Publié dans Livres, roman contemporain

Dépression et des potes

VOUS DESCENDEZ ?  de  Nick HORNBY
Editions Plon / collection feux croisés    /    305 pages

 

Résumé de l’histoire

Martin est présentateur télé, il est séparé de sa femme car il a couché avec une gamine de 15 ans, s’est fait chopé, a été en prison, et maintenant il n’a plus de travail. Il vient de se disputer avec sa copine du moment et n’a plus le droit de voir ses filles.

Maureen est une femme très seule. Fervente catholique elle a couché une seule fois dans sa vie à 35 ans et a accouché d’un gamin trisomique, maintenant âgé de 18 ans mais avec un mental d’un enfant de 2 ans. Il ne reconnaît personne, ne sait pas parler, n’enrichi pas la vie de sa mère qui se trouve bloquée 24/24 à la maison. Elle n’est jamais partie en vacances, n’a pas de job, pas d’amis. Sûrement la femme la plus seule de toute l’Angleterre.

Jess à 18 ans, elle se conduit comme une enfant gâtée sous prétexte que sa sœur a disparu 3 ans plut tôt et n’a plus jamais donné de nouvelles. Elle est grossière, méchante, violente, détestable et s’applique à dire des choses désagréables à toutes les personnes qu’elle rencontre. On ne pouvait pas trouver mieux pour vous pourrir la vie.

JJ est américain et livreur de pizza. Il rêve d’être une rockstar, a monté plusieurs groupes, fait un disque, mais à chaque fois il y a quelque chose qui foire. Il est en Angleterre pour faire redémarrer sa carrière et c’est plutôt mal barré, rien ne se passe comme il l’avait espéré. Il est gentil, doux, rêveur.

 

Mon avis

J’ai passé un excellent moment avec ce roman. L’écriture est vive, les portraits des protagonistes très détaillés, on sent l’humour noir et trash des anglais.

L’auteur ose aborder un sujet quasi tabou et difficile, celui de cette femme qui doit élever seule un enfant différent, au point de parfois souhaiter qu’il soit mort à la naissance, auquel cas, elle aurait eu une vie totalement différente, bien plus épanouissante et heureuse. Mais bien sûr, elle ne peut jamais parler de ça avec personne, car aussitôt on l’accablerait.

Il ne lui reste donc plus qu’à se donner la mort puisqu’elle ne peut pas tuer son enfant. Le soir du réveillon elle trouve un bâtiment qui correspond à son projet, mais arrivé en haut, elle s’aperçoit qu’il y a d’autres candidats au suicide et il va falloir attendre son tour.

Les 4 personnages décident de faire un pacte, essayer de vivre pleinement jusqu’à la prochaine St-Valentin et si ils ne sont toujours pas plus heureux, à ce moment là ils auront le droit de se supprimer.

 

Note : 4 / 5

Un film a été tiré de ce roman avec Pierce Brosnan, que j’aime de plus en plus dans ce genre de rôle. Je vous mets l’extrait qui résume assez bien l’ambiance du roman.