A la recherche de la vérité

UN AVION SANS ELLE  de  Michel BUSSI
Editions Pocket   /   573 pages

 

Résumé de l’histoire

L’histoire démarre le 23 décembre 1980, dans un avion reliant Istanbul à Paris. A cause du mauvais temps, il se crash, tuant tous les passagers et le personnel de bord … sauf une petite fille, âgée de 3 mois, éjectée au moment du choc.

Deux familles revendiquent la paternité de cette enfant. D’un côté, les Carville, riche famille d’industriel, vivant dans un magnifique manoir, avec piscine et luxurieux jardins près de Paris, et de l’autre, la modeste famille Vitral, qui vit dans une minuscule maison et qui a toutes les peines à joindre les deux bouts.

Comme les deux familles ne sont pas d’accord, c’est à la justice de trancher et suite à une investigation assez poussée, la petite fille surnommée Lylie (contraction de ses deux prénoms : Lyse-Rose et Emilie) est finalement attribuée à la famille Vitral.

Mais les Carvilles ne veulent pas en rester là, et ils engagent Grand-Duc, un détective privé, en lui donnant carte blanche pour suivre toutes les pistes et vraiment savoir à qui revient cette enfant. Il a 18 ans pour mener son enquête et révéler la vérité.

Ainsi donc, Grand-Duc sera proche des deux familles et va surveiller la petite Lylie en permanence, afin de savoir si elle va ressembler (que ce soit par son physique, ses compétences intellectuelles, musicales ou autres) à l’une ou l’autre famille.

Ainsi Lylie vit avec les Vitral et son frère Marc, elle est radieuse, douée pour l’école, la musique, les arts et devient une très belle jeune fille. A tel point que Marc est troublé en permanence, mais il se voit mal être amoureux de sa sœur ! Lui aussi espère que Grand-Duc va trouver la vérité. Dans les années 1995, le test adn devient accessible à ceux qui ont de l’argent pour le pratiquer et la réponse sera troublante.

La fin sera surprenante, j’ai été surprise et peut être un peu déçue de la conclusion, que forcément j’imaginais différente, mais avec le recul ce n’est pas si mal.

 

Mon avis

Mon tout premier roman de Michel Bussi et je ne suis pas déçue, et je sais déjà que je lirai les autres.

Un roman avec une histoire très intéressante à la base, du suspense au point qu’on ose pas poser le livre, et même quand c’est fait, on est toujours en pensée avec ses deux familles.

J’ai été totalement captivée par ce récit, les personnages sont bien étoffés, certains attachants, d’autres à la limite de la folie.

 

Note :   4  / 5  

Mais qui est-il ? Portrait

Michel Bussi est professeur à l’université de Rouen, il a notamment publié « Nymphéas noirs », le polar français le plus primé en 2011.

Pour ce roman « un avion sans elle », il a reçu le prix Maison de la Presse en 2012 ainsi que le prix du Roman populaire.

Il a déjà écrit 5 romans, à  raison de un par année.

Publicités

8 réflexions au sujet de « A la recherche de la vérité »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s