Publié dans Cinéma, séries en vrac

Meurtres à White House Farm

Série policière anglaise / saison 1 / 6 épisodes de 50 minutes /
tiré d’une histoire vraie

Sur l’affiche se trouve les 3 protagonistes de ce fait divers. Le jeune homme au centre, bien propre sur lui, c’est Jeremy Bamber le seul survivant du massacre de sa famille. L’homme à gauche, c’est le lieutenant Stan Jones, celui qui fera une véritable enquête et tentera de trouver la vérité. A droite, se trouve l’inspecteur Taff, celui qui a bâclé l’enquête en moins d’une semaine, qui a déplacé les corps et a conclu à un meurtre-suicide !

Le 7 août 1985, vers 3h du matin, la police de Chelsmford, près de Londres, reçoit un coup de téléphone alarmant de Jeremy Bamber, qui explique que son père vient de lui téléphoner, en panique et qu’il est en danger de mort et qu’il faut envoyer des policiers tout de suite, lui même se prépare à se rendre chez ses parents.

La police se rend sur place, mais n’entre pas tout de suite dans la maison, craignant que le tueur soit encore sur les lieux. Au petit matin, ils entrent dans la maison et découvre que les parents de Jérémy sont morts, abattus à coup de fusil, ainsi que sa soeur Sheila et ses deux petits garçons. D’après l’emplacement des corps, se serait Sheila qui aurait tué sa famille et se serait suicidée après.

Malgré les remontrances de son chef, le lieutenant Jones fait les choses dans les règles de l’art. Il interroge les membres de la famille, l’ex-mari de Sheila, ainsi que la cousine Ann et tous le monde lui dit que Sheila est gentille et non violente, qu’elle n’a jamais manié une arme de sa vie et que oui, elle a eu des problèmes psychiatriques graves, elle venait de sortir de l’asile, mais personne ne la voit faire ça, surtout assassiner ses enfants !

Il y a deux questions qui taraudent le lieutenant : comment peut-on assassiner toute sa famille à coups de fusil mais que personne n’a entendu les coups de feux et si l’assassin n’est pas Sheila, comment a-t-il pu sortir de la maison alors que toutes les portes sont verrouillées de l’intérieur ? Au moment de l’autopsie de Sheila, on se rend compte qu’elle n’a pas pu se tirer une balle sous le menton, car elle n’arrive pas à atteindre la gâchette !!

A partir de ce moment là, les soupçons se portent sur Jeremy, car son alibi est léger et avec la mort de tous ses proches, c’est lui qui hérite de tous les biens. De plus, Julie, sa petite amie, semble très en retrait et mal à l’aise avec la police.

On suit donc l’enquête, les réactions de Jeremy, son arrestation et son procès où il est finalement jugé coupable du meurtre de ses proches.

A ce jour, il est toujours en prison et il est prévu qu’il y reste jusqu’à sa mort. C’est un cas unique en Angleterre.

Série très intéressante, même si elle est parfois éprouvante. D’après mes recherches sur internet, il semble qu’il y aura une saison 2 … mais tout ayant été résolu dans la première saison, je ne sais pas trop de quoi ça va parler. Donc, à suivre.

2 commentaires sur « Meurtres à White House Farm »

    1. De rien 😉 Elle risque fort de passer bientôt sur une chaîne française puisque je l’ai regardé sur ma chaîne nationale. Intéressant de voir une série qui se passe dans les années 80, sans natel et sans toute la technologie d’aujourd’hui en médecine légale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s