C’est déjà Noël !

Voici quelques temps que je n’ai rien publié dans cette rubrique, car suite à mes problèmes de santé je n’avais pas eu beaucoup de moment sympa.

Alors si j’en parle aujourd’hui, c’est que la semaine passée ce fût festival de bonnes nouvelles et de cadeaux ! Et ça m’arrive si rarement que ça vaut la peine d’en parler.

Déjà lundi je recevais un cadeau par la poste, à savoir un mediapad, c’est comme un i-pad mais sans la pomme ! Il est un peu plus petit que le susnommé mais est identique au niveau du fonctionnement. C’est un cadeau de mon opérateur.

IMG_0004

IMG_0003

Mardi, j’ai fais un tour dans les boutiques de chaussures, car mes baskets ont rendu l’âme, après 6 ans de bons et loyaux services ! D’abord il faut que je trouve un modèle qui me plaise et ensuite qu’il soit dans ma pointure, je fais du 35 et éventuellement du 36 avec 3 paires de chaussettes !

Et là j’ai trouvé ce qu’il me fallait en 5 minutes chrono et à la bonne taille ! C’est la première fois de ma vie que j’ai des baskets avec des lacets en décoration. Elles sont confortables et le prix est modique (29.–) avec en prime une vendeuse adorable.

IMG_0001

Mercredi c’est mon opérateur qui me téléphone, car j’ai été choisie au hasard ! pour bénéficier d’un rabais de 100.– sur mon prochain portable. En fait, j’ai été à plusieurs reprises sur leur site internet pour me choisir un téléphone, car le mien rame de plus en plus, et j’avais trouvé le dernier Samsung Galaxy S6, en bleu, en action à 290.– ! Et miracle, je vais enfin pouvoir profiter de cette action sur le téléphone que j’ai choisi avec la couleur qui me plaît ! Donc 190.– pour le dernier Galaxy. Je suis très contente.

Jeudi, passage obligé chez le coiffeur, ça fait plusieurs mois que je n’y ai pas été, et à la fin de la coupe, la coiffeuse me fait 50 % sur le prix !

Vendredi mon téléphone est déjà là, dans la couleur choisie. Il ne reste plus qu’à le configurer … ce qui va être une autre paire de manche, vu qu’ils ont changé le format de la carte SIM ! Je sens que je vais encore passer des heures avec la hotline, car ce qui est compliqué, c’est de pouvoir rapatrier mes infos et mes contacts … enfin bref, on verra bien.

IMG_0005

Publicités

LE PIEGE DE LA MARIONNETTE  de  Jiro AKAGAWA
Editions Philippe Picquier   /   188 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Une petite sœur séquestrée dans un manoir excentrique. Une psychose dangereuse. Des meurtres en série. Un hôpital psychiatrique dans lequel les malades vivent un cauchemar.

Elle est décidée à tuer. Pas n’importe quel homme. Mais qui tire les ficelles de la marionnette ?

 

Mon avis

La encore une déception. C’est la première fois que je lis ce romancier japonais, qui est réputé dans le domaine policier et ce roman est le meilleur.

J’ai eu très peu d’empathie avec les personnages et j’ai trouvé que le roman partait un peu dans tous les sens, au point que parfois, je ne voyais pas où l’auteur voulait en venir.

J’ai trouvé que le roman finissait de façon étrange et un peu précipitée. Je l’ai terminé voici quelques semaines et je ne souviens pas des détails de l’intrigue.

Note :   3  / 5 

 

Mais qui est-il ? Portrait

Jiro Akagawa est né le 29 février 1948 à Fukuoka, au Japon.  

A l’âge de  46 ans  il connaît un succès phénoménal. Il est à lui seul, un ovni au Japon avec 278 titres parus entre 1977 et 1993 et 140 millions d’exemplaires ! Mais il semble que seulement 2 romans sont traduit en français. Il s’est spécialisé dans les romans policiers ainsi que des nouvelles policières. Il est l’écrivain milliardaire qui paye le plus d’impôt.

 

Projet 52-2015 : école

Cette semaine encore, j’ai été assez inspirée pour participer au projet 52 de Ma, avec le mot : école.

J’ai donc décidé de faire au plus simple en photographiant ma première école. Celle où je suis entrée pour mes 4 ans et ressortie alors que j’avais 12 ans. C’est un vieux bâtiment en pierre, qui à mon sens, a été très bien entretenu. Et je trouve, que les rajouts sont cohérents avec le reste du bâtiment.

D’abord l’école de face, c’est l’entrée principale pour les enfants dès 6 ans, ainsi que le détail du toit

IMG_0003

IMG_0004

Ensuite la partie couverte du préau, qui est aussi un passage pour aller vers les classes enfantines (de 4 à 5 ans).

