Publié dans Juste moi, mon moral vu de ma fenêtre

Retour sur juillet

Photos mélangées 087

Pour la première fois depuis le début de l’année, les choses commencent à s’améliorer, je peux dire qu’il y a eu 80 % de bon et 20 % de mauvais. Ci-dessus, la Corse, un des rare endroit on l’on peut avoir la mer et la montagne simultanément.

Photo 010

Bien sûr, comme partout en Europe, la Suisse n’a pas été épargnée par la canicule, et comme mon appartement est orienté sur le soleil levant, ce qui est très agréable tout le reste de l’année, en juillet, à 7 heures du mat’ il fait déjà entre 28 et 30° et arrivé en milieu de matinée on est entre 34 et 40° !

Des conditions difficiles, mais vers 11h30 le soleil tourne autour du bâtiment et je suis dans l’ombre, enfin ! Ce qui, l’après-midi me permets de profiter un max de mon balcon, qui même s’il se trouve à l’ombre a une température très agréable. J’ai lu tout mon saoul, ma petite table c’est transformée en bureau, et j’ai profité de la vie, même si je n’ai presque pas sorti le nez de chez moi !

Toutes les photos ci-dessous, sont des vues de Nice, prisent il y a presque 10 ans, lors d’une sortie de travail. J’essaie de rester dans le thème, c’est l’été tout de même, même si moi je ne suis plus partie en vacances depuis 10 ans ! Particulièrement cette année ça me manque.

Photo 048

Pour ce qui est du côté négatif, je suis malade depuis 2 mois, le médecin a peiné à donner un nom à mon mal, il a fait un premier diagnostic, s’est trompé, puis un deuxième, mince il est encore à côté !

A la mi juillet j’ai finalement été chez un spécialiste qui pense avoir trouvé de quoi je souffre,  mais bien sûr, le jour du rendez-vous je n’étais pas en crise ! Il me fait donc prendre des médicaments totalement différent, et on dirait bien que ça marche !! Enfin.

C’est tellement rageant de devoir prendre un traitement pendant presque 2  mois et voir que ça ne sert à rien, car il n’a pas ciblé la bonne infection ! Tout ça pour un urticaire, mais on ne sait pas très bien lequel, ni par quoi il est déclenché (aliment, soleil, chaleur, transpiration, hormones, produits chimiques tels que produit douche, crème de jours, etc.) ?? La question reste ouverte … avec le bon mot du médecin : détendez vous et partez en vacances !!

Donc le bilan pour moi, pas d’apéro en terrasse, pas de vacances, pas d’amoureux, pas de sieste crapuleuse, pas de balades en amoureux, pas de découvertes de nouvelles villes ou de nouveaux pays.

Photo 072

Même si moi je n’ai pas de vacances, Spoutnik lui profite du balcon à tel point que j’ai toutes les peines du monde à le faire rentrer le soir ! Et quand mon balcon est trop petit, il va sans problèmes chez les voisins de gauche et ceux de droite, un jour, il est même rentré avec de la nourriture qu’il a chapardé chez l’un de mes voisins !

Enfin c’est sûr lui au moins il s’éclate et souvent ça suffit à égayer ma journée.