Semaine 23

Cette semaine trois films intéressants, dont une comédie, un comics et un documentaire.

Pour la comédie, c’est : comment j’ai rencontré mon père, avec Isabelle Carré et François-Xavier Demaison. L’histoire d’un petit garçon africain adopté et qui se pose des questions sur son père biologique. Alors quand il rencontre un migrant, il croit avoir retrouvé son père, ce qui amène des quiproquos savoureux et des situations cocasses.

 

Pour le comics, il s’agit de : Wonder Woman, avec Gal Gadot, Chris Pine et Robin Wright et j’avoue que je l’attendais avec impatience. Peut être parce que dans le monde des comics américains, c’est une des rares femmes à être mise en avant, sans parler de Cat Woman qui a un rôle à part.

Et j’ai l’impression que dans ce film, on explique bien qui elle est, d’où elle vient, son parcours guerrier pour pouvoir protéger les siens. J’étais encore une enfant quand je regardais la série, qui date de 1975, avec Lynda Carter et dans celle ci on expliquait pas très bien comment cette amazone était arrivée sur Terre.

A gauche Lynda Carter, au centre l’actrice choisie pour la récente série qui a finalement été annulée et à droite Gal Gadot pour le film. 

Résultat de recherche d'images pour "wonder woman la série"

 

Et je termine avec un documentaire très intéressant : Bounty réalisé par Shyaka Kagame, qui suit le quotidien de Bacary, Jeffrey, Rili, Winta et sa fille Ayan. Ils sont considérés comme des noirs en Suisse mais comme des blancs en Afrique, ce sont des bounty.

Ce documentaire interroge l’identité, les racines, l’intégration. A chaque fois que l’on voit un africain, on se demande depuis combien de temps il est là et ce qu’il connait de la Suisse, alors que souvent il est né ici et que ses parents habitent la Suisse depuis des décennies. Pour ceux que j’ai côtoyé personnellement, ils ont un très fort désir d’intégration, de goûter la nourriture, de visiter, de connaître l’histoire suisse, et ils essaient de cohabiter avec leurs racines africaines.

Ci-dessous, l’interview de Shyaka Kagame le réalisateur, qui explique pourquoi il a voulu faire un documentaire sur ce sujet, qui lui tenait à coeur, et peut être aussi par rapport à ses propres questions. 

https://www.rts.ch/play/tv/12h45/video/linvite-culturel-bounty-raconte-le-quotidien-de-cinq-personnes-a-la-fois-noires-et-suisses?id=8687621&startTime=0

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s