pour le mémoriser, j’emporte le post-it et la boîte.

 

Mon avis

Une grande déception pour moi. Je ne suis jamais arrivé entrer dans le livre. Les mots glissaient sur moi et je n’y comprenais rien.

Livre qui a un rapport avec la pêche et la musique. Une femme doit ranger les affaires de son frère mort et à cette occasion elle égrène ses souvenirs. Son frère jumeau avait un rapport étrange avec les autres : sa mère, sa femme.

Je suis déçue car j’avais très envie de découvrir C.D. J’ai bien conscience d’être passée à côté. Je tenterais avec un autre livre. Ce roman m’est tombé des mains continuellement et à la page 50 c’était une telle torture, que j’ai préféré m’arrêter.

 

Note :  pas fini    première publication en 2012

Semaine 33

Cette semaine, trois films intéressants dans des styles totalement différents. Il y a un film catastrophe, un film de supers-héros (Marvel) et un documentaire.

J’ai une tendresse particulière pour les films catastrophes qui étaient très à la mode entre 1990 et 2005 (fin du monde, crash d’avion, tour qui s’écroule, films météo comme : les tremblements de terre, les tsunamis, les tornades, etc). Ici on parle de : black storm un film sur des tornades monstrueuses et qui dit phénomènes météo dit effets spéciaux spectaculaires. Et la critique lui donne 2 étoiles sur 4, ce qui est tout à fait honorable.

Concernant le film de supers-héros, on découvre de nouveaux héros Marvel avec : les gardiens de la galaxie. Là aussi de gros effets spéciaux et pas mal d’humour. En plus, on retrouve Zoé Saldana et Chris Pratt entre autre. A voir pour se détendre et rigoler un bon coup.

Pour le documentaire, on parle de : A la recherche de Viviane Maier, une nounou qui a vécu de 1926 à 2009 et qui photographiait tout ce qui l’entourait. Il semble que ce soit un très beau portrait de femme, avec des témoignages des enfants dont elle s’est occupé pendant cette période.

Saga chinoise – milieu

LE DISQUE DE JADE  par José FRECHES
Poisson d’Or – tome 2   /   Editions XO   /   488 pages

 

Résumé de l’histoire

Lubuwei est nommé ministre, il est riche, puissant et la femme qu’il aime, la danseuse Zhaoji va lui donner un fils. Mais son goût du pouvoir ne s’assagit pas pour autant, il veut plus, et surtout il désire contrecarrer cette folie « légiste » qui envahit les esprits et opprime le peuple sous des lois abusives.

Il accepte donc, de mettre sa compagne enceinte dans le lit du jeune et nouveau roi Yiren et le rendre ainsi père officiel de son propre enfant à naître, tout en prévoyant d’échanger par la suite, secrètement le nouveau-né contre un autre bébé ramené d’une contrée lointaine.

Le plan paraît parfait et le petit Zheng voit le jour à la cour royale. Le remplaçant Poisson d’Or est trouvé reste à faire l’échange. Malheureusement ça ne sera pas possible et Zheng vivra avec sa mère et le roi, sans jamais savoir que Lubuwei est son père.

Face à cet échec, Lubuwei va s’occuper de Poisson d’Or lui-même et l’élever comme si il était son propre enfant.

On va donc découvrir, de l’enfance à leur 17 ans, la vie de Zheng, élevé et instruit comme le futur roi, il sera très ami avec Poisson d’Or, qui suit la même instruction que lui. Ainsi qu’une petite fille prénommée Rosée Printanière, qui sera la seule fille à recevoir une éducation de haut rang, grâce à son père Lisi, vice-chancelier dans l’administration.

Mais l’année de leurs 17 ans, le roi Yiren meurt et c’est Zheng qui devient le nouveau roi. Il déteste à ce moment là cordialement Poisson d’Or, car il est meilleur en tout (sportivement et intellectuellement) et il est tombé amoureux de Rosée Printanière que le roi convoite aussi.

Il va donc y avoir 2 histoires en parallèle, d’un côté Zheng et sa façon de gouverner (il est mégalomane, veut tout contrôler, est invisible car il a peur qu’on le tue et il incite la population à la délation, mais il fait construire des monuments imposants et commence à faire édifier la Muraille) et de l’autre Poisson d’Or qui doit s’enfuir de la capitale pour sauver sa vie et toutes les aventures qui lui arriveront en chemin.

 

Mon avis

Encore un très beau volume. On a du plaisir à retrouver tous les protagonistes du tome 1, et on tourne les pages avec avidité pour connaître leurs aventures tumultueuses. On continue de s’instruire et de voyager.

