Saga policière anglaise – tome 4

Résultat de recherche d'images pour "terrible jeudi fleuve noir"

TERRIBLE JEUDI de NICCI FRENCH
Editions Fleuve Noir – 425 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Il y a 23 ans, Frieda quittait Braxton sans un regard en arrière. Devenue psychothérapeute elle pensait avoir tiré un trait définitif sur le traumatisme de sa jeunesse. Les révélations de Becky, sa nouvelle patiente, vont pourtant rouvrir en grand les portes de son passé.

Des similitudes apparaissent immédiatement, Becky est une ado de Braxton fragile et incomprise, toutes deux ont perdu leur innocence trop tôt, trop vite dans des circonstances semblables. Et si elles étaient victimes du même agresseur ? Et si d’autres jeunes filles avaient subi le même sort ?

Frieda est prête à affronter la vérité que personne ne veut entendre. De retour sur les lieux du crime, elle va enfin faire la lumière sur cette terrible nuit du 11 février 1989.

Mon avis

A ce stade de la lecture, le plus mauvais et le plus incohérent de la série !

Frieda décide de retourner à Braxton, la ville de son enfance et de son passé, lieu qu’elle a déserté il y a 23 ans, abandonnant famille, amis, école sans aucune explication, suite à un viol qu’elle a subi, mais personne n’a voulu la croire, ni sa mère ni la police.

Becky, une ado de Braxton vient la voir en consultation pour lui avouer qu’elle a été violée dans sa chambre et que sa mère ne veut pas la croire. Frieda revit, à travers Becky, le traumatisme qu’elle a eu il y a 23 ans. Elle décide de retourner à Braxton pour trouver qui est le violeur.

Elle entraîne avec elle Sandy son petit ami et l’inspecteur Karlsson en lui demandant de faire jouer ses contacts avec la police locale et surtout de pouvoir avoir accès à son dossier de l’époque. Elle va harceler de questions ses anciens camarades de classe, exigeant de savoir où ils se trouvaient le soir de son viol !!! Comme si on pouvait se souvenir de ce que l’on faisait 23 ans plus tôt !!

Ce que j’ai trouvé assez incohérent, c’est que Frieda cache ce viol à tous le monde entre autre à son petit ami Sandy avec qui elle est depuis 3 ans, et un matin, de but en blanc elle lui avoue avoir été violée … ainsi qu’à son ancien psy, à qui elle n’a pas parlé de cet événement majeur dans sa vie d’ado, ni pendant les 10 ans de sa thérapie, ni après alors qu’ils sont devenus les meilleures amis du monde et qu’ils travaillent ensemble !!

Et comme par hasard, le violeur est retrouvé et alors qu’il est sur le point de se faire arrêter par la police, il est sauvagement assassiné par « l’ange gardien » de Frieda.

En ce qui concerne sa relation avec Sandi, il est revenu vivre à Londres pour être auprès d’elle, il cherche un appartement où ils pourraient éventuellement vivre en couple, et en plein milieu de l’enquête, elle le largue en lui disant simplement qu’il n’est pas l’homme qu’elle recherche !!

Quand au pauvre Karlsson, sa carrière est mise à mal, il se fait taper sur les doigts pour avoir enquêter dans une ville qui n’est pas dans sa juridiction et pour avoir enfreint tout un tas de lois.

Note : 2 / 5 

 

Publicités

9 1 1

Résultat de recherche d'images pour "série 9 1 1"

J’ai regardé dernièrement cette série américaine d’action : 9 1 1 qui est le numéro d’urgence aux Etats-Unis. En composant ce numéro, on entre en ligne avec une standardiste à qui on explique son problème et c’est elle qui décide d’envoyer la police ou les pompiers ou une ambulance selon la situation.

Dans cette configuration, on fait connaissance avec Abby Clark, jouée par Connie Britton, (à gauche sur l’affiche) qui est une des standardiste du 911, elle a la quarantaine, vient de se séparer de son conjoint et s’occupe à plein temps de sa mère atteinte d’Alzheimer.

Il y a une policière, Athéna Grandt, jouée par Angela Basset (au centre sur l’affiche). Elle est  mariée, a deux enfants adolescents et son mari lâche une bombe en annonçant qu’il est gay depuis toujours et qu’il vient de tomber amoureux et veut vivre avec cet homme.

Le chef des pompiers c’est Bobby Nash (à droite sur l’affiche), il est sévère, souvent soucieux et il tient un mystérieux petit carnet noir qui existe la curiosité de ses coéquipiers. Il est aussi un ancien alcoolique.

Toujours dans l’équipe des pompiers, il y a Buck, le beau gosse, qui change de fille tous les jours, comptabilisant un nombre d’aventures impressionnantes, jusqu’au jour où il parle avec Abby, tombe amoureux de sa voix, et décide de vivre une vraie relation avec une femme de 15 ans de plus que lui.

La saison 1 est composée de 10 épisodes de 50 minutes et une saison 2 est en préparation.

J’ai trouvé cette série très agréable, les protagonistes sont attachants, les interventions sont très originales et réalistes, (par exemple l’accident de la grande roue, la femme en train de se faire étouffer par son boa, ou le gars qui se fait attaquer par ses dobermans) entre autres situations étonnantes. Il y a de la réalité, dans le sens qu’on ne peut pas sauver tout le monde surtout dans les cas de suicide et qu’il faut l’accepter même si c’est difficile.