Publié dans Cinéma, séries en vrac

Stalker

 

Voici une toute nouvelle série, Stalker, qui malheureusement n’a pas été aimée aux USA, donc arrêt à la fin de la première saison. Mais ce n’est pas plus mal, car le fil rouge est entièrement dévoilé dans les derniers épisodes et d’autres saisons n’auraient rien apporté de plus.

L’histoire se passe à Los Angeles, dans une unité qui traite les cas de harcèlement, sexuel ou autre. Cette unité, la seule dans son genre, est dirigée par Beth Davis, une jeune asiatique, qui connait bien les mécanismes du harcèlement puisqu’à demi-mots on comprend qu’elle en a été victime dans son passé.

Elle va former un duo fort, avec Jack Larsen, qui vient de New-York et qui a de la peine à s’intégrer dans l’équipe en place. Il est plutôt beau gosse et lui aussi a un secret, il a été muté dans cette ville car il a couché avec la femme de son ancien patron, ils ont eu un garçon, dont il ne veut pas s’occuper.

Mais son fils a maintenant 7 ans et tout à coup, Jack voudrait bien créer un lien avec lui. Donc il se mets à espionner son ex-femme et son fils.

Ci-dessous, Beth et Jack.

Voici la deuxième partie de l’équipe, avec la blonde Janice, spécialisée en psychiatrie, intelligente mais délurée et qui saute tous les mecs de son entourage, y compris ses collègues. Et Ben le latino de service, qui va peu sur le terrain, car il est plutôt spécialiste en informatique.

C’est une série policière qui sort du lot, car elle traite de harcèlement, dans le sens, comment faire peur à son ex-copine, ex-employé, entre étudiants, comment mettre les gens mal à l’aise au point qu’ils ont peur chez eux, sursaute à chaque fois que le téléphone sonne. Ils se sentent suivis, mais sans savoir par qui, ce qui augmente le taux d’anxiété.

Il y a aussi le harcèlement informatique, recevoir des centaines de mails, de sms, mettre des vidéos intimes en ligne et ensuite subir la moquerie des autres. Mais de toutes évidences il est très compliqué de prouver que l’on est harcelé.

J’ai beaucoup aimé cette série, car elle sort du lot, c’est un sujet très peu traité et les épisodes sont très différents les uns des autres.

Dans le premier épisode, Beth traite d’un cas de harcèlement entre deux étudiants, et elle fait pression sur Perry, pour qu’il arrête d’agresser son camarade de chambre et sa copine.

On croit que l’affaire est bouclée, mais Perry va reporter sa frustration sur Beth, (il sera le fil rouge de la saison) et il va commencer à enquêter sur elle, devenir l’amant de sa seule amie, suivre son emploi du temps, il entre dans sa maison pour fouiller dans ses affaires, il découvre son secret et fait sortir de prison le pire cauchemar de Beth.