Retour sur janvier

Enfin le soleil !
#geneva #geneve #enfindusoleil

Déjà la fin janvier !! … pas fait grand chose, mais pas vu passer le temps … côté météo, un vrai temps d’hiver … un peu de neige … quelques jours à moins 5° … et au final un peu de gel sur la rivière … sinon, tout le temps du gris et 2 jours seulement de franc soleil.

Les glaçons sont prêts 😉🖒
#cestlhiver #ilfaittropfroid

Sinon un moral en dents de scie … passage chez le dentiste et 2 dents arrachées … avoir le « trouillomètre à zéro » comme dirait mon père … bref, un mauvais moment à passer … mais après on se sent tellement mieux 😉

Spoutnik lui se porte comme un charme … il apprécie enfin de faire sa sieste dans le canapé … en alternance avec la chaise de bureau, collée au radiateur 😉 … il fait un peu moins de bêtises … devient plus câlins de jours en jours.

Un ange passe ...🐱🐱🐾🐾😑
#instacats #sieste #spoutnik

Côté sport, la reprise a été difficile … avec le mauvais temps, de la peine à sortir marcher … quasiment pas fais de sport les 10 premiers jours ! donc 81 km ce mois … installer l’application Fitstar sur mon i-pad … pas encore vraiment testée … mais j’aime le visuel … les vidéos explicatives sont bien faites … en tout cas pour moi.

L’objectif 2017 : marcher 100 km par mois … je sais que je peux le faire assez facilement … faire 2 séances par semaine avec mon Fitstar … reprendre le vélo à la belle saison … stabiliser mon poids … et perdre le surplus 😉     

 

img_0531

 

 

 

 

Publicités

Garder la tête hors de l’eau

BIENVENUE  de  Yi-seol KIM
Editions Philippe Picquier  –  171 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Yunyeong est prête à tout pour conquérir une vie meilleure : elle doit porter à bout de bras un bébé, un compagnon bon à rien, une sœur poursuivie par ses créanciers, un frère accro aux jeux d’argent, ainsi qu’une mère étouffante.

Elle a décroché un emploi de serveuse dans un restaurant, qui se révèle être une maison de passe clandestine.

 

Mon avis

J’avoue que j’ai eu du mal avec ce roman. Les faits sont crus, on voit cette jeune femme, Yunyeong, essayer de se dépatouiller de ses problèmes, avec un nouveau-né sur les bras, son copain qui en fout pas une, et se contente de rester à la maison pour s’occuper du bébé, mais n’a pas travaillé depuis des années.

Elle décroche un emploi de serveuse dans un restaurant, doté de petits bungalows privé, qui s’avèrent être une maison de passe. Donc au final, elle sert au restaurant et elle fait la putin pour essayer de subvenir aux besoins de tous, et tout le reste de sa famille vit à ses crochets.

L’éditeur dit : ce roman témoigne crûment de la brutalité des rapports sociaux et de la condition faite aux femme en Corée.

Une chose est sûre, l’histoire ne se termine pas en happy end à l’américaine, et elle est franchement déprimante.

 

Note :   3  / 5  

 

Semaine 4

Pour cette dernière semaine de janvier, pas beaucoup de films intéressants, mais en tout cas 2 navets : Resident evil – chapitre final qui est le 6ème ou 7ème de la série et qui ne sera pas le dernier, malgré son titre ! une histoire de zombie.

Je ferais aussi l’impasse sur Monster Cars, qui est juste gentillet, l’histoire d’un gentil monstre qui vit dans une voiture et lui donne des supers pouvoirs !! Juste rigolo pour les ados.

Je n’irai pas voir non plus : the boyfriend, malgré le fait que James Franco y joue à moitié nu pendant tout le film. C’est de la comédie américaine, stupide et vulgaire et le sujet est plus que réchauffé : la rencontre entre le dernier petit-ami et son futur beau-père.

Finalement, le seul film qui soit un peu digne d’intérêt, c’est : La la land avec Emma Stone et Ryan Gosling ainsi que John Legend. Une histoire d’ambition, se créer sa propre chance pour se sentir bien dans son job. Et finalement c’est le seul film optimiste de la semaine, avec de la bonne musique. Peut être parfois un peu cul-cul la praline, mais parfois ça fait un bien fou !

