Semaine 48

Cette semaine seulement trois films qui pourraient me tenter, et ils tirent tous vers l’émotionnel.

Le premier est un biopic, avec : M, de et avec Sara Forestier. Lila est une ado bègue et timide et elle rencontre Mo, beau, charismatique et qui a le goût de l’adrénaline. Leur rencontre est un coup de foudre, entre celle qui n’ose pas parler et celui qui est illettré et qui aimerait tellement écrire de chose.

Biopic, car le premier petit ami de Sara Forestier était illettré et c’est une part de son histoire personnelle qu’elle raconte, et c’est aussi le premier film qu’elle réalise.

 

Le second est aussi un film tout en émotion, avec Jean-Pierre Darroussin dans : la villa, une histoire de famille et de fraternité, à Marseille autour d’un restaurant ouvrier, qui avait été bâti par le père.

 

Le dernier est un film d’animation de Pixar : Coco, qui raconte l’histoire de Miguel et de sa famille, la musique bannie de cette famille et le passage vers le monde des morts. Un seul bémol pour moi « le côté chanté » ! Si c’est juste une ou deux chansons ça va, si c’est plus ça peut vite me taper sur le système 😉

 

Publicités

Semaine 47

Pas forcément convaincue par les sorties de cette semaine, il y a quand même trois films qui me titille.

Le premier est un polar plutôt violent, avec Joaquin Phoenix dans : a beautiful day, où Joaquin Phoenix joue un tueur à gage, qui aime bien jouer du marteau et qui est chargé de retrouver la fille d’un sénateur. La bande annonce donne bien le ton du film.

 

Le deuxième film est apparemment la suite ou le remake d’un très bon film de 1991 de Joel Schumacher, à savoir : l’expérience interdite, où des étudiants en médecine veulent savoir ce qui se passe après la mort et se provoque des arrêts cardiaques et tentent d’aller de plus en plus loin. Je garde un très bon souvenir du film de 1991,même si je ne l’ai pas revu depuis des décennies et je suis donc obligée de voir celui-ci pour comparer.

 

Pour le dernier film, il s’agit encore d’un film sur le sport en général et le tennis en particulier, avec : battle of the sexes avec Emma Stone et Steve Carell dans les rôles phares.

Ce film est tiré d’une histoire vraie, qui débute en 1972, où le macho Bobby Riggs lance un défi à Billie Jean King, joueuse classée numéro un depuis 5 ans, de la battre sans aucun problème. Elle est intelligente, visionnaire et féministe et pense que cette rencontre peux avoir un impact considérable sur l’égalité et la parité homme-femmes dans le milieu du tennis et bien au-delà.

 

Semaine 46

Pour les sorties de films de cette semaine, j’en retiendrai seulement trois, qui ne sont pas forcément au top niveau, mais qui peuvent être intéressants.

Il y a d’abord un mélodrame : Maryline qui raconte l’histoire de cette jeune femme qui vit dans un petit village, coupé des autres, et qui monte à Paris pour devenir comédienne. Elle est confrontée à tout ce que ce métier et le monde peuvent avoir d’humiliant mais aussi de bienveillant. Avec Vanessa Paradis et Adeline d’Hermy.

 

Le deuxième est un film qui n’a pas de très bonnes critiques, il s’agit de : Jalouse avec Karin Viard, actrice que j’adore et réalisé par les frères Foenkinos. Il parle de Nathalie, prof de lettres divorcée, qui du jour au lendemain devient d’une jalousie maladive, avec pour cible sa fille adolescente.

 

Pour le dernier, il s’agit d’un film de super héros avec : Justice league. Comme d’habitude la Terre va mal et l’apocalypse est proche, alors Batman et Wonder Woman monte une équipe, avec de nouveaux venus comme : Aquaman et Cyborg. Un film d’action avec de grosses cascades, mais en règle générale ça se laisse regarder. Pour moi à son prochain passage télé. J’avoue que je les aime bien ces supers-héros et j’en ai toujours un film en réserve dans ma box.

 

Semaine 45

Cette semaine est extrêmement chargée, avec pour moi, avec 5 films intéressants et différents les uns des autres.

Le premier est un film sportif, avec Shia LaBeouf dans : Borg / McEnroe, qui relate la mythique finale de Wimbledon en 1980, entrecoupé d’images d’archives sur les débuts des deux joueurs. Je ne suis pas tout à fait convaincue par la bande-annonce, mais je le verrai avec plaisir lors de son passage télé.

