Ecriture d’une sitcom

SAGA de Tonino BENACQUISTA  
éditons Folio   / 440 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Comme les trois mousquetaires, ils sont quatre, embarqués dans une drôle d’aventure : écrire le scénario d’un feuilleton télévisé destiné à occuper l’antenne pendant les heures creuses de la nuit.

Peu importe l’histoire puisque personne ne la regardera, la saga n’obéit qu’à un seul critère : coûter le moins cher possible en décors, acteurs et tournage. Et les quatre scénaristes, que tout sépare, ont été recrutés pour leur seul point commun : ils n’ont pas les moyens d’être exigeants.

Marco, le narrateur, est quasiment prêt à travailler gratuitement, Jérôme, le plus jeune, s’est déjà brûlé les ailes dans son rêve de conquérir Hollywood, Mathilde est une pisse-copie du roman sentimental, et Louis a connu son heure de gloire à Cinecittà mais il y a longtemps déjà.

La rencontre des quatre auteurs va pourtant avoir des conséquences inattendues. Puisqu’ils ont toute liberté, à condition d’être économe, ils décident de se faire plaisir et se lancent dans une histoire qui non seulement aura un succès inattendu, mais transformera leur vie, et même, à certains égards, l’ordre du monde.

 

Mon avis

J’ai bien aimé ce roman. Il se lit facilement et il n’y a pas trop de longueurs. J’ai surtout aimé la façon dont le livre est écrit. D’abord présentation des personnages un à un avant la Saga, ensuite leurs aventures pendant la Saga. Et pour finir l’après Saga avec la vengeance de chacun des 4 personnages.

Pour moi le livre aurait dû se terminer à ce moment là. Le chapitre intitulé « Hubris » avec l’enlèvement de Marco et tout ce qui suit m’a parut peu crédible. De même, que Mathilde et Jérôme travaillant pour l’ONU pour écrire l’histoire du monde, ça m’a paru un peu gros et ça gâche la fin du livre. Dommage.

Dernier point de détail, j’ai trouvé judicieux pendant la Saga que le scénario soit écrit avec un autre caractère et en gras. Cela permet de bien différencier le feuilleton de la vie des auteurs. J’avais peur que cette partie soit embrouillée et que l’on ne fasse plus la différence entre les deux.

Note :  4/5   Edit du jour : j’ai pris un tel plaisir à peaufiner ce billet, que ça m’a donné envie de le relire.

Lu en 2004

Mais qui est-il ? Portrait

Tonino Benacquista est un écrivain et scénariste français né à Choisy-le-Roi le 1er septembre 1961Issu d’une famille d’émigrés italiens de Broccostella, le jeune Tonino Benacquista lit peu, et passe le plus clair de son temps libre devant des séries TV comme les Incorruptibles (il y fera largement référence dans Malavita).

Après avoir interrompu ses études de littérature et de cinéma, il enchaîne plusieurs petits boulots dont il se sert comme source d’inspiration pour ses premiers romans, résolument noirs : accompagnateur de nuit aux Wagon-lits (La Maldonne des sleepings, 1989), accrocheur de toiles dans une galerie d’art contemporain (Trois carrés rouges sur fond noir, 1990) ou parasite mondain (Les Morsures de l’aube, 1992).

Je parle, ici, d’un film que j’ai adoré et qui est adapté d’un de ses romans.

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Ecriture d’une sitcom »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s