Tété .. une voix

Voici un chanteur que j’aime beaucoup, Tété, que j’ai découvert il y a quelques années. Il a de beaux textes qui raconte une histoire, une voix très agréable et un son pop folk qui me parle. Juste un homme, une guitare et de la poésie.

Son premier album : l’air de rien, sort en 2001, je le connais mal mais une chanson me parle : le meilleur des mondes, dont je vous mets le clip où il chante sur scène.

Vient ensuite, en 2003, son deuxième album : à la faveur de l’automne, qui va vraiment le faire connaître, et qui fait décoller la vente de son album. Pour moi, pas mon préféré, mais des styles différents avec entre autre : une bonne paire de claque (que je ne peux pas copier) mais aussi : Emma Stanton.

En 2010, sort mon album préféré : le premier clair de l’aube, je trouve toutes les chansons très belles, mes préférées : l’envie et le dédain, et pour les autres je ne trouve pas de clip ou alors pas disponible en Suisse ;-( 

En 2013 sort son dernier album : nu là-bas. Je n’ai pas eu l’occasion de l’écouter en entier, donc pour l’instant pas de chanson favorite.

Publicités

2 – retour et administration

Le premier épisode est ici.

Mardi 23 février : Journée chargée pour moi, le matin je dois aller aux plâtres, pour que l’on me fasse un plâtre plus léger et petit à droite, afin que je puisse récupérer un peu d’autonomie. Mauvaise nouvelle, il semble que c’est trop tôt pour ce genre de plâtre et on m’en refais un propre qui va presque jusque sous l’aisselle !

J’avoue que je suis très embêtée, car avec ce genre de plâtre je ne peux rien faire et rien saisir de ma main droite et je peux à peine décoller le bras de mon corps ! Bref, je me suis engagée à partir, les papiers de sortie sont prêts et j’ai envie de rentrer chez moi .. donc ça se fera coûte que coûte !!

Vers 15 h Eric passe me chercher, on a dû découper dans mon pull pour faire entrer le plâtre et je ne rentre dans aucune des vestes, celles d’Eric sont lourdes et dix fois trop grandes mais il n’y a pas d’autre choix ! En plus, il pleut des trombes d’eau et il fait super froid, et dans cette galère il faut aller faire des courses car le frigo est vide!

On arrive finalement à la maison, je suis crevée, le chat ne me reconnaît pas et m’attaque direct ! Chouette accueil ! Je me rend compte de la difficulté des gestes simples (style descendre sa culotte et faire pipi !) ce qui me prend au bas mots 15 minutes à chaque fois !  

Eric et son sens pratique ont réorganisé mon quotidien, j’ai maintenant un micro-ondes que je ne sais pas utiliser ! Et des repas tout préparés, je vais devoir en manger pendant plusieurs mois, il a aussi sorti la vaisselle que je peux utiliser. Mon quotidien vestimentaire va se résumer à 3 trainings et 2 pulls ! Par ailleurs découpés pour laisser passer le plâtre.

Je me couches maussade, et me rends compte à quel point mon appart est hostile à mon égard ! Je ne peux ouvrir aucun placard, je ne peux rien manger sans l’aide de ma voisine, et je devrais attendre chaque matin l’infirmière pour être lavée et habillée ! Je suis obligée de reconnaître que j’imaginais mon retour à la maison très différent !

Mercredi 24 février : j’ai réussis à sortit de mon lit, aller aux toilettes et après une bagarre à faire un café et je suis déjà épuisée !! Milieu de matinée, une infirmière passe pour faire avec moi une estimation de mes besoins, m’expliquer comment sa société fonctionne et me faire signer des tas de papiers, et elle me fait ma première toilette .. pas évident de se laisser tripoter par une inconnue, même si elle est douce et très professionnelle .. heureusement que le feeling passe bien avec cette personne !

Elle est à peine partie que ma voisine débarque pour réchauffer mon repas, elle range des choses qui traîne ! elle veut absolument faire la vaisselle .. ma voisine a 80 ans et elle est bien plus en forme que moi ! de plus, je la connait peu et elle est rarement entrée dans mon appartement, vu qu’elle passe 8 mois par an à l’étranger. Enfin elle s’en va et je peux manger.

A peine le temps de me reposer et Eric est là en début d’après-midi pour me donner un coup de main, surtout en ce qui concerne le chat, faire sa caisse, préparer des boîtes pour le matin, etc. et aussi me tenir compagnie.

