Publié dans Cinéma, séries en vrac

Mare of Easttown

Série policière / saison 1 / 7 épisodes de 60 minutes / USA

Kate Winslet fait son grand retour dans une série policière choc. Elle est magistrale dans son rôle, sans maquillage, le visage fatigué, à essayer de résoudre une enquête et survivre à sa vie personnelle éprouvante.

Elle joue le rôle de Mare Sheehan, policière dans une petite ville, divorcée de Franck, qui n’a rien trouvé de mieux que de venir vivre en face de chez elle avec sa future femme.

Elle a une fille de 18 ans, un petit-fils de 4 ans qu’elle doit élever à la place de son fils, car il s’est suicidé. Sa belle-fille est une droguée instable, avec qui les relations sont très conflictuelles, car elle a décidé de se reprendre en main et récupérer la garde de son fils.

La particularité de cette série c’est que tous les protagonistes sont de la famille, ce sont des cousins proches ou éloignés, des tantes, des oncles, et j’ai eu un peu de peine au début de la série. Il faut vraiment être très attentif à tous ces détails.

Depuis un an, elle enquête sur une fille disparue, Katie, et on lui reproche de ne pas avoir encore élucidé cette affaire. On lui envoie un flic, Colin Zabel, en renfort, pour avoir une autre vision de l’enquête. Entre eux les débuts seront difficiles, mais ils finiront par faire du bon boulot.

A cette situation complexe vient s’ajouter une nouvelle enquête. Erin une ado fille mère est retrouvée nue et morte dans les bois. Qui a fait ça ? Pourquoi ? Est-ce un accident ? Une vengeance ? Et les suspects ne manquent pas.

Comme souvent le meurtrier est bien plus proche de soi qu’on ne le pense.

Il est possible qu’il y aie une saison 2, bien que tout soit expliqué et résolu dans la saison 1.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Resident alien – saison 1

Série de science-fiction / saison 1 / USA / 10 épisodes de 50 minutes

Autant vous le dire tout de suite, j’ai A-DO-RE !! C’est frais, c’est nouveau, c’est hilarant, un ovni cinématographique (sans jeu de mots) et ça change d’avoir une série de sf qui va presque dans le comique, tant les humains sont étranges pour cet extraterrestre.

Je vais donc vous mettre une bande-annonce afin de vous donner envie de vous jeter dessus si cette série passe bientôt sur vos chaînes nationales, car je l’ai vue en avant-première sur la chaîne suisse romande.

Donc, de quoi ça parle ?

Cette série est adaptée d’une bd. Après s’être crashé sur Terre par erreur, un extraterrestre prend l’identité du Dr Harry Vanderspeigle, à Patience, une petite ville du Colorado. Sa mission était de larguer une bombe afin d’éradiquer les humains et de rentrer chez lui. De façon très méthodique, il ratisse la montagne afin de retrouver cette bombe et son vaisseau pour repartir. Le reste du temps, il apprend les us et coutumes du coin en regardant des séries à la télé.

Son but est de côtoyer le moins possible les humains, mais l’autre médecin de la ville s’étant fait assassiner, le shérif vient le chercher avec le maire, afin qu’il assure la permanence médicale. Il se retrouve donc obligé de se rendre en ville et de pratiquer la médecine (merci internet et les infos qu’il apprend en quelques secondes) afin de faire illusion.

Son assistante, Asta, est amérindienne et il finit par s’y attacher. Elle lui raconte son histoire, mère à 15 ans, elle a dû donner son bébé à l’adoption, car trop jeune et son copain du moment n’en voulait pas et avait une fâcheuse tendance à la battre.

Et puis il y a le hic : Max, un gosse de 10 ans, qui le voit tel qu’il est, et qui hurle comme un damné à chaque fois qu’il le rencontre. De plus, c’est le fils du maire, ce qui complique encore les choses. Il raconte à ses parents et à qui veut l’entendre que Harry est un extraterrestre et cherche des preuves afin d’être crédible et de prouver qu’il a raison. Tout ceci complique beaucoup la tâche d’Harry, mais après bien des péripéties ils vont plus au moins s’allier.

