Âme sensible s’abstenir

DADDY LOVE  de  Joyce Carol OATES
Editions Philippe Rey   –   267 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Avec Daddy love, Joyce Carol Oates plonge son lecteur dans l’horreur. Une horreur qui commence au centre commercial où Robbie Whitcomb, 5 ans, est enlevé sous les yeux de sa mère.

Le ravisseur collectionne les petits garçons dont il se débarrasse dès qu’ils atteignent la puberté. Devenu « Gideon », Robbie va ainsi passer sept ans à obéir à Daddy Love. Mais qui est-il ? Un homme charmant du nom de Chet Cash. Pasteur itinérant de l’Eglise de l’Espoir éternel, dont les prêches subjuguent l’assistance, c’est aussi un citoyen actif du village de Kittatinny Falls, un artiste admiré faisant commerce d’objets en macramé, un homme que les femmes trouvent irrésistible. Tandis qu’il continue allègrement « d’éduquer » ses proies.

Approchant de l’âge limite, alors que Daddy Love est déjà reparti en chasse, que va-t-il advenir de Gideon ? Sera-t-il éliminé comme ses prédécesseurs ? Parviendra-t-il à retrouver sa liberté ? Mais surtout le souhaite-t-il ?

 

Mon avis

Malgré le sujet délicat, j’ai adoré ce roman.

La plume de J.C. Oates est subtile, terrifiante quand elle nous raconte la vie de Robbie avec son ravisseur et son tourmenteur. Il arrive si bien à rééduquer cet enfant, qu’il n’a plus aucune personnalité, il vit dans la peur de la punition au quotidien. Il sera battu, enfermé, violé, privé de nourriture.

Mais le plus fort, c’est qu’une fois bien « éduqué » il va se promener avec son nouveau fils, à la vue de tous, il ira au magasin faire des courses, sera invité par des voisins pour des barbecues, sans que personne ne se doute de rien.

Bien sûr tout au long du roman il y a une tension psychologique très forte, et même quand son corps sera sauvé des griffes de Daddy Love, son esprit lui appartiendra à jamais.

 

Note :   5  / 5  

Autre roman : Gang de filles

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Âme sensible s’abstenir »

  1. Ça fait un sacré moment que j’aimerais lire cette auteure mais je n’arrive jamais à me décider pour un titre (il faut dire qu’elle écrit beaucoup !). J’allais opter pour ton roman, ton billet aiguise tellement bien la curiosité, mais après j’ai vu qu’il y était question de pédophilie aussi, ça risque d’être un peu difficile pour moi à lire. A voir donc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s