Il est à peine parti que l’infirmière du soir est là, une autre que ce matin, et une nouvelle inconnue me tripote. Je suis soulagée quand elle s’en va de pouvoir grimper dans mon lit et regarder un peu la télé tranquille.

Vendredi 26 février : En début d’après-midi ma première sortie 😉 J’ai une tête de zombie et Eric a accepté de m’emmener chez la coiffeuse .. un moment qui me fait du bien au moral et qui me réconcilie avec ma tête.

Samedi 27 février : Eric vient me chercher pour aller faire des courses .. mission acheter des plats qui vont au micro-ondes, je suis étonnée il y a du choix, et dans la foulée, il me fait à manger chez lui, histoire de changer un peu de décor !

Lundi 29 février : rendez-vous à l’hôpital en début d’après midi avec Eric (j’ai encore super peur de sortit seule). Faire les radios de contrôle, nettoyer les plaies, c’est la première fois que je regarde vraiment mes cicatrices .. et elles sont grandes et impressionnantes et tout se passe bien, en tout cas pas d’infection, et je suis soulagée.

Mardi 2 mars : Pour la première fois depuis 10 jours, je vais avoir le droit de prendre une douche et de me faire laver les cheveux ! Et ça se passe pas trop mal .. ça fait un bien fou pour le moral.

Jeudi 3 mars : Encore un rendez-vous à l’hôpital, à 15 h, avec le spécialiste du coude .. alors que j’ai un rv, il a juste 4 h de retard !! J’ai beau être patiente, le temps semble super long. Il me reçoit enfin, l’examen se passe bien, même si j’ai toutes les peines du monde à tendre le bras devant moi ! Il dit que je dois commencer les séances de physio au plus vite, à raison de 2 par semaine, et il me dit d’en choisir un au bol dans le bottin !

Vendredi 4 mars : je passe la journée dans le bottin, afin de trouver un physio près de chez moi. En fin de journée, j’ai téléphoné à 18 spécialistes ! mais aucun ne m’as donné de rendez-vous, car soit ils sont complet, soit ils sont en traitements. Eric en profite pour me dire qu’il ne pourra pas m’accompagner, pour une raison de logistique mais aussi de fatigue .. c’est vrai qu’en ce moment il vient un jour sur deux, et que lui aussi a une vie !

Voici 12 jours que je suis rentrée chez moi, la vie est compliquée (je n’ai même pas touché à l’ordi, je ne peut pas téléphoner car je n’arrive pas à le tenir dans ma main et pour entendre les gens je dois mettre le haut parleur), je suis épuisée par toutes ces allées et venues, notamment au niveau des infirmières, puisque j’ai vu une dizaine d’infirmières différentes en 12 jours !! Au bout de 3 jours Spoutnik m’a reconnue et acceptée, et il s’est adouci ne m’attaquant plus systématiquement, ce qui me soulage !

Mon moral a des hauts et beaucoup de bas, car j’ai de la peine à accepter d’être autant dépendante des autres .. je ne peux pas lire, car je n’arrive pas à tenir le livre dans mes mains ! et souvent le temps me semble long .. enfin, j’ai déjà tenu les 12 premiers jours ! 😉

Rappel du printemps – 2

Voici arrivé un moment que je n’aime pas beaucoup, le passage à l’heure d’été et le fait d’avancer l’aiguille d’une heure !

Car en ce moment je suis super fatiguée, que je ne peut pas dormir comme je l’entend (je dois me lever pour le passage de l’infirmière), donc pas question de passer la journée au  lit !

Le seul côté positif, c’est que dans quelques semaines je devrais aller mieux et je pourrai enfin gérer mon temps comme bon me semble, et je serai contente d’avoir plus de lumière le soir 😉

Les Experts Cyber

Depuis le début 2016, pour mon plus grand bonheur, les Experts reviennent avec de nouvelles têtes, et pas que des inconnus, dans le spin-off : les Experts cyber, une unité qui traitent le harcèlement des gens par le biais de leur smartphone, le vol et la diffusion de données personnelles (photos, vidéos) ou le piratage d’entreprise. Cette série montre aussi comment on peut être suivi à la trace, par le biais des antennes relais.

Pour le casting, il y a Patricia Arquette dans le rôle de la cheffe d’unité, qui est à la base une psy qui a rejoint cette nouvelle unité, suite au vol et à la diffusion sur internet des données confidentielles sur ses patients. Suite à ça une patiente se suicide, et toute la première saison, de 13 épisodes, se passe à traquer cette personne, en plus des autres enquêtes.