New-York

 

TRILOGIE NEW-YORKAISE  de  Paul AUSTER
Editions Actes Sud

CITE DE VERRE  –  Tome 1  –  175 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Un coup de fil reçu au milieu de la nuit plonge Quinn, un auteur de série noire, dans une aventure plus extravagante que toutes celles qu’il aurait pu imaginer.

 

REVENANTS  –  Tome 2  –  87 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Les protagonistes ici se nomment Blanc, Bleu et Noir. Mais deux d’entre eux sont à nouveau des détectives privés et leur tribulations à New-York mettent une fois encore en évidence la précarité de l’identité en même temps que les très pervers effets de miroir du destin.

 

LA CHAMBRE DEROBEE  –  Tome 3  –  165 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Fanshawe a disparu, laissant derrière lui à New-York, sa femme Sophie et son fils Ben, et une série de manuscrits dont il veut que le destin soit confié à la discrétion d’un ancien condisciple (le narrateur).

Une immense aventure commence sitôt que les pions sont ainsi disposés sur l’échiquier : le narrateur va conduire l’œuvre de Fanshawe au succès, épouser Sophie, adopter Ben, et …

Mon avis

Même si je sais que cette trilogie est le chef d’œuvre de Paul Auster, je dois avouer que ce ne sont pas mes romans préférés. Je les ai trouvés difficiles d’accès, ne sachant pas ce que l’auteur voulait me faire comprendre, et chaque fin de roman avait un goût d’inachevé.

Pourtant, pendant la lecture, j’étais passionnée, enthousiasmée par le mystère de l’histoire, mais la fin de chaque tome m’a laissée perplexe et pleine de question dont je n’ai pas trouvé de réponse ou de logique.

Si j’avais commencé ma découverte de l’auteur avec cette trilogie, je pense que je n’aurais pas lu les autres, et cela aurait vraiment été dommage.

 

Note :   3  / 5  

Ses autres romans :
Brooklyn follies
Tombouctou
Seul dans le noir
Le carnet rouge
La musique du hasard
La nuit de l’oracle

Devious Maids – suite et fin

Les premières saisons ici

M6 vient de diffuser la saison 4 de Devious Maids, qui est aussi la dernière, même si dans le dernier épisode, Marisol se fait enlever. 

Je dois dire que j’ai été très déçue par cette dernière saison, et effectivement il est temps que ça s’arrête. Le scénario part dans tous les sens, des questions laissées en suspend à la fin de la saison précédente ne sont pas résolues, et le scénario de cette saison 4  n’est vraiment pas crédible.

Cette saison se concentre surtout sur Zoila, qui pour la première fois ne travaille plus pour Geneviève de Latour. Marisol la place dans une maison où la patronne est à l’étranger pour 6 mois. Elle doit défaire les cartons et tenir la maison en son absence.

Mais totalement déprimée, elle essaie les vêtements de sa patronne, bien sûr on sonne, elle répond, et le charmant voisin (qui au passage doit avoir 15 ou 20 ans de  moins qu’elle) lui tape à l’œil, il croit parler à la propriétaire et Zoila ne dément pas. Elle commence à sortir avec cet homme, qui vit dans la maison voisine avec sa mère. Il l’invite partout, elle côtoie les riches, mais très vite ils ne sont plus sur la même longueur d’onde et voilà que la propriétaire revient.

Carmen travaille toujours pour les Powell, dans une maison quasi détruite, on ne parle plus trop de sa carrière de chanteuse, mais tout cela revient sur le tapis quand sa cousine (en fait sa fille qu’elle a abandonné à la naissance) vient vivre avec elle afin d’entamer une carrière de chanteuse.

Quand à Rosie, elle essaie de récupérer « M. Spence » qui a perdu la mémoire et qui s’est remis avec son ex-femme, qui se fait assassiner, et il est le premier suspect. Il part en prison, et Rosie essaie de trouver des preuves prouvant son innocence, la faute à une secte pas très convaincante.

Pour terminer, Marisol, tombe amoureuse de son producteur (celui qui va mettre en scène son roman) mais il se trouve que c’est l’un des ex-mari de Geneniève de Latour, et elles se livrent une guerre sans merci. L’élu de son cœur, se trouve être le plombier super canon de Desperate Housewives.

