Un autre regard

 

 

LE PETIT PRINCE  de  Antoine DE SAINT-EXUPERY
Editions  Folio   /   99  pages

 

Résumé de l’histoire

La rencontre entre un aviateur, perdu dans le désert, et un petit garçon blond qui regarde les adultes et essaie de comprendre leur comportement et leur façon de vivre.

Il se rend compte que ce qui est important pour lui, ne l’est pas pour les adultes. Loin de là. Les adultes se voient important, pressés, indispensables, riches, et souvent il n’en est rien.

 

Mon avis

Pour moi ce fût une relecture, car étant enfant, vers 10 ans, j’écoutais l’histoire, lue par je ne sais plus qui, sur un disque, un 33 tours (pour vous dire à quel point c’est vieux !) et je ne saisissais pas tout.

J’ai donc emprunté le livre à la bibliothèque, une version folio illustrée et je me suis régalée. Autant par le texte que les images.

J’ai retrouvé des phrases cultes, comme : dessine moi un mouton, on est responsable de ce que l’on apprivoise, etc. Et je me suis régalée.

Je me suis aussi rendue compte que je n’avais jamais rien lu de St-Exupéry, et je pense que je vais y remédier.

 

Mais qui est-il ? Portrait

Antoine de Saint-Exupéry est né le 29 juin 1900 à Lyon et il a disparu en vol, le 31 juillet 1944. Il est un écrivain, poète et aviateur français.

Devenu pilote pendant son service militaire, en 1926 il est engagé par la future compagnie Aéropostale et il transporte le courrier de Toulouse au Sénégal avant de rejoindre l’Amérique du Sud en 1929.

En s’inspirant de ses expériences d’aviateur, il publie ses premiers romans : Courrier sud et Vol de nuit qui remportent un grand succès.

 

Note :   4  / 5  première publication en 2013

 

Publicités

8 réflexions au sujet de « Un autre regard »

  1. Une merveille que j’ai relu déjà plusieurs fois.
    Même rituel dans mon école primaire, avec explication de texte, car il faisait sans doute partie des « leçons de morale » (morale laïque et civile, pas religieuse, je précise) que l’instruction publique dispensait encore à l’époque.

    • J’aimais bien ce moment, 15 à 20 minutes avant de finir les cours, avec le prof qui lisait un roman, pour moi Jules Verne, avec explication des mots difficiles. J’en garde un très bon souvenir.

  2. Notre institutrice nous en lisait un passage avant de quitter l’école le soir mais si et seulement si nous avions été sage, je l’ai lu une fois adulte. On ne le comprends pas de la même façon quand on est adulte. Par contre incapable de remettre la main dessus par ce que je suis sure qu’en le relisant je découvrirai d’autres choses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s