L’autre problème, c’est qu’à force de côtoyer des humains, il commence à ressentir des émotions tel que l’amour, l’amitié, la jalousie et la dépression, qui lui sont totalement inconnues. Il découvre aussi l’alcool et la nourriture, mais surtout le lait.

Mais on a beau faire attention et essayer d’être discret, le gouvernement est sur sa trace, avec l’unité des mens in black. Et puis finalement qui a tué le médecin, comment et pourquoi ?

Le rôle de Harry est joué par Alan Tudyk, et je trouve impressionnant sa capacité à ne pas bouger le bas du visage. Quand il parle il n’ouvre presque pas la bouche, ne sourit jamais et son rire coincé est hilarant pour moi.

Une saison 2 est prévue prochainement … pour mon plus grand bonheur.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Dirty John – saison 1

Série dramatique / série américaine / 8 épisodes de 50 minutes /
basé sur une histoire vraie

Cette série est basée sur l’histoire vraie et flippante, de Debra Newell (joué par Connie Britton), une quinquagénaire, designe qui dirige sa propre entreprise et qui après 3 mariages et 3 enfants, décide de s’inscrire sur un site de rencontre et espérant rencontre un homme gentil et tendre, avec qui partager sa vie et faire diverses activités.

John Meehan (joué par Eric Bana) la séduit, malgré des réactions étranges. Au bout de 15 jours il habite chez elle et 4 semaine plus tard ils sont mariés ! A partir de ce moment Debra commence à découvrir sa vraie nature. Il est jaloux, possessif, veut tout contrôler (les comptes en banque de sa femme, il l’interroge sur chaque somme prélevée, fouille son téléphone, met dans un traceur dans le téléphone mais aussi sur sa voiture; suite à une agression, il fait mettre des caméras dans toutes les pièces de leur maison ainsi que dans son entreprise, afin de surveiller ses moindres faits et gestes !)

Très rapidement, la vie de Debra devient un enfer, il est colérique, fait tout ce qu’il peut pour la séparer de sa famille et ses enfants. Suite à un courrier, elle découvre qu’il a été en prison, qu’il est poursuivi pour harcèlement par son ex-femme ainsi que des compagnes avec qui il a brièvement vécu. Il prend des avocats pour le défendre et ensuite se retourne contre eux afin de ne pas payer les honoraires.

A partir du milieu de la série, on découvre son enfance avec son père qui croit être un descendant d’un maffieux et sa sœur qui se fait maltraiter par les deux hommes de la maison ! Il est initié très jeune par son père à de multiples arnaques à l’assurance.

Quand Debra l’informe qu’elle veut divorcer et qu’elle voit sa réaction, elle est morte de peur, doit vivre dans un motel miteux et doit changer son apparence afin qu’il la laisse tranquille. Mais John a un plan et pour se venger, il brûle tout ce qu’il ne peut plus posséder, terrorisant la mère et ses filles. Il veut porter le coup de grâce en agressant Terra sa plus jeune fille mais il sera très surpris par sa réaction et il n’aura pas le dessus.

Debra décide de raconter son histoire dans les journaux mais aussi à la télévision afin de prévenir le plus grand nombre de personnes et de femmes en particulier, pour qu’elles prennent conscience que des « prédateurs » de ce genre sévissent sur les sites de rencontres mais aussi dans la vie de tous les jours.

Une série à la fois intense et flippante. John est tellement barré qu’il terrorise les femmes, mais fait aussi peur à des policiers et policières en service, ainsi que des avocats. J’ai vraiment beaucoup aimé.

Il y aura une saison 2 et une saison 3 sur d’autres faits divers qui ont tenu l’Amérique en haleine, il y a quelques années.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Meurtres au paradis – saison 10

Série policière / 8 épisodes de 60 minutes / saison 10

Une série policière anglaise, tournée dans les Caraïbes, sur l’ìle de Sainte-Marie. Il y a 8 épisodes de 1 heure.