Semaine 3

Nous voici à la troisième semaine et je vais vous parler de 3 films. Je base mon jugement sur le ressenti de la bande-annonce et quelques critiques vues dans la presse. C’est aussi un pense-bête personnel pour les films que je vais louer ou attendre qu’il passe à la télévision.

Le premier film est à mi chemin entre film d’action et film dramatique. Il est réalisé par Ben Affleck, avec Ben Affleck, Zoe Saldana et Chris Cooper entre autre, il s’agit de : Live by night, qui parle de la prohibition à Boston dans les années 20 et de Affleck qui fricote avec la mauvaise fille, la petite copine d’un chef de gang. Je vous laisse voir la suite sur la bande-annonce.

Ensuite, il y a une comédie, avec Zabou Breitman et Lucien Jean-Baptiste (vu dans la série Scène de ménage) dans : il a déjà tes yeux. Pour résumer l’histoire, que ce passe-t-il quand un couple de noir adopte un petit blanc ? Quel est le regard des autres et des familles ? A voir sur la bande-annonce.

Et je termine avec le navet :xXx reactivated, 3ème volet avec Vin Diesel et Samuel L. Jackson. Pas un très gros scénario mais des cascades insolites et osées, de la castagne et des explosions à tout va.

L’homme indécis

OHAN  de  UNO Chiyo
Editions Philippe Picquier   –   88 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

C’est la confession d’un bon à rien, d’un homme qui a le diable au corps, prisonnier de ses attachements, hors d’état de choisir entre son amour pour sa femme et sa passion pour une geisha.

Un homme au cœur indéchiffrable, qui s’abandonne à ses désirs comme si sa vie n’avait pas plus de consistance qu’un rêve. Et un récit dénué de toute morale, rythmé par les saisons et les signes prémonitoires de la tragédie à venir.

 

Mon avis

Un court récit intéressant sur les us et coutumes de l’Asie en général et du Japon en particulier. Le texte est très poétique, rythmé par les saisons et les indécisions de Kâno, qui m’ont beaucoup irritée.

Kâno est marié à Ohan, mais il fréquente régulièrement les bordels, un jour il rencontre Okayo, une geisha réputée, et il passe quelques jours avec elle. Elle lui propose de rester avec elle et … 7 ans s’écoulent. Il n’a pas prit la peine d’avertir sa femme, qui au bout d’un temps a dû retourner vivre avec ses parents, surtout qu’elle est sur le point d’accoucher.

Quand il rencontre sa femme par hasard, plusieurs années plus tard, et qu’il voit combien elle est belle, il se dit qu’il voudrait à nouveau habiter avec elle et surtout il fait une fixette sur le garçon qu’elle a mit au monde.

Oui mais comment l’annoncer à Okayo ? Quel prétexte inventer ? A quel moment le lui dire ? Et si il attendait que le destin décide pour lui ?

J’ai vraiment eu de la peine à avoir de l’empathie pour Kâno, qui par lâcheté préfère ne rien décider, se la coulant douce en vivant aux crochets d’une geisha ou de sa femme et de ses parents.

Mais c’est vrai que j’ai lu ce roman avec mes yeux de femme de XXIème siècle, qui peut travailler, décider de tous un tas de choses et qui aime les hommes qui savent ce qu’ils veulent.

 

Note :   3  / 5 

 

Mais qui est-elle ? Portrait

Résultat de recherche d'images

Uno Chiyo (1897 – 1996) fut une femme exceptionnelle par sa liberté de mœurs et son énergie créatrice. Elle est aussi connue pour avoir lancé le premier magazine de mode Sutairu – Style, consacré à la mode occidentale, et pour ses talents dans la création de kimono.

Ce roman est son chef d’œuvre qu’elle mit plus de 10 ans à écrire.

 

Semaine 2

Pour cette deuxième semaine, il y a 3 films intéressants et un navet.

Le premier film est de Tom Ford, avec Jake Gyllenhaal : nocturnal animals, il s’agit d’un thriller, violent, où la pression monte rapidement, la bande-annonce m’a donné envie.

Ensuite, il y a : primaire avec Sara Forestier et Vincent Elbaz, qui raconte le combat de Florence, professeures des écoles, qui essaye de sauver un enfant en difficulté, au risque de délaisser sa vie de mère et de femme.

