Bilan semestriel

 

 

Voici venu le temps de faire le point sur mon bilan sportif, pour le premier semestre de 2018, et il est plutôt bon.

L’objectif initial était de faire 120 km de marche par mois, ce qui fait au bout de 6 mois : 720 km. Et on peut voir, bilan à l’appui, que j’ai effectué 859 km, donc 139 km de plus que prévu. Je dois avouer que je suis plutôt satisfaite du résultat, et que la plupart du temps j’y arrive assez facilement.

On parle bien ici de marche et non de footing, que je ne pratique pas pour un certains nombres de raisons médicales et qui en plus ne me tente pas du tout. Dans ce terme « marche » ça veut dire les parcours de chez moi aux magasins de mon quartier pour faire les courses, mais aussi des balades dans les parcs genevois, le bord du lac, le bord du Rhône, car il faut bien varier les plaisirs.

Même si cette rubrique peut sembler futile, elle est importante pour moi afin d’arriver aux objectifs, si possible réalistes, que je me suis fixé. Et comme je n’ai pas de partenaire de sport, ni amoureux, pour me galvaniser et me forcer à marcher plus, ce n’est pas toujours facile d’avoir l’impulsion pour faire un effort physique, quand le temps est mauvais ou que je suis fatiguée.

 

 

Le fond du panier – épisode 1

Pour ceux qui me suivent, ils savent que je suis une fana de série, peut importe le thème : policière, aventure, dramatique, médicale, sf, historique, ma curiosité n’a pas de limite.

Mais bien sûr, elles ne sont pas toutes bonnes, bien au contraire. Donc de temps en temps, je vais faire un article fourre tout, si possible car catégorie, avec celles que je n’ai pas aimées et pourquoi en quelques mots.

On va commencer avec la catégorie série policière. Ce qui fait qu’une série policière est intéressante, c’est le duo d’enquêteur. Homme – femme / vieux – jeune / policier – médecin / policier – psy / policier – prêtre, etc.

 

Résultat de recherche d'images pour "série l'accident bruno solo"

On démarre avec : L’accident, une mini série de 6 épisodes de 52 minutes avec Bruno Solo et tiré d’un roman de Linwood Barclay. Au bout de 2 épisodes j’étais saoulée par la profusion de personnages et l’histoire qui part dans tous les sens. En voyant que cette série était tirée d’un roman de Linwood Barclay, dont je déteste les romans brouillons et les fins tirées par les cheveux, j’ai préféré abandonner.

 

Résultat de recherche d'images pour "série shade of blue"

Ensuite, il y a Shade of blue, une série américaine, avec Jennifer Lopez et Ray Liotta. Il y a eu deux saisons de 13 épisodes faisant 45 minutes chacun. Le pitch : Harlee Santos, jouée par JLO, est flic à New-York et elle est prise en flagrant délit de pot-de-vin, mais toute sa brigade est corrompue et elle devient informatrice pour le FBI qui veut pincer son chef Matt Wozniak, joué par Ray Liotta, que je n’aime pas plus que ça. J’ai rarement vue une série aussi incohérente, avec détournements d’argent, de drogue, et Harlee qui assassine des gens comme on éternue sans que beaucoup de questions soient posées !! Et pareil pour son chef qui tue plusieurs personnes sous prétexte qu’ils vont le balancer. L’excuse de Harlee, c’est qu’elle veut payer une bonne école à sa fille, raison pour laquelle elle est devenue ripoux ! Je crois qu’il y aura une saison 3 que je ne regarderais pas.

 

Image associée

Je termine avec Monster, une série norvégienne, de 7 épisodes de 60 minutes. Le pitch : Hedda revient dan sa ville natale, au nord de la Norvège, pour s’occuper de son père malade. Policière, elle enquête sur des disparitions de jeunes filles, selon le même schéma que pour sa mère, disparue 30 ans auparavant. Elle peine à s’entendre avec son co-équipier, Dreyer qui vient du sud de la Norvège, et qui est très flippant dans ses réactions. Au fur et à mesure des épisodes, on se dirige vers une histoire de secte. Il y aura probablement une saison 2 que je ne regarderais pas. Le niveau de violence est assez élevé et le climat anxiogène.