 

Le deuxième est un mélange entre polar et mélo, avec deux acteurs que j’affectionne soit Matthias Schoenaerts et Adèle Exarchopoulos dans : le fidèle. Une histoire d’amour entre Bénédicte pilote de course et Gino qui a un secret qui met en danger ceux qu’il aime. Celui ci me tente énormément.

 

Le troisième est un film d’action avec Kate Winslet et Idris Elba (mon chouchou depuis plusieurs années), dans la montagne entre nous. Un avion qui se crash en pleine montagne et deux inconnus livrés à eux-même. C’est intéressant de voir Idris Elba dans un autre rôle que flic ou méchant.

 

Le quatrième est un film d’anticipation avec Noomi Rapace et Willem Dafoe dans : seven sisters. Quand la terre est surpeuplée, le gouvernement instaure la politique de l’enfant unique. Terrence Settman décide de garder secrète l’existence de ses 7 filles, leur donnant à chacune un jour de la semaine pour sortir, mais elles devront simuler l’existence d’une seule personne !

 

Le dernier film est avec Catherine Deneuve et Nekfeu dans : tout nous sépare, un thriller noir et romanesque. Une histoire d’amour qui tourne mal, une mère qui essaye de protéger sa fille.

 

Semaine 44

Cette semaine il y a trois films qui me parle, avec des acteurs et actrices que j’apprécie particulièrement.

Le premier est un polar réalisée par Olivier Marchal, qui se trouve être un ancien flic de la brigade criminelle, devenu ensuite acteur et surtout réalisateur. Son dernier film : Carbone, avec Benoît Magimel et Gérard Depardieu, parle de petits malins qui montent une arnaque à la TVA … mais quand l’argent coule à flot, il faut savoir garder le profil bas afin de ne pas se faire repérer.

 

Le deuxième : mise à mort du cerf sacré est un thriller psychologique du cinéaste grec Yorgos Lanthimos, primé au festival de Cannes, avec Nicole Kidman et Colin Farrell. La bande annonce est flippante à souhait et me donne très envie de le voir.

 

Et je termine avec un film catastrophe, que je me contenterai de voir lors de son passage télé : geostorm avec Gerard Butler que je n’aime pas plus que ça. Le pitch : un réseau de satellites contrôle le climat, mais le dispositif se dérègle créant des catastrophes en série : tsunamis, tornades et autres.

 

Semaine 43

Semaine très riche en sortie de films, une dizaine, mais j’en ai sélectionné trois qui me tente, et je ferai l’impasse sur « au revoir là-haut » tiré du roman de Pierre Lemaitre et prix Goncourt 2013 dont la bande-annonce me rebute particulièrement.

Pour le premier film, il s’agit de : l’atelier avec Marina Foïs, où elle incarne une auteure de romans noirs en panne d’inspiration et qui décide d’animer un atelier d’écriture avec des jeunes de 18 à 25, dits en réinsertion.

 

Le deuxième film : logan lucky est dans le style déjanté mais pas stupide et est produit par Steven Soderbergh, avec Channing Tatum méconnaissable et Daniel Craig. Le pitch : Deux frères en apparence par très futé, décident de monter le casse du siècle pour empocher la recette de la plus grosse course automobile de l’année. Pour réussir leur coup, ils ont besoin d’un spécialiste de coffre fort … qui est en prison.

 

Pour le dernier film choisi, il s’agit de : Thor – ragnarök, le troisième volet de la saga, et il se trouve que j’ai une faiblesse particulière pour cette franchise. Donc en résumé, un film de super héros, de l’humour, fantastique et bourré d’action. De quoi passer un bon moment, avec Chris Hemsworth et Mark Ruffalo.

 

Semaine 42

Cette semaine qui se trouve juste avant les vacances de patates en Suisse, et les vacances d’automne pour les autres, est synonyme de peu de sortie et de quelques dessins animés pas plus intéressants que ça … je fais référence à Zombillénium qui est moyen et au catastrophique Le monde secret des émojis !!!

Bref … le seul film qui me tente, c’est le dernier Omar Sy : Knock. Le pitch : Ex-délinquant repenti, devenu médecin, Knock débarque dans un petit village et applique sa méthode pour faire fortune. Il s’efforce de convaincre la population que tout bien portant est un malade qui s’ignore.

