Publié dans Cinéma, séries en vrac

Les navets

Comme je l’ai déjà expliqué dans un autre article, j’enregistre à peu près 30 séries par année, certaines sont des suites de séries commencées, et les autres sont des séries enregistrées au hasard ou juste parce que j’ai vu une bande-annonce de 50 secondes, entre la météo et les pubs et que ça m’a plu.

De temps en temps, je ferai un article « navets » où je vous parlerai en quelques lignes, de séries découvertes et pas aimée et j’expliquerai brièvement pourquoi.

Je vais commencer avec une série policière française : Profilage. La première saison n’avait que 4 épisodes et la saison 2 en avait 12. L’action se passe à Paris, avec un duo qui devait un peu sortir de l’ordinaire, avec un flic, le commandant Rocher et sa collègue Chloé Saint-Laurent, est une psy qui est capable de « profiler » un suspect. 5 saisons sont déjà sorties, la 6ème devrait passer sur TF1 en fin d’année 2015.

La série est totalement insipide, et c’est dû en grande partie à l’actrice qui joue la profileuse, Chloé Saint-Laurent, elle n’est pas sympa, pétrie de tics, avec un accoutrement bizarre, j’entends par là : un chapeau bleu ciel, une veste verte, une jupe rouge, des collants violets et des chaussures  jaunes ! Elle joue un personnage effacé, qui se drogue, apparemment pour voir si elle peut mourir ! Enfin bref, aucune empathie avec le personnage, les enquêtes sont plan-plan. J’ai abandonné au milieu du 2ème épisode. Et je ne parle même pas des tentatives d’humour.

Ensuite, l’année passée, j’avais commencé à regarder : Arrow, série américaine dans le style super héros – justicier. J’ai vu toute la saison 1 qui avait 22 épisodes, et pendant l’été la RTS2 a passé la saison 2 et 3, avec à chaque fois 22 épisodes. Cette série passe aussi sur TF1 avec quelques semaines de retard par rapport à la Suisse.

Le pitch, recopié chez Wikipédia : Après un violent naufrage, le milliardaire et playboy Oliver Queen, porté disparu et présumé mort depuis cinq ans, est découvert vivant sur une île isolée dans la Mer de Chine. Quand il rentre chez lui, à Starling City, sa mère dévouée Moira, sa sœur bien-aimée Thea et son meilleur ami Tommy l’accueillent chez lui, mais ils sentent qu’Oliver a changé.

Alors qu’Oliver cache la vérité sur l’homme qu’il est devenu, il cherche désespérément à faire amende honorable pour les actions passées de son père grâce à une liste de noms d’individus ayant, selon les propres mots d’Oliver, « trahi leur ville », qu’il cherche à faire emprisonner. Il tente également de se réconcilier avec son ex-petite amie Laurel Lance qui a un nouveau prétendant.

Il devient alors un justicier qui va réparer les torts de sa famille, lutter contre les « maux de la société » et redonner à la ville de Starling son ancienne gloire. En tant qu’héritier de la multinationale Queen Consolidated, Oliver joue également le rôle d’un coureur de jupons riche, insouciant et négligeant afin de cacher son identité secrète. Cependant, le père de Laurel, l’inspecteur Quentin Lance, est déterminé à arrêter le justicier qui sévit dans sa ville …

J’ai regardé les 10 premiers épisodes avec plaisir, ensuite je me suis lassée. Le style de la série me faisais beaucoup penser à Batman, et quand la saison 2 a commencé, je me suis rendue compte que je ne me souvenais de rien, donc au final pas regardé la suite.