 

Déception à Milan

Meurtres à la pause-déjeuner par Veloce

MEURTRES A LA PAUSE DEJEUNER de Viola VELOCE
Editions Liana Levi – 248 pages

 

Résumé de l’histoire

Cette histoire se passe en Italie, à Milan, et raconte la vie pathétique de Francesca, comptable dans une entreprise. Ce jour là, juste après sa pause déjeuner, dans les toilettes, elle découvre sa collègue morte une corde autour du cou.

La police fait son enquête et révèle qu’il s’agit d’un meurtre. Reste à savoir si le coupable est un employé de l’entreprise où si il s’agit d’une personne venue de l’extérieur. Les employés n’en mènent pas large … et d’autres meurtres surviennent, tous des collègues de Francesca.

 

Mon avis

Autant le dire tout de suite, j’ai détesté ce roman et j’ai bien cru ne jamais en venir à bout ! Les personnages, et en particulier Francesca, ne sont pas sympathiques pour deux sous, et le roman est bourré de clichés, et le style est vraiment passable.

Francesca a 32 ans, elle vit dans un petit studio à 500 mètres de chez ses parents, suite à la rupture avec son fiancé deux ans plus tôt, et elle n’a toujours pas digéré la situation.

Elle se lève, va au travail, va souper chez ses parents tous les jours et passe son temps à pleurnicher sur le salaud qui l’a largué. Une fois chez elle, elle se bourre de cochonneries devant la télé. J’ai rarement vu vie plus pathétique ! On peut être célibataire et pas dépressive pour autant !

Je ne parlerai même pas des parents, toujours sur le dos de leur fille, complètement hystérique si elle ne téléphone pas tous les matins à 9h, pour dire qu’elle est bien arrivée au travail !!

Pour terminer, la 4ème de couverture parle d’un roman « drôle, enlevé et mordant, devenu un best-seller sur internet » !!! Je n’ai vraiment pas ressenti ça et pas une seule fois je n’ai ri.

A lire à vos risques et périls.

 

Note : 2 / 5 

 

Retour sur mai et juin 2018

Beaucoup de retard dans ces chroniques … le temps passe si vite que 6 mois se sont déjà écoulés, mais je n’ai rien vu … période maussade où les coups du sort s’accumulent … mon ordi qui rend l’âme … devoir en acheter un autre en urgence, alors que le budget n’est pas là … peiner à retrouver mes documents … devoir racheter la suite Office … encore une fois ! mais grâce aux conseils de Pativore, trouver une solution gratuite, et je l’en remercie … trouver du réconfort dans mon chocolat au massepain … avoir mon anniversaire et passer dans une nouvelle tranche d’âge … pour la première fois de ma vie être bronzée … sans même partir en vacances …

 

Passer beaucoup de temps chez le médecin … faire des tests pour savoir si des désensibilisations seront nécessaires … résultat et décision fin août … découvrir que ce produit de chez Nuxe me convient parfaitement … ma peau a rarement été aussi bien hydratée et soyeuse … plus de démangeaisons, ni plaques de boutons …

être toujours sur les sites de rencontre … ne pas réussir à trouver un partenaire qui me convienne … enchaîner les rencards et les râteaux … être surprise du manque de culture de ces hommes … tout âge confondu … de la pauvreté du vocabulaire, sans parler des fautes d’orthographe … commencer à désespérer …

 

Spoutnik se porte comme un charme … il vient de fêter ses 4 ans … il est devenu très tendre, câlin, moins agressif que par le passé … par contre, c’est un chasseur redoutable … il arrive à faire entrer les moineaux dans la cuisine … et ensuite malheureusement ils les tuent et les mangent ;-//

 

Côté sport réussir mon objectif de marche chaque mois … avoir de la peine à perdre du poids … mais réussir tout de même à ne pas trop en reprendre … perdre 3 cm de tour de taille et 2 cm de tour de cuisse … tenter d’être un peu plus zen … sans grande réussite pour l’instant …