Saison 1 à 4
Saison 5
Saison 6
Saison 7
Saison 8
Saison 9

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé l’équipe de policiers des Caraïbes, comme si je partais en vacances chaque année au même endroit pour retrouver des potes, années après années. Pourtant il y a eu de nombreux départs. Il y a aussi un nouveau générique, car il y a beaucoup de changement au niveau des personnages.

Ruby Patterson est partie en Métropole avec Madeleine Dumas, qui elle travaille à Paris depuis plusieurs années.

Il ne reste donc plus que Neville Parker, l’inspecteur en chef, avec son fidèle J.P Hooper et le commandant Patterson qui travaille avec eux sur quelques enquêtes. Mais Florence Cassel revient sur l’île, et c’est naturellement qu’elle rejoint l’équipe qui manque cruellement d’effectif.

C’est dans ce cadre que le commandant décide de recruter un policier stagiaire, en la personne de Marlon Price, petit délinquant, que JP Hooper prendra rapidement sous son aile. Le but du programme est de donner une 2ème chance et un nouveau départ dans la vie à un petit criminel et il s’engage pour un an.

Marlon Price et JP Hooper

De son côté, Neville Parker, décide de sortir de sa routine anglaise et de vraiment faire des activités en rapport avec les habitants de l’île. Il décidera de participer à un concours de cuisine caribéenne et goûter la nourriture locale, de jouer au volley, de nager dans la mer, de s’intéresser à la vie locale et Florence l’aidera en faisant beaucoup d’activités avec lui et forcément il tombera secrètement amoureux d’elle, sans le lui avouer, évidemment ! Scénario qui a déjà été exploré quand l’inspecteur était Humphrey et je crois me souvenir qu’il était déjà amoureux de Florence.

Pour J.P Hooper, la grossesse de sa femme arrive à son terme et elle accouche de jumelles pour leur plus grand bonheur. En fin de saison, le commandant Patterson proposera une promotion à J.P, mais sur une autre île et il acceptera pour pouvoir passer plus de temps avec ses filles et sa femme. Ce qui fait encore un départ !

En ce qui concerne Florence Cassel, elle reprend sa place de bras droit de l’inspecteur Parker, même si elle est encore hantée par le décès 2 ans plus tôt de son fiancé. Elle décide de reprendre le cours de sa vie de femme.

La très forte audience pour cette série fait qu’elle a déjà été renouvelée pour les saisons 11 et 12.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Tandem / saison 5

Série policière française / saison 5 / 12 épisodes de 50 minutes /
Astrid Veillon / Stéphane Blancafort

Saison 1 / 2 / 3
Saison 4

C’est avec beaucoup de plaisir que je retrouve l’équipe de Tandem, dont les épisodes sont toujours tournés à Montpellier et sa région. Il y a plusieurs épisodes qui mettent en scènes les sites historiques et médiévaux de cette région, et je les ai trouvés très plaisants.

Cette saison est surtout centrée sur la situation tendue entre Paul et Léa, puisqu’à la fin de la saison 4, elle le surprend à coucher avec le lieutenant Zaïdi, alors qu’il n’a pas cessé de lui faire des avances et qu’il est même prévu qu’ils partent quelques jours en vacances ensemble. Covid oblige, on voit très peu les enfants, on découvre un nouvel inspecteur, Célestin, qui est venu pour remplacer le lieutenant Zaïdi, mais c’est un peu le style lèche-cul .

Le lieutenant Zaïdi est la nouvelle copine de Paul et ils travaillent ensemble, et pour une fois, c’est elle qui lui a fait des avances pendant des mois. Elle s’intègre très vite dans sa vie, s’entend bien avec ses enfants, ce qui fait tiquer Léa. Mais quelques semaines après le début de leur relation, elle est envoyée en Guyane pour 6 mois un complément de formation qui boostera sa carrière. Paul est content pour elle, mais il est persuadé que Léa essaye de l’éloigner de lui. Quelques semaines plus tard elle revient sous un motif de santé et elle est distante avec Paul, qui ne comprend pas ce qui se passe. Elle lui ment sur les raisons de son retour, qui pour une fois est original.

