Premier semestre 2019

Il me semble que le temps passe de plus en plus vite ! Les six premiers mois de 2019 sont déjà écoulés et il est l’heure de faire le bilan sportif.

J’ai effectué au total, entre janvier et fin juin, un total de 1’008 km, ce qui fait une moyenne de 168 km par mois, et donc, chaque mois j’ai atteins mon objectif, qui était de 150 km.

Je suis agréablement surprise de voir que je peux marcher plus de 150 km par mois, sans trop souffrir des jambes, j’ai rarement des crampes ou les jambes lourdes.

De plus, cette année, j’avais encore augmenté la difficulté et je n’étais vraiment pas sûre d’y arriver régulièrement. Je pense que ce qui fait ma régularité, c’est aussi le fait d’être obligée de sortir tous les jours pour aller travailler.

Donc un bilan positif, et j’espère que les six prochains mois seront aussi faciles. 😉

Publicités

Classique américain

Résultat de recherche d'images pour "jim harrison légendes d'automne flammarion"

LEGENDES D’AUTOMNE de Jim HARRISON
Editions Flammarion – 308 pages

Résumé de l’histoire

Il s’agit ici d’un recueil de trois longues nouvelles, elles font grosso modo 100 pages chacune. J’ai surtout apprécié la première nouvelle « vengeance » qui parle d’un triangle amoureux.

Un homme nu et gravement blessé est découvert dans le désert. Un paysan le ramasse et l’emmène dans une mission pour qu’un médecin puisse l’examiner.

Au fur et à mesure des semaines, on découvre le passé de cet homme et comment il a rencontré Miryea, comment il l’a courtisée, malgré le fait qu’elle soit la femme d’un de ses amis, Tibey, dangereux et riche trafiquant de drogues.

Mon avis

Première fois que je lis un roman de Jim Harrison et j’ai apprécié cette entrée en matière, avec un recueil de nouvelles.

J’ai surtout aimé la première nouvelle « vengeance » haute en couleurs et en personnages atypiques.

Mais j’avoue que je me suis ennuyée avec la deuxième nouvelle et je n’ai pas lu la dernière « légendes d’automne » car j’avais vu le film quelque temps auparavant et l’histoire était encore très présente dans mon esprit.

Je vais bien sûr continuer à découvrir cet auteur américain, mais peut être avec un roman.

Note : 3 / 5 

 

Meurtres au paradis – saison 8

Comme chaque été, voici ma petite madeleine de Proust, à savoir, la dernière saison de « meurtres au paradis ».

Une série policière anglaise, tournée dans les Caraïbes, sur l’ìle de Sainte-Marie. Il y a 8 épisodes de 1 heure.

Saison 1 à 4
Saison 5
Saison 6
Saison 7

La série est divisée en deux parties. D’un côté l’enquête en cours, et de l’autre la vie personnelle des différents protagonistes. En ce qui concerne les enquêtes, elles sont toujours sur le même format, un peu à la Agatha Cristie, un meurtre est commis et les suspects ont un alibi en béton, et c’est à l’équipe de Jack Mooney de démontrer qui triche ou qui a menti et surtout comment. Cette année, j’ai trouvé les enquêtes intéressantes et de très bonnes factures.

Au niveau de l’équipe, Dwane étant parti lors du dernier épisode de la saison précédente, il fallait lui trouver un remplaçant. C’est finalement une jeune enquêtrice, Ruby Patterson, la nièce du commandant qui rafle le poste (la première femme à gauche, sur l’affiche). Au départ elle ne fait pas l’unanimité car elle est tête en l’air, bavarde, agaçante, sans mémoire et elle a déjà fait des dizaines d’autres métiers sans trouver ce qui lui plaît vraiment. Mais au fil des enquêtes, elle va s’intégrer, faisant des remarques intéressantes et elle devient attachante.

Pour les autres personnages la vie suit son cours.

Jack Mooney est veuf depuis 3 ans et sa femme lui manque toujours. Il est nostalgique mais essaie d’aller de l’avant. Il est très paternel avec son équipe.

Florence fait un peu bande à part, car elle a rencontré un homme, Patrice, qui lui plaît au point de se fiancer et de préparer son mariage sur l’île. Lors d’une enquête touchant un ami d’enfance de Patrice, il devient secret et cachottier et Florence se demande se qui se trame. Elle le prend en chasse toute seule, tombe dans un piège et elle est gravement blessée et son amoureux tué. Après quelques jours à l’hôpital elle décide de partir de Sainte Marie, pour prendre du recul et faire le point.

Les deux derniers épisodes se font donc sans Florence. Mais une enquête interne est ouverte par l’IGPN qui envoie Madeleine Dumas pour enquêter sur cette affaire et voir si Jack Mooney est responsable de ce qui s’est passé. De prime abord le courant ne passe pas entre les deux enquêteurs, jusqu’à ce que Madeleine reconnaisse que Jack a un très bon sens de la déduction, et qu’elle change son rapport en sa faveur. Elle lui donne même un coup de main dans la dernière enquête.

Il semblerait que la série a été renouvelée pour la saison 9 et 10.

Retour sur mai et juin

Mai : Côté météo, beaucoup de froid, de bise et de grêle … souvent le temps a été gris et tourmenté … et finalement on a remis gants, bonnets et doudounes ! … 

Juin : Une première semaine très chaude … plus de 30° au soleil … ensuite on est redescendu à 15° en l’espace d’une nuit ! … dès le 17 juin, retour de la canicule … il fait très chaud dans mon appartement qui est face au sud … en règle général 30°dans l’appartement c’est toujours compliqué à gérer … idem dans mon travail … pouvoir enfin sécher le linge sur le balcon …

Mai : Beaucoup de travail dans une ambiance lourde … des étudiants pénibles car ils ont des examens à passer et qu’ils ne sont pas prêts … subir leur méchanceté et leur incivilités … suivre des ateliers pro en plus du travail … travailler le samedi … avoir un seul rencart et il n’est pas génial … entre ce qu’un homme dit et ce qu’il pense réellement … être encore échaudée …

Juin : travailler enfin avec la porte grande ouverte … gentiment passer en mode « été » au niveau habillement … voir enfin une partie des étudiants se casser … travailler un tout petit peu plus sereinement … trouver facilement des chaussures d’été à ma pointure, sans trop galérer … avoir à nouveau de la chance dans ce que j’entreprends … fêter mon anniversaire … ne pas aller là où on m’avait promis qu’on irait … être régulière dans mon cours d’espagnol … être motivée par des challenges …

Mai : atteindre mon objectif assez facilement … seulement 4 séances de sport dans le mois !! … ne toujours pas trouver mon rythme pour mes séances au poids du corps … ne pas être plus motivée que ça …

Juin : pour la première fois depuis un an et demi ne pas atteindre l’objectif de pas … avec la chaleur moins de motivation … plus de transpiration … moins d’enthousiasme … ma fitbit qui rend l’âme … me sentir démunie sans mon coach sportif … un poids qui fait le yoyo … pour la première fois ça me mine le moral … avoir l’impression de ne rien maîtriser …