Bilan de lecture 2017

Comme chaque année, en principe en janvier, je fais le bilan des lectures de l’année précédente. Pour moi, 2017 ne fut pas un très bon cru. J’ai très peu lu, 23 romans, peinant à trouver des romans ou des auteurs qui me transcendent ou me transportent dans leur monde.

Pourtant, j’ai fais de belles découvertes, notamment avec la romancière Joyce Maynard, dont j’ai lu 5 romans, avec 2 coups de cœur. Sauf erreur, j’ai lu tous ses romans, sauf un que je n’arrive pas à trouver en bibliothèque, mais dont j’ai vu l’adaptation à la télé et c’est ce qui m’a donné envie de la découvrir, et je ne regrette pas.

J’ai aussi renoué avec plaisir, avec Stephen King, dont je suis fan depuis plus de 20 ans, et l’an passé je l’ai découvert dans un nouveau style, avec sa trilogie policière flirtant parfois avec le surnaturel.

Et pour terminer, j’ai enfin lu le chef d’oeuvre de Michel Bussi, Nympheas, roman avec lequel j’ai pris beaucoup de plaisir et effectivement c’est un très bon roman, et tous ceux que j’ai lu après sont bien, mais ils leurs manquent ce petit quelque chose qui fait que ce ne sont pas des coups de cœur.

On ne se laisse pas abattre et j’espère avoir un meilleur rythme de lecture cette année et découvrir encore un tas d’autres auteurs qui seront me faire rêver.

 

Publicités

La fuite en avant

 

L’UN L’AUTRE   de   Peter STAMM
Editions Christian Bourgois  –  173  pages

 

Résumé de l’histoire

L’histoire de Thomas et Astrid, marié depuis près de 20 ans, 2 enfants en bas âge. Ils reviennent de vacances, on ouvre les valises, on range et on profite de la douceur de la fin de l’été.

Thomas et Astrid boivent un verre et lisent le journal, assis sur un banc devant leur maison. A un moment Astrid va voir les enfants qui viennent de se coucher, Thomas se lève, traverse le jardin … et s’en va pour ne plus jamais revenir.

Au départ, Astrid ne sait pas quelle attitude avoir. Au bout de plusieurs jours, elle se voit obligé de signaler « la disparition » de son mari à la police, qui ouvre une enquête. Elle ne sait pas quoi dire à ses enfants et pareil pour l’employeur de son mari.

En alternance Thomas raconte sa fuite, son bonheur de se retrouver au contact de la nature et d’être seul avec ses pensées, de pouvoir marcher sans but. Enfin presque, car rapidement il décide de partir au sud.

 

Mon avis

Après avoir fini ce roman, je suis toujours aussi perplexe et je ne suis pas sûre d’avoir tout compris et je ne sais pas si j’ai aimé !

Le style est agréable à lire, parfois poétique, on visite les alentours de Winterthur, les chemins de montagne et on explore les sentiments personnels de Thomas et Astrid. Thomas remet toute sa vie en question, ses choix. On le sent rempli de doutes. Il se pose beaucoup de questions sur son mariage, a-t-il choisi la bonne partenaire ?

 

Note :   3  / 5