Une défaite personnelle

COMME LES DOIGTS DE LA MAIN  de  Olivier ADAM
Editions Médium  /  126 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Chloé a une hanche qui se bloque à cause d’un petit bout d’os mort.

Antoine a un doigt retourné, plié en deux pendant un cours de tennis.

Les voilà qui partagent la même chambre d’hôpital, un soir d’hiver, avant leurs opérations respectives.

Très vite, ils se découvrent un autre point commun. Ils sont tous deux orphelins de père et un peu morts depuis, à l’intérieur.

 

Mon avis

Là encore une déception. J’ai passé toute la lecture du roman a essayé de voir ou voulait en venir l’auteur, j’ai attendu avec impatience que l’histoire démarre enfin …  mais rien !

Une banale histoire de deux ados qui se rencontrent à l’hôpital, se croient amoureux, Chloé donne son no à une infirmière avec mission de le transmettre à Antoine, et à partir de là, va attendre son appel … pendant plusieurs mois … ils vont se retrouver … et le roman s’arrête.

Je vais arrêter définitivement cet auteur, son écriture ne semble pas faite pour moi. Je n’arrive pas à éprouver de l’empathie ou même de la sympathie pour ses personnages. Mais je suis déçue, car des tas de blogueuses m’avaient donné envie de découvrir l’auteur, et je trouve les couvertures de ses bouquins souvent très belles, ce qui influence mon choix, quand je me trouve à la bibliothèque.

 

Note :   2  / 5    un autre

 

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Une défaite personnelle »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s