Le temps qui passe …

LE LIVRE DES JOURS  de Michael CUNNINGHAM
Editions Belfond   /   348 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Michael Cunningham nous revient avec une œuvre dense et intensément poétique.

Trois époques. Trois histoires reliées par une série d’indices.

Un monde hanté par l’ombre de Walt Whitman (poète américain).

Un lieu : Manhattan

Ce roman est une méditation sur la vie et la mort célébrant la connexion spirituelle qui nous relie, non seulement aux autres, mais aussi à ceux qui sont partis, comme à ceux qui sont à venir.

 

Mon avis

Encore un très beau livre de cet auteur (le deuxième que je lis) et un excellent moment passé en sa compagnie. J’aime sa plume, souvent poétique, vive et qui nous oblige à la réflexion. Un très bel ouvrage que je ne peux que conseiller.

Ici le livre est composé de trois nouvelles, et le fil rouge c’est la ville de Manhattan et le poète et humaniste américain Walt Whitman. Mais c’est aussi le nom des personnages, toujours des Catherine et des Simon, ainsi que plusieurs objets (un bol, une boîte à musique, l’atelier de couture) qui reviennent dans les 3 nouvelles.

La première histoire se passe dans le passé, entre 1880 et 1900 et Catherine devient veuve avant d’avoir pu se marier avec Simon, qui est mort dans un accident du travail à l’usine. On découvre le climat social de l’époque, les gens sont très pauvres et Lucas le frère de 13 ans, va reprendre le travail de son frère, à l’usine, qui construit des carters. Il travaille sur la machine qui a tué son frère et se pose pleins de questions. Son frère fait-il partie de la machine ? Veille-t-il sur lui ? Et en cherchant des réponses, il va rencontrer Whitman.

La deuxième histoire se passe toujours à Manhattan, mais de nos jours, on suit l’évolution de Cat qui travaille pour la police, et qui reçoit des appels de désaxés menaçant de déposer des bombes. Une nouvelle affaire arrive sur son bureau, ce sont des enfants qui se font sauter avec des personnes choisies au hasard dans la rue. Mais avant de commettre leurs forfaits, ils lui téléphone et lui récite un poème de Whitman. Elle va se remettre en question et essayer d’élucider cette affaire.

La troisième histoire se passe dans un futur lointain, où les hommes cohabitent avec d’autres races (là il s’agit de lézards). Enfin, ils sont à moitié homme et à moitié robot, ils sont suivis tout au long de leurs vies, chaque minute et chaque action est enregistrée et examinée. Simon va traverser la moitié des USA pour rejoindre son créateur et partir sur une planète plus accueillante.

Note : 3 / 5  

son autre roman ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s