Erwan, l’inspecteur breton apprend que son ex-copine part dans une autre ville avec leur fille, ce qui l’ennuie car il a adapté son horaire pour pouvoir passer du temps avec sa fille et il est mis devant le fait accompli. Il est plutôt déprimé et c’est sa collègue Sabine qui le pousse à s’inscrire sur un site de rencontre et qui finira par lui présenter une amie, sourde comme elle.

Léa travaille comme une dingue, ne comptant pas ses heures et en dehors elle reprend le sport à fond surtout le vélo de compétition qu’elle pratiquait plus jeune. Sa vie amoureuse est au calme plat.

Les deux derniers épisodes sont savoureux, car Léa, suite à un coup sur la tête, est très amoureuse de Paul et croit être en 1996 et à part Paul elle ne reconnait personne, pas même ses enfants.

Une saison 6 est en cours de tournage.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

The undoing

Série américaine / dramatique / saison 1 / 6 épisodes de 60 minutes

Autant vous le dire tout de suite, j’ai ad-o-ré. L’histoire est intéressante, le casting est excellent, avec deux supers stars dans les rôles principaux, à savoir : Nicole Kidman qui joue le rôle de Grace Fraser et Hugh Grant qui joue son mari, Jonathan. Et pour une fois, il a un rôle de méchant, de salaud et il excelle dans ce registre. Au niveau star, il y a aussi Donald Sutherland qui joue le rôle du père de Grace, riche qui adore sa fille et déteste son gendre.

L’histoire se passe à Manhattan. Grace Fraser est psychologue pour couples, elle gagne très bien sa vie, par contre elle a une manie, souvent la nuit, quand elle est préoccupée par un problème, elle sort de chez elle (en pyjama et robe de chambre) et marche pendant des heures dans son quartier, totalement vide !

Son mari, Jonathan, oncologue pédiatrique, passe beaucoup de temps à l’hôpital, de jour comme de nuit, peu importe que ce soit la semaine ou le week-end et sa femme lui fait totalement confiance. Ils ont un garçon de 13 ans, qui aime le violon et va à Reardon, une école privée très prisée et très chère, évidemment.

Mais voilà que cette prestigieuse école apprend le meurtre atroce de Helena Alves, artiste peintre qui est la mère d’un de leur élève qui profite d’une bourse, car moins riche que les autres élèves. Elle venait d’intégrer le comité de l’école afin d’organiser une vente aux enchères qui a eu lieu la veille. Evidemment la police fait une enquête de voisinage afin d’en apprendre plus sur Helena, ses fréquentations, savoir si elle a des problèmes de couple, etc. De plus, elle vient d’avoir un bébé.

Le seul problème, c’est que Jonathan a disparu ! Après une chasse à l’homme, il est arrêté par la police qui lui colle le meurtre d’Helena sur le dos. C’est vrai qu’il a des réactions bizarres et la police passe sa vie au peigne fin découvrant tout un tas de choses gênantes que même sa femme ignorait !

Dans les 3 derniers épisodes, on suit le procès et des révélations fracassantes sont faites, révélant des secrets de la famille Fraser. Jonathan a caché tant de choses à sa femme (il a perdu son travail à l’hôpital depuis plusieurs mois pour faute grave, il a volé à son père un demi million de dollars, il est l’amant de Helena) que Grace a l’impression de ne pas savoir qui elle a épousé !

Bref, on est scotché devant la télé, en apnée, en attendant l’épisode final. Si cette série repasse, jetez-vous dessus !!

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Meurtres à White House Farm

Série policière anglaise / saison 1 / 6 épisodes de 50 minutes /
tiré d’une histoire vraie

Sur l’affiche se trouve les 3 protagonistes de ce fait divers. Le jeune homme au centre, bien propre sur lui, c’est Jeremy Bamber le seul survivant du massacre de sa famille. L’homme à gauche, c’est le lieutenant Stan Jones, celui qui fera une véritable enquête et tentera de trouver la vérité. A droite, se trouve l’inspecteur Taff, celui qui a bâclé l’enquête en moins d’une semaine, qui a déplacé les corps et a conclu à un meurtre-suicide !

