Histoires troubles

VOUS NE ME CONNAISSEZ PAS  de  Joyce Carol OATES
Editions Philippe Rey   –   350 pages

 

Résumé de l’histoire

 

Voici un résumé très succinct des nouvelles que j’ai préférée.

Curly reed : cette nouvelle concerne un secret de famille, que Curly, une enfant de 13 ans va révéler par inadvertance et qui aura des conséquences désastreuses pour ses frères.

La fille à l’œil poché : mini thriller, puisqu’une femme raconte son enlèvement alors qu’elle était une ado, et après avoir été sauvé, elle essaie de faire comme si cela n’était jamais arrivé.

Complice : Steven et sa femme ont un seul différent dans leur vie de couple, le beau-frère qui passe son temps à téléphoner à sa sœur pour se plaindre de sa vie et il est toujours en dépression. Steven en vient à souhaiter qu’il disparaisse … et si son vœu se réalisait sur un malentendu ?

Maître assistant :  Erna Schegloff, 27 ans, enseigne aux cours du soir, la plupart de ses élèves sont peu intéressants, mais ce n’est pas le cas de Arno C. Kethy, qui a passé 8 ans en prison pour un délit qu’il n’a pas commis et qui fait une fixette sur Erna. La nouvelle est flippante.

Mme Halifax et Rickie Swann – une ballade : Ou comment Rickie, 15 ans, découvre l’amour avec sa prof, Mme Halifax, 30 ans, mariée et une belle paire de seins  …

Les mutants : Une très courte nouvelle, sur une femme qui perd son fiancé pendant les attentas du 11 septembre.

 

Mon avis

Il s’agit d’un recueil de 19 nouvelles, qui sont écrites en 19 pages en moyenne. J’ai eu l’impression que la plupart démarrent suite à un fait divers lu dans la presse, et que l’auteur extrapole à partir de là une nouvelle.

Cette lecture fût très agréable, même si les nouvelles sont inégales au niveau intérêt. Dans l’ensemble elles sont très bonnes dans des registres divers, certaines histoires sont flippantes, d’autres ressemblent à des enquêtes policières.

J’ai passé un très bon moment, je le recommande.

 

Note :   4  / 5 

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Histoires troubles »

  1. Ce n’est pas la première fois que l’auteure part d’un fait divers pour initier une histoire? Elle l’a fait avec Petite soeur mon amour notamment. Mais peut-être que le format de la nouvelle convient mieux au procédé (je n’ai pas été convaincue par Petite soeur mon amour) justement parce qu’on se rapproche de ce que pourrait écrire un journaliste de faits divers. Je me note celui-ci merci 😉
    PS : J’aime beaucoup ta nouvelle bannière ^^

    • J’aime bien ses romans, après certain me plaise mieux que d’autre. Chacun fait le tri avec ses préférences 😉
      Merci pour la bannière, j’essaie de la changer tous les mois en piochant dans mon stock de photos 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s