IMG_0005

IMG_0006

Et puis un plan de côté, pour voir le mur en pierre de taille que je trouve très beau.

IMG_0008

IMG_0007

Semaine 39

Grosse semaine avec 4 films qui peuvent être intéressant. Il y a un drame, une romance, une comédie dramatique et un film d’aventure.

Pour le drame, il s’agit de : Boomerang, film français avec Laurent Lafitte, tiré d’un roman écrit par Tatiana de Rosnay, je ne sais pas lequel, mais j’ai beaucoup aimé ses premiers romans. Le pitch : Un secret de famille remonte à la surface, quand Antoine parle de sa mère. Il veut en savoir plus sur son décès et quand il pose des questions, il y a des regards gênés qui en disent long. Celui-ci  me tente.

Pour la romance, il s’agit de : les deux amis, une histoire de triangle amoureux. La bande-annonce ne m’a pas donné plus envie que ça.

Pour la comédie dramatique, il s’agit de : Marguerite avec Catherine Frot. Le pitch : l’histoire d’une femme riche, passionnée d’opéra, et qui depuis des années chante en privé, pour ses amis … mais faux ! La situation se complique quand elle décide de se produire en public. Pour ce film je suis embêtée, j’adore l’actrice, mais l’entendre chanter faux pendant 2 heures ! Je ne sais pas si je pourrais le supporter, pourtant j’ai envie.

Et pour terminer le film d’aventure : Everest avec Emily Watson, Josh Brolin et Jake Gyllenhaal. Mon préféré de toute la liste, mais très mal côté par tous les journaux que j’ai regardé.

Duo familial

J’ai découvert ce duo : Madison ward and the mama bear, il y a peu, et mis à part le fait que j’adore le style musical, juste une voix et la guitare, en toute simplicité, je suis touchée par le fait que ce soit un duo mère – fils.

Ils ont longtemps joué en solo, chacun de son côté et un beau jour ils ont fait des chansons et des tournées ensemble. Ce serait injuste de ne pas vous en faire profiter.

  

C’est l’automne

Aujourd’hui c’est l’automne 😉

C’est une saison que j’aime bien, car en règle général il y a encore de belles journées ensoleillées mais pas trop chaudes, on a beaucoup de lumière, les arbres changent de couleurs (mais ce n’est pas encore le cas par ici), et l’on mange des plats plus riche et savoureux, comme la chasse que j’affectionne ainsi que les châtaignes.

On ramasse des marrons dans les parcs et l’on fait de petits bricolages sympas.

Mais c’est sûr que j’aimerai moins l’automne, quand le brouillard va être permanent et que pendant plusieurs semaines on ne verra pas la couleur du ciel ni le soleil.

Et pour vous c’est une bonne saison ? N’hésitez pas à venir donner votre avis.

Projet 52/2015 : jaune ou rouge

Cette semaine encore, je participe au projet 52 de Ma. Je dois dire que j’étais particulièrement inspirée par le sujet : jaune ou rouge.

J’ai donc profité de la journée de vendredi, une des rare où il n’a pas plu, pour faire cette série de photos, et j’avoue que j’ai été chanceuse. Pour illustrer le mot rouge, il aurait suffit que je fasse une photo de ma bibliothèque, qui est rouge laquée, mais ça aurait été trop facile, et surtout il aurait fallu que je fasse la poussière ! ce qui ne me tentais guère.

J’ai donc finalement choisi le mot jaune pour faire des photos en extérieur.

Il y a d’abord le stock de chaise, près de la cabane du glacier.

IMG_0018

Ensuite, je suis tombée sur une camionnette de nettoyage de  ma ville, dont les couleurs sont jaune et rouge. Une façon de rendre hommage à leur travail, souvent ingrat.

IMG_0022

Et pour terminer, un objet d’utilité publique, la boîte aux lettres. Je me pose la question, dans les autres pays proches : France et Belgique entre autre est-elle aussi jaune ?

IMG_0048

Et pour la bonne bouche, un vélo jaune original, un duo de cactus rouge et jaune et des potelets en série.

IMG_0023

IMG_0009

IMG_0047

The affair

Série américaine de 10 épisodes. La série explore les conséquences d’une relation extraconjugale pendant les vacances d’été, entre Noah Solloway, professeur et écrivain, et Alison Lockhart, serveuse, après leur rencontre à Montauk dans les Hamptons sur la côte est des États-Unis.

J’ai trouvé la série captivante et les personnages principaux très fouillés. L’intrigue et la façon dont les épisodes sont mis en scène très intéressante. Car au départ, on croit voir un mélo mais très rapidement ça tourne à l’intrigue policière.

