Publié dans Cinéma, séries en vrac

Et si c’était mon fils ?

Mini série anglaise / 4 épisodes de 55 minutes / série dramatique

En se rendant chez un client, Jodie Walsh est sous le choc en aperçevant un garçon qui monte dans un bus et qui est le portrait craché de son fils Daniel, disparut 8 ans plus tôt.

A partir de là tout déraille. Elle suit le garçon jusqu’à son école, se fait passer pour une prof de musique et se fait engager en un clin d’oeil. Elle délaisse son entreprise de jardinage, ment à sa partenaire, mettant en péril leur entreprise. Elle harcèle le père du garçon, étant persuadée que c’est son kidnappeur, elle alerte la police qui la prend pour une folle, tout comme sa famille.

Car son fils a disparu lors d’un pique-nique en famille au bord d’un lac. La police pense qu’il s’est noyé, mais le corps n’a jamais été retrouvé. A ce stade, on sent que sa famille (ses parents et son frère) lui cachent des choses mais on ne sait pas quoi, et la vérité sera bien plus horrible que tout ce qu’elle aurait pu imaginer.

Une série sous tension, dont j’ai aimé le pitch et les grandes lignes. Ce qui m’a le plus dérangé, ce sont les incohérences suivantes : se faire engager comme prof, alors qu’elle n’a aucun diplôme allant dans ce sens, se faire faire des faux papiers les doigts dans le nez, etc. Cela m’a gâché la série, car ses actes sont peu cohérents avec la véritable vie, mais ça se laisse regarder.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s