Folie douce

UNE CARTE POSTALE DE LA LUNE  de  Stewart FOSTER
Editions Grasset   –   348 pages

 

Résumé de l’histoire

Angleterre, été 1971. Tom et Jack ont 10 ans et ils sont inséparables. Leur père est parti sur la lune, en mission secrète pour le compte des soviétiques, à bord d’une fusée Soyouz.

Galvanisés par cette affaire, Tom et Jack décident de récupérer le prototype de fusée que leur père à construit sur une colline près de chez eux. En une nuit, ils récupèrent les pièces et le plan, et reconstruisent la fusée dans leur jardin. Mais au moment du démarrage, les choses se passent mal, un incendie se déclare qui changera leur vie à tout jamais.

Après le choc, Tom se retrouve seul. Enfin pas tout à fait. Comme plus personne ne peut s’occuper de lui, il finit dans un foyer. Mais il a son livre, qui raconte toute l’histoire et les lettres de son père.

Mon résumé est délibérément flou, afin que vous puissiez découvrir le secret par vous-même et vous faire votre propre opinion.

 

Mon avis

J’ai été conquise par ce premier roman.

Une plume délicate qui oscille entre mystère et folie. Par contre il faut être bien concentré pendant les 20 à 30 premières pages, le temps de comprendre pourquoi il y a 3 polices de caractères différentes, ainsi que ces lignes vides. Il y a une écriture pour Tom, le narrateur, une autre pour son frère et enfin encore une autre pour l’histoire écrite dans le livre, qui correspond à son passé.

Un personnage principal, Tom, très attachant, avec un parcours de vie difficile et compliqué. Car comment grandir et peut être se faire des amis quand on entend en permanence la voix de son frère dans sa tête, qui ressasse sans cesse le passé.

Des thèmes : la folie, la perte de ses proches, le fait de vivre dans un asile et de suivre une thérapie, sont tous traités avec finesse, des passages sont tristes mais sans tomber dans le pathos. A mon sens, la fin ainsi que certains passages peuvent être interprétés de plusieurs façons.

A découvrir absolument.

 

Note :   5  / 5  

 

Mais qui est-il ? Portrait

Stewart Foster

Stewart Foster vit dans la région du Wiltshire, au sud-ouest de l’Angleterre, avec sa femme et ses deux enfants.

Ancien cadre de la finance, il a tout lâché pour devenir chauffeur de taxi et se consacrer à l’écriture.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Folie douce »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s