J’ai passé un excellent moment et pas un seul instant je n’ai eu le temps de m’ennuyer, mon cœur s’est serré quand certains personnages sont morts.

Je le recommande vivement.

 

Note :  5 / 5   première publication en 2012

 

 

Je suis arrivé

img_7561_w

Bonjour à tous,

je me présente, je suis Spoutnik et je suis le nouveau coquin du royaume. Je suis né entre le 13 et le 16 juin dernier, j’ai donc presque 2 mois et je viens de quitter ma famille pour vivre avec ma nouvelle maîtresse.

img_7538_w

Je suis un chat de gouttière chocolat avec des rayures et des chaussettes blanches. Mon nom vient du russe et signifie : compagnon de route … mais ma maîtresse a choisi ce nom, car je cours partout, tout le temps, je suis sur orbite en permanence.

img_7487_w

Donc je vais avoir ma rubrique, rien qu’à moi, sur ce blog. J’écrirai tous les vendredis (jour de mon arrivée chez elle) et je mettrai des photos de moi régulièrement, car ces prochains mois je vais beaucoup : grandir, grossir, changer et m’affirmer et ma maîtresse veut garder une trace de ça.

Au repos dan mon panier

Au repos dan mon panier

Parfois aussi, il y aura une vidéo des mes exploits (ou bêtises) et pour autant que ma maîtresse m’aie « chopé » sur le fait. 😉 Je sens que l’on va beaucoup s’amuser ces prochains mois. 

img_7569_w

 

 

Un grand merci à Eric le photographe du blog : hibouProductions pour son aide.

 

img_7504_w

Semaine 32

Encore une semaine avec très peu de sorties. Deux pour être exact. A mon sens, il y a un très bon film et un mauvais.

Commençons par le meilleur des deux. Je parle de : the face of love avec Ed Harris (un acteur que j’adore) et Annette Benning. Elle incarne une veuve, qui 5 ans après le décès de son mari, croise Ed Harris qui est son sosie parfait et en tombe amoureuse.

Pour l’autre film, il s’agit de : Lucy un film de Luc Besson avec Scarlett Johansson et Morgan Freeman. Lucy est une « mule » pour les trafiquants de drogue et suite à un passage à tabac, la drogue d’écoule dans son organisme, colonise son cerveau et lui donne des pouvoirs illimités et la capacité de l’utiliser à 100 %. La critique est mordante et mauvaise où que je regarde ! A tenter peut être.

Raté

 

Réalisateur :  Josh Trank
Comédiens :  Dane DeHaan / Alex Russell / Michael B. Jordan

Durée        :  1 h 24
Genre        :  Science-fiction

 

Note :  2  / 5  vu le 04/03/2012

 

Résumé de l’histoire

Après avoir été en contact avec une mystérieuse substance, trois lycéens se découvrent des superpouvoirs. La chronique de leur vie qu’ils tenaient sur les réseaux sociaux n’a désormais plus rien d’ordinaire.

D’abord tentés d’utiliser leurs nouveaux pouvoirs pour jouer des tours à leurs proches, ils vont vite prendre la mesure de ce qui leur est possible. Leurs fabuleuses aptitudes les entraînent chaque jour un peu plus au-delà de tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Leur sentiment de puissance et d’immortalité va rapidement les pousser à s’interroger sur les limites qu’ils doivent s’imposer… ou pas !

 

Mon avis

Une grosse daube. Mais bon je le savais déjà avant d’y aller. Je voulais simplement savoir ce que l’on pouvait faire avec ses ingrédients, car l’idée de base était intéressante.

Le départ n’est pas très intéressant, les 3 ados trouvent une chose bizarre dans un trou et ils ont un super pouvoir, il y a eu des théories plus élaborées (Spiderman / Hulk et d’autres encore). La suite est plus intéressante, quand on a un super pouvoir on en fait quoi ? Le bien, le mal ? J’ai aimé ce côté potache, on fait des blagues à notre entourage, mais plus on l’utilise et plus le pouvoir grandit. Mais très vite il devient évident qu’il faut des règles et ne pas l’utiliser pour rien.

Sauf qu’un des jeunes pète les plombs (ok il était déjà instable à la base, avec une enfance pas très drôle, mère malade, père bourré qui lui tape dessus), et là ça dérape complètement. Il agresse les autres sans aucune raison, élimine ses copains, car son pouvoir est plus grand que le leur et il faudra que le dernier de la bande l’élimine à son tour.

Voilà, prévisible, de gros effets spéciaux qui sont presque en trop (à vouloir faire dans l’extraordinaire on y croit plus) et une fin banale. Juste bon à voir à la télé.