Et pour terminer, un polar avec François Cluzet, que j’aime beaucoup : la mécanique de l’ombre. Le pitch : Deux ans après un burn-out, Duval est au chômage. Contacté par un homme d’affaires énigmatique, il se voit proposer un travail bien rémunéré : retranscrire des écoutes téléphoniques.

On termine avec le navet : mes trésors, avec Jean Reno que j’apprécie beaucoup en temps normal. Il s’agit d’une comédie que je regarderai sûrement quand elle passera à la télévision.

Tueur à gage

 

Résultat de recherche d'images pour "deon meyer kobra"

KOBRA  de  Deon MEYER
Editions Seuil policier   –   436 pages

 

Résumé de l’histoire

L’histoire est en deux parties. D’un côté, on découvre le quotidien du jeune Tyrone Kleinbooi, voleur à la tire, rapide, astucieux, charmeur. Il fait ça en partie pour sa sœur, Nadia, qui est très douée à l’école, qui va commencer l’université pour y apprendre la médecine. Mais ça coûte cher, donc niveau argent il faut assurer.

Un jour, il va voler une jolie touriste, et voici qu’il a un tueur à ses trousses. Il va être pourchassé, il lui échappera à plusieurs reprises et pour faire plier Tyrone, le tueur va enlever sa sœur, car il possède quelque chose que le tueur veut.

De l’autre côté, un scientifique anglais, Paul Morris, qui se cachait dans un domaine viticole a disparu, et ses gardes du corps ont été assassinés de façon très méthodique. Seul indice, des douilles gravées d’une tête de cobra.

En analysant les faits, Griessel va vite se rendre compte que les deux affaires sont liées, mais il ne sait pas encore pourquoi, ni ce que le tueur cherche à reprendre à Tyrone.

Un bon roman policier, au rythme soutenu, avec pour thème la corruption gouvernementale et la mondialisation des crimes financiers. Déon Meyer inscrit l’évolution de son pays dans une perspective globale et inquiétante.

 

Mon avis

Toujours un grand plaisir de retrouver l’inspecteur Benny Griessel avec sa nouvelle équipe des Hawks. On continue de suivre son évolution personnelle, entre divorce, sa nouvelle petite amie Alexa avec qui il souhaite se mettre en ménage, essayer d’arrêter l’alcool, accorder un peu de temps à ses enfants devenus presque adultes.

Un bon dosage entre les deux enquêtes, et la vie privée de Benny Griessel qui est toujours aussi attachant.

Je ne peux que conseiller ce roman et si possible les lire dans l’ordre pour comprendre la vie privée de Benny et suivre son évolution, avoir le temps de s’attacher à lui.

Note :   4  / 5  

Les autres romans avec Benny Griessel :

Le pic du diable
13 heures

Semaine 1

Voici le retour de la rubrique cinéma, qui chaque mercredi de l’année, vous informera des sorties de films en Suisse romande. Je précise, car selon que vous soyez Belges ou Française ou autre, le même film peut être déjà sorti dans votre pays depuis plusieurs semaines ou au contraire pas encore.

Dans cette rubrique, je vais seulement parler des films que je souhaiterai voir au cinéma, parce que je suis attirée par le casting, ou l’histoire ou les deux. Et dans la plupart des cas, je vais vous mettre un extrait, si possible en français. Il est possible que je vous parle de navet, simplement parce que le rôle principal est tenu par un acteur ou une actrice qui me plaît et dont je suis la carrière … Ensuite les goûts et les couleurs …

Pour cette première semaine de l’année, il y a vraiment 4 films qui me plaisent. D’abord un film de sf : Passengers avec Jennifer Lawrence et Chris Pratt ou comment occuper son temps quand nous sommes les deux derniers humains réveillés au milieu de nulle part.

Ensuite un biopic : le fondateur qui raconte comment une affaire familiale de burgers, une fois la marque franchisée deviendra un empire, avec un Michael Keaton carnassier à souhait.

Encore un biopic, mais cette fois sur un écrivain chilien, Pablo Neruda. Le film : Neruda choisit de s’intéresser à une période particulière de la vie de Neruda, celle où traqué il finit par s’exiler en France.

Pour terminer un film fantastique : quelques minutes après minuit, qui raconte la vie difficile de Conor, qui doit affronter la maladie de sa mère, l’intimidation de ses camarades, et qui chaque nuit s’échappe dans un monde peuplé de créatures extraordinaires.