Pour le reste du casting, il y a 2 beaux gosses, avec James Van Der Beek (découvert dans Dawson) dans le rôle du bras droit de Patricia Arquette, et le hackeur repenti, joué par Bow Wow, qui est à la fois acteur et chanteur.

Démarre une 2ème saison, de 22 épisodes, avec l’arrivée de Ted Danson en chercheur farfelu, mais comme l’audience n’est pas bonne, TF1 arrête la diffusion au bout de 3 épisodes. Dommage, moi j’aimais bien.   

Retour en arrière. Nous sommes en l’an 2000 et une nouvelle série policière va transformer ma vie, ainsi que celles de 16 millions de téléspectateurs ! Il s’agit des Experts Las Vegas !

Avec le craquant Gary Dourdan

Je vais tout de suite adhérer, car l’équipe de base est sympa, mêlant à la fois vie privée de chacun des enquêteurs et enquêtes plus surprenante les unes que les autres, mais surtout une façon totalement nouvelle et innovante de traiter une enquête et de trouver le coupable.

On entre vraiment dans le labo avec les techniciens, on nous explique de façon simple quel procédé on utilise pour découvrir des preuves, que ce soit des empreintes, de la sueur, du sperme ou du sang.

On décortique aussi la psychologie du tueur et la série ne se résume pas à des courses poursuites et des centaines de coups feu tirés au hasard ! Et pour terminer, Las Vegas, ses casinos, son mode de vie particulier et son désert tout proche, serait presque un personnage à lui tout seul. Vraiment ça change de toutes ses séries qui se passent à New-York.

Il y aura au total 15 saisons et j’ai vu les 8 premières.

Et comme on arrête pas une série qui gagne, en 2002, je vais avoir droit aux Experts Miami. Là aussi j’adhère rapidement, car l’équipe emmenée par Oratio Caine est sympa, et j’aime découvrir la ville de Miami, la région des Everglades avec ses crocodiles bien flippants.

La série s’arrête au bout de 10 ans. Perso, j’ai vu 6 saisons.

Dans cette série, le rôle du beau gosse est décerné à Adam Rodriguez.

Et pour terminer, il y aura les Experts Manhattan, de 2004 à 2013, mais comme ça passe très tard le soir et que je ne suis pas intéresée par ce quartier, je fais l’impasse.

Joyce Jonathan .. un peu de fraîcheur

J’ai découvert la voix de Joyce Jonathan en 2010 avec son album : Sur mes gardes, et je flash sur le titre : je ne sais pas, juste une guitare et sa voix toute fraîche. Je m’achète le cd et je m’aperçois que j’aime toute les chansons, mais en particulier celle où elle chante un duo avec Tété (qui a une voix magnifique).

Ensuite en 2013 elle sort un deuxième album : Caractère, et le seul titre qui m’a marqué, était : ça ira. C’est léger, gai et ça me donne la pêche.

Une pause de trois ans, et voici qu’elle vient de sortir cette année un troisième album : une place pour moi. Je n’ai pas pu écouter tout les titres, mais j’ai choisis celui-ci : le bonheur .   

1 – Cassure et réparation

Tout d’abord, je voudrai remercier toutes les personnes qui se sont fait du souci pour moi, qui ont pris de mes nouvelles .. ça m’a fait chaud au cœur.

Si j’ai décidé de créer cette rubrique, c’est pour le souvenir, que dans quelques mois ou années je puisse me retourner et dire : j’ai réussi à surmonter cette épreuve, avec courage et il en faut plus pour m’abattre ! Pour mesurer mes progrès au fur et à mesure des semaines, et aussi mettre des mots sur mes maux.

Car voilà, entre l’accident et le moment où j’écris ces lignes, il vient de s’écouler 4 semaines ! Un mois déjà et pourtant ça m’a semblé une éternité. Mais revenons au début de cette histoire.

Mercredi 17 février : la journée est douce et le soleil fait une apparition. Je sors me balader un moment, et au détour d’un passage piéton, alors que j’observe la circulation et qu’en même temps je descend du trottoir pour traverser la route, je m’étale de tout mon long sur la route, je n’ai pas le souvenir d’avoir mis mes mains en avant pour me protéger.

Mais dans mon malheur j’ai de la chance, car la première personne qui s’occupe de moi est un infirmier. Impossible de me relever seule, mon bras droit refuse de m’obéir, des douleurs atroces dans tout le corps et l’impression d’avoir « un bras flottant » à droite. Mon infirmier de fortune, après un rapide examen, décide d’appeler une ambulance, il retrouve des potes et je suis prise en charge direction l’hôpital.

