Le roman contre le film

Quand je lis et roman et qu’ensuite je sais qu’il va être adapté pour le cinéma, j’essaie toujours, dans la mesure du possible, de voir le film et après d’analyser les différences.

Ce fût le cas pour le roman de Decoin (j’ai fais le lien avec mon article) que j’ai lu l’an passé et que j’avais adoré. L’adaptation au cinéma s’appelle : 38 témoins et je me réjouissais de voir ce qu’on en avait fait. Et je dois avouer que j’ai été très déçue.

Dans son roman, Didier Decoin parle d’un fait divers réel qui s’est passé dans les années 60 aux USA, où une femme s’est faite assassinée dans l’indifférence générale, sous prétexte que : je dors donc j’ai rien entendu. Et qu’il aurait suffit d’une seule personne ayant le courage de téléphoner à la police, pour que la jeune femme soit sauvée.

Suite à ce meurtre, les USA ont créés le no 9 1 1, numéro général pour atteindre la police quel que soit le quartier où l’on habite.

Ensuite Decoin avait fait une enquête sur le meurtrier, ses mobiles, sa situation personnelle (il est marié avec des enfants), son schéma de pensée, son arrestation, son jugement et sa vie en prison.

Dans le film, j’ai été très déçue car l’histoire se passe en France, dans une ville portuaire et l’on se concentre essentiellement sur le fait que 38 personnes entendent ce qui se passent mais ne font rien. Et l’on comprend toute l’horreur de la situation au moment de la reconstitution du meurtre et que les policiers se trouvent dans les appartements des témoins et entendent clairement ce qui se passe et que ces cris atroces auraient réveillés les morts !!

Mais j’ai aussi été très déçue, car on parle à peine de l’agresseur, pire on ne le recherche pas vraiment. Quand à la jeune fille, personne ne la connaît, sous prétexte qu’elle habite depuis peu dans ce quartier (ce qui n’était pas le cas de la femme du roman, qui habitait là depuis plusieurs années et qui était connue par un grand nombre d’habitants).

Même si je ne peux pas nier qu’il y a une certaine tension dans le film et que ça nous tiens plus au moins en haleine, j’ai été déçue de tous ses pans de l’histoire originale qui n’ont pas été évoquées. Surprise aussi que l’histoire se passe en France. Donc au final déçue de la façon dont le livre a été repris, à mon sens il ne méritait pas ça.

Pour terminer, je mets un extrait du film, avec Yvan Attal, dans le rôle phare. Avez-vous vu le film ou au contraire lu le livre ? Votre avis m’intéresse.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le roman contre le film »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s