L’intelligence artificielle

L’ULTIME SECRET  de  Bernard WERBER
Editions Albin Michel  /  410 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Il y a 2 millions d’années : le cerveau humain conçoit l’outil qui démultiplie son efficacité.

Il y a 50 ans : il élabore les premiers programmes d’intelligence artificielle.

Il y a 5 ans : les machines arrivent à penser seules.

Il y a une semaine : un cerveau humain aidé d’un ordinateur accède à « l’ultime secret ».

 

Mon avis

Il est toujours difficile de résumé un roman de Bernard Werber, surtout que je ne l’avais plus lu depuis au moins 15 ans.

Ce roman a été crée à partir de l’histoire vraie de Jean-Dominique Bauby, qui est victime de la maladie de LIS et qui à l’aide de son œil valide et d’un ordinateur a réussi à écrire un livre : le scaphandre et le papillon.

Werber invente une histoire à partir de cette base. Celle d’un homme ordinaire, fonctionnaire, avec femme et enfant, passionné d’échecs, qui un soir se fait renverser par une voiture. Il  ne meurt pas, mais devient presque un légume.

Il rencontre un chercheur de génie, qui le prend pour cobaye, lui greffe une puce dans le cerveau et lui donne un ordinateur afin qu’il puisse communiquer. Ensuite par le biais d’internet il peut se cultiver. Mais pas que ça. Il peut entrer dans n’importe quelle base de données : la police, les caméras de surveillance, les comptes bancaires. Il recherche la personne qui l’a renversé afin de se venger, et avec les connaissances, il changera d’avis et passera à autre chose.

On retrouve Lucrèce Nemrod, journaliste qui va à nouveau travailler avec Isidore Katzenberg, un ancien policier et ils vont mener l’enquête pour savoir pourquoi et comment est mort le chercheur.

J’ai retrouvé ce que j’aime tant chez Werber, des chapitres courts, qui, à mon sens, donne un bon rythme au roman, on n’a plus envie de le lâcher.

 

Note :   4  / 5    un recueil de nouvelles ici

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « L’intelligence artificielle »

    • Je suis d’accord avec toi .. comme il se sent obligé d’écrire un roman par an ! Du reste, je rechigne un peu à lire ses derniers romans, car souvent le thème ne me tente pas ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s