Les ambulanciers sont adorables et ils sont au petit soin avec moi, ils enregistrent mon dossier à l’hôpital et attendent avec moi que je sois prise en charge par les urgences. Une doctoresse arrive et très rapidement le verdict tombe, rien de grave mais à droite j’ai le poignet cassé et il faudra opérer et toujours à droite j’ai le coude luxé, une façon polie de dire que l’os est sorti de mon bras et qu’il va falloir le remettre à sa place illico.

Pas le temps de râler, moins d’une heure plus tard je suis au bloc, sous anesthésie générale, mon coude est remis en place et je suis plâtrée jusque sous l’aisselle !! Le réveil est un peu hard, mais seulement la moitié du chemin est fait.

Jeudi 18 février : je dois m’adapter au rythme hospitalier .. supporter de dépendre des autres pour la moindre action .. faire des examens et des radios toute la journée .. passer la moitié de mon temps avec le bras suspendu au-dessus du lit .. voir le chirurgien et apprendre que je vais être opérée le lendemain pour mon poignet droit .. et apprendre dans la foulée que je me suis cassé le pouce gauche et qu’il faudra aussi opérer et plâtrer !

Vendredi 19 février : je passe la moitié de la journée sous anesthésie, et je ressors plâtrée des deux bras, ce qui me mets le moral dans les chaussettes ! car globalement je fais encore moins de choses qu’avant les opérations .. la seule bonne nouvelle, c’est que le coude n’est finalement pas cassé donc pas opéré, mais bloqué par le plâtre pour le laisser au repos.

En ce qui concerne la douleur, je tourne avec 4 Dafalgan par jour ! Je ne sais pas pour les autres pays, mais ici en Suisse, je prends ce médicament quand j’ai mal à la tête ou des règles douloureuses ou pour faire descendre la fièvre ou en prévention de la grippe ! Je trouve ça un peu léger et j’ai toute les peines à obtenir le Tramal, un vrai anti douleur, mais à base de drogue.

Lundi 22 février : je commence à négocier ma sortie de l’hôpital avec le médecin, il faut que j’organise mon quotidien à la maison avec le passage d’infirmières : pour la toilette, les repas, enfin bref les gestes basiques de la vie. J’ai toujours mon gros plâtre à droite, qui pèse une tonne !! et à gauche un gantelet qui immobilise seulement la main.

La suite au prochain numéro !

Me revoilà !

Je profite que mon humaine soit esquintée et pas trop souvent sur l’ordi, pour donner de mes nouvelles : moi je pète le feu, et mettre des photos de moi qui datent de juillet 2015, au moment des grosses chaleurs .. ..

je suis totalement relax et particulièrement bien caché 😉

IMG_0001

IMG_0002

pour terminer, une photo de moi en entier, pour prouver que tout va bien 😉 

IMG_0005

je sais, je fais un peu la tronche, mais la chaleur était intense …

IMG_0008

P.S mon humaine peut enfin tenir un roman, même si c’est encore un peu compliqué, mais je crois qu’elle apprécie de pouvoir s’évader en pensée de ses soucis quotidiens et de ses douleurs.

Ré-éducation

Suite à un accident (dont je parlerai dans un autre article), je viens de récupérer partiellement mes bras. Ce qui veut dire qu’en début de semaine, l’ergothérapeute m’a moulé des attelles à ma mesure. Elles sont bien plus légères et esthétiques que les plâtres !

20160307_183636 w

Ce qui m’amène aux petits bonheurs ..

Premièrement, pouvoir les enlever la journée, pour laisser respirer la peau, mais aussi pouvoir me laver les mains !! De ma vie, je n’avais jamais eu les doigts qui puent !!

Deuxièmement, commencer à faire des mouvements avec la physio, pour dérouiller mon bras droit et lui apprendre à refaire des gestes basiques .. et pour l’instant c’est très douloureux.

Troisièmement, pouvoir dire que je suis ambidextre et douée, au point de savoir écrire avec ma main gauche (alors que pour ça je suis droitière) en l’espace de 5 jours !

Et pour terminer, retrouver un peu de force dans les doigts, afin d’ouvrir les sachets du chat, pouvoir enfin enfiler ma veste sans trop de douleur et presque seule.

En conclusion, il me faut beaucoup de patience pour arriver au bout de chaque journée, mais chaque soir, je sais faire une chose de plus.