Pendant les 5 premiers épisodes, la même scène est racontée une fois par Noah et ensuite par Alison, et souvent ils n’ont pas du tout la même vision d’un fait ! Notamment qui a dragué l’autre en premier, comment, combien de fois se sont-ils vu, les mensonges que chacun raconte à son conjoint.

Ils ont tous les deux un passé très chargé. Alison est mariée à Cole, qui a un ranch avec ses frères, mais les affaires marchent mal, ils ont eu un garçon, mort noyé, et ils ne sont pas sûrs de pouvoir sauver leur couple. De son côté Noah est père de 4 enfants de 8 à 17 ans, il est prof mais a écrit un roman qui a eu un certain succès. Il peine à écrire le deuxième. Du coup, le couple a peu d’argent, donc c’est sa belle-famille qui paie tous les frais, l’école privée des enfants, la boutique de leur fille et ils ne se gênent pour leur rappeler la chose. Et ils sont obligés de passer toutes les vacances d’été (2 mois) dans la villa avec piscine des beaux-parents et les ont en permanence sur le dos.

Dès l’épisode 6, la caméra s’éloigne et l’on voit qu’ils sont tour à tour dans une salle d’interrogatoire, avec un policier très calme et diplomate, qui prend des notes, pour terminer le rapport dit-il.

Et l’on nous donne un indice. Quelqu’un est mort. Un membre de la famille d’Alison. Il semble que ce soit un bête accident de la route. On apprend aussi que de retour à New-York, Noah s’est séparé de sa femme, car elle a apprit pour l’aventure pendant les vacances, et c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Le suspens monte encore d’un cran, au détour d’un test de grossesse .. à qui appartient-il ? La mère, la maîtresse, la fille ?

Et puis le dernier épisode est magistral, car quelques indices supplémentaires nous sont donnés et on découvre que maintenant Noah vit avec Alison dans un magnifique appartement. On sonne à la porte … et l’inspecteur cité plus haut, arrête Noah pour meurtre … Et pour la suite il faudra attendre la saison 2.

Pour terminer, au niveau des acteurs, il y a Joshua Jackson qui joue le rôle de Cole et qui a été révélé par la série Dawson. Et pour le rôle féminin, il y a Ruth Wilson et son sourire inquiétant, que j’ai vu l’an passé dans la série anglaise Luther.

Description de cette image, également commentée ci-après

Semaine 38

Une semaine en demi-teinte, avec seulement 2 films qui ont retenu mon attention. Il y a un drame et un film d’action et seulement le premier film m’intéresse.

Pour le film dramatique, il s’agit de : au plus près du soleil, avec entre autre Sylvie Testud et Mathilde Bisson. On pourrait résumer le film par : rencontre entre la mère adoptive et la mère biologique. Sachant que la mère adoptive est juge d’instruction et qu’elle découvre que la femme qu’elle auditionne est la mère biologique. A partir de là, elle fera tout pour l’enfoncer, alors que le mari essaye de comprendre.

Le film d’action est en fait un film d’espion qui se passe au début des années 60. Il s’agit de : agents très spéciaux – code U.N.C.L.E et je n’ai pas trouvé la bande annonce très aguichante.

Une défaite personnelle

COMME LES DOIGTS DE LA MAIN  de  Olivier ADAM
Editions Médium  /  126 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Chloé a une hanche qui se bloque à cause d’un petit bout d’os mort.

Antoine a un doigt retourné, plié en deux pendant un cours de tennis.

Les voilà qui partagent la même chambre d’hôpital, un soir d’hiver, avant leurs opérations respectives.

Très vite, ils se découvrent un autre point commun. Ils sont tous deux orphelins de père et un peu morts depuis, à l’intérieur.

 

Mon avis

Là encore une déception. J’ai passé toute la lecture du roman a essayé de voir ou voulait en venir l’auteur, j’ai attendu avec impatience que l’histoire démarre enfin …  mais rien !

Une banale histoire de deux ados qui se rencontrent à l’hôpital, se croient amoureux, Chloé donne son no à une infirmière avec mission de le transmettre à Antoine, et à partir de là, va attendre son appel … pendant plusieurs mois … ils vont se retrouver … et le roman s’arrête.

Je vais arrêter définitivement cet auteur, son écriture ne semble pas faite pour moi. Je n’arrive pas à éprouver de l’empathie ou même de la sympathie pour ses personnages. Mais je suis déçue, car des tas de blogueuses m’avaient donné envie de découvrir l’auteur, et je trouve les couvertures de ses bouquins souvent très belles, ce qui influence mon choix, quand je me trouve à la bibliothèque.

 

Note :   2  / 5    un autre