Publié dans Cinéma, séries en vrac

Resident alien – saison 1

Série de science-fiction / saison 1 / USA / 10 épisodes de 50 minutes

Autant vous le dire tout de suite, j’ai A-DO-RE !! C’est frais, c’est nouveau, c’est hilarant, un ovni cinématographique (sans jeu de mots) et ça change d’avoir une série de sf qui va presque dans le comique, tant les humains sont étranges pour cet extraterrestre.

Je vais donc vous mettre une bande-annonce afin de vous donner envie de vous jeter dessus si cette série passe bientôt sur vos chaînes nationales, car je l’ai vue en avant-première sur la chaîne suisse romande.

Donc, de quoi ça parle ?

Cette série est adaptée d’une bd. Après s’être crashé sur Terre par erreur, un extraterrestre prend l’identité du Dr Harry Vanderspeigle, à Patience, une petite ville du Colorado. Sa mission était de larguer une bombe afin d’éradiquer les humains et de rentrer chez lui. De façon très méthodique, il ratisse la montagne afin de retrouver cette bombe et son vaisseau pour repartir. Le reste du temps, il apprend les us et coutumes du coin en regardant des séries à la télé.

Son but est de côtoyer le moins possible les humains, mais l’autre médecin de la ville s’étant fait assassiner, le shérif vient le chercher avec le maire, afin qu’il assure la permanence médicale. Il se retrouve donc obligé de se rendre en ville et de pratiquer la médecine (merci internet et les infos qu’il apprend en quelques secondes) afin de faire illusion.

Son assistante, Asta, est amérindienne et il finit par s’y attacher. Elle lui raconte son histoire, mère à 15 ans, elle a dû donner son bébé à l’adoption, car trop jeune et son copain du moment n’en voulait pas et avait une fâcheuse tendance à la battre.

Et puis il y a le hic : Max, un gosse de 10 ans, qui le voit tel qu’il est, et qui hurle comme un damné à chaque fois qu’il le rencontre. De plus, c’est le fils du maire, ce qui complique encore les choses. Il raconte à ses parents et à qui veut l’entendre que Harry est un extraterrestre et cherche des preuves afin d’être crédible et de prouver qu’il a raison. Tout ceci complique beaucoup la tâche d’Harry, mais après bien des péripéties ils vont plus au moins s’allier.

L’autre problème, c’est qu’à force de côtoyer des humains, il commence à ressentir des émotions tel que l’amour, l’amitié, la jalousie et la dépression, qui lui sont totalement inconnues. Il découvre aussi l’alcool et la nourriture, mais surtout le lait.

Mais on a beau faire attention et essayer d’être discret, le gouvernement est sur sa trace, avec l’unité des mens in black. Et puis finalement qui a tué le médecin, comment et pourquoi ?

Le rôle de Harry est joué par Alan Tudyk, et je trouve impressionnant sa capacité à ne pas bouger le bas du visage. Quand il parle il n’ouvre presque pas la bouche, ne sourit jamais et son rire coincé est hilarant pour moi.

Une saison 2 est prévue prochainement … pour mon plus grand bonheur.

2 commentaires sur « Resident alien – saison 1 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s