Mon journal de référence trouve que ce film n’est pas une réussite, mais il se trouve que c’est la 4ème adaptation de la pièce de Jules Romains, qui a été écrite en 1923 ! Et comme je n’ai vu aucune version de ce film, et que j’adore Omar Sy ainsi que Alex Lutz et un tas d’autres acteurs français, je le verrai avec grand plaisir.

 

Semaine 40

Seulement deux films cette semaine, mais pas n’importe lesquels !

D’abord le nouveau film du duo de réalisateurs : Eric Toledano et Olivier Nakache, avec une belle brochette d’acteurs, avec entre autre : Jean-Pierre Bacri, Jean-Paul Rouve et Gilles Lellouche dans : le sens de la fête. La bande-annonce donne envie.

 

Ensuite, l’autre film est réalisé par Stephen Frears avec Judy Dench que j’adore dans : confident royal (Victoria et Abdul) qui raconte l’amitié, incroyable mais vraie, entre la reine Victoria et un jeune serviteur indien Abdul Karim qui finit par devenir son professeur, son guide spirituel et son ami dévoué, au grand dam de toute la cour.

 

Semaine 38

Ces deux dernières semaines il n’y a pas eu de rubriques cinéma, car aucunes des sorties ne m’avait plus interpellées que ça. Cette semaine, il n’y a pas grand chose qui me tente, mais c’est histoire de tenir le rythme 🙂 Je vais parler de quatre films, dont une comédie, un film d’horreur, un film d’action et un biopic.

Tout d’abord la comédie avec Stéphane de Groodt et Louise Bourgoin, deux acteurs que j’aime bien, dans : l’un dans l’autre. Le seul problème c’est que le sujet du film, la femme devient l’homme et vice versa a été vu des centaines de fois ! Mais c’est un bon prétexte pour faire toutes sortes de gags.

 

Ensuite le film le plus attendu de l’année : Ca, film d’horreur tiré d’un roman de Stephen King. Mais d’après ce que j’ai lu et entendu, il serait plutôt bâclé et ne ferait pas tellement peur. Donc à suivre.

 

En ce qui concerne le film d’action, il s’agit de : American assassin avec Michael Keaton que l’on a pas revu au cinéma depuis un moment. Là il s’agit du film d’action typique, avec cascades et combats à gogo, avec un scénario archi connu. Un homme lambda voit sa copine mourir, il entre à la CIA afin de se venger.

Ce film est adapté d’une saga littéraire de Vince Flynn. Il est le premier d’une série annoncée, qui retrace les origines de Mitch Rapp, qui deviendra un espion hors pair.

 

Et je termine avec le biopic : Gauguin qui comme son nom l’indique raconte l’histoire du peintre au moment où il s’exile à Tahiti, rencontre Tehura qui deviendra sa femme et le sujet de ses plus grandes toiles.

A priori ce type de film m’intéresse, mais il paraît qu’il est vite ennuyeux et j’avais déjà eu cette sensation avec un autre film sur un peintre, vu il y a quelques années. 

 

Semaine 35

Pour cette semaine de la rentrée scolaire, j’ai choisi 3 films, dont les bandes-annonce sont difficiles à décrypter, je suis souvent séduite par le choix des acteurs et actrices mais pas forcément convaincue par le film.

On commence avec : 7 jours pas plus, avec une pléiade de bons acteurs, du moins pour moi, avec Benoît Poelvoorde et Alexandra Lamy. Ce film semble être un mix entre un feel good movie et une comédie romantique. Je crois que je vais attendre le passage télé.

 

Ensuite il y a un duo Deneuve-Depardieu, le 10ème ! dans le film : bonne pomme. En regardant la bande-annonce on peut voir que c’est pépére et on se demande où ce film va nous conduire ? Là aussi je vais attendre le passage télé.

 

Et je termine avec celui qui me tiens le plus à coeur : petit paysan, qui raconte l’histoire de Pierre, la trentaine, éleveur de vaches laitières et de sa sœur vétérinaire. Toute sa vie tourne autour de ses bêtes, mais une épidémie se déclare en France et Pierre découvre qu’une de ses vaches est infectée. Que faire pour sauvegarder son troupeau qui est aussi son gagne-pain ?