Le 7 août 1985, vers 3h du matin, la police de Chelsmford, près de Londres, reçoit un coup de téléphone alarmant de Jeremy Bamber, qui explique que son père vient de lui téléphoner, en panique et qu’il est en danger de mort et qu’il faut envoyer des policiers tout de suite, lui même se prépare à se rendre chez ses parents.

La police se rend sur place, mais n’entre pas tout de suite dans la maison, craignant que le tueur soit encore sur les lieux. Au petit matin, ils entrent dans la maison et découvre que les parents de Jérémy sont morts, abattus à coup de fusil, ainsi que sa soeur Sheila et ses deux petits garçons. D’après l’emplacement des corps, se serait Sheila qui aurait tué sa famille et se serait suicidée après.

Malgré les remontrances de son chef, le lieutenant Jones fait les choses dans les règles de l’art. Il interroge les membres de la famille, l’ex-mari de Sheila, ainsi que la cousine Ann et tous le monde lui dit que Sheila est gentille et non violente, qu’elle n’a jamais manié une arme de sa vie et que oui, elle a eu des problèmes psychiatriques graves, elle venait de sortir de l’asile, mais personne ne la voit faire ça, surtout assassiner ses enfants !

Il y a deux questions qui taraudent le lieutenant : comment peut-on assassiner toute sa famille à coups de fusil mais que personne n’a entendu les coups de feux et si l’assassin n’est pas Sheila, comment a-t-il pu sortir de la maison alors que toutes les portes sont verrouillées de l’intérieur ? Au moment de l’autopsie de Sheila, on se rend compte qu’elle n’a pas pu se tirer une balle sous le menton, car elle n’arrive pas à atteindre la gâchette !!

A partir de ce moment là, les soupçons se portent sur Jeremy, car son alibi est léger et avec la mort de tous ses proches, c’est lui qui hérite de tous les biens. De plus, Julie, sa petite amie, semble très en retrait et mal à l’aise avec la police.

On suit donc l’enquête, les réactions de Jeremy, son arrestation et son procès où il est finalement jugé coupable du meurtre de ses proches.

A ce jour, il est toujours en prison et il est prévu qu’il y reste jusqu’à sa mort. C’est un cas unique en Angleterre.

Série très intéressante, même si elle est parfois éprouvante. D’après mes recherches sur internet, il semble qu’il y aura une saison 2 … mais tout ayant été résolu dans la première saison, je ne sais pas trop de quoi ça va parler. Donc, à suivre.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Le film contre la série

Voici une chose que je fais très rarement, regarder une série qui est tirée d’un film. Le film, dont je vous mets l’affiche ci-dessus, date de 1999, avec Denzel Washington et Angelina Jolie.

C’est un film policier qui parle de la traque d’un sérial killer et comment un policier tétraplégique (Denzel Washington) cloué à son lit mais tablant essentiellement sur son intelligence et sa façon d’interpréter les indices va arrêter un sérial killer, avec l’aide de Angélina Jolie qui sera ses jambes et ses yeux sur le terrain.

Pour être totalement objective, j’ai à nouveau regardé le film, dont je ne me souvenais pas très bien. Je l’ai trouvé intéressant et palpitant, j’ai sursauté, mais à un moment j’ai trouvé qu’il manquait un peu de rythme.

J’étais donc sceptique en pensant à la série, surtout qu’il y a 10 épisodes de 45 minutes et je me demandais ce que la réalisation avait bien pu rajouter pour tenir la distance. Et comme on dit en Suisse, j’ai été surprise en bien ! 😉

Sans trop en dire, le premier épisode reprend la quasi intégralité du film, avec la scène mythique de la policière, Amélia, qui se place sur les rails du train afin de protéger les indices au risque de se faire écraser. Suite à cet acte, elle rencontre Lincoln Rhyme et son équipe et devient les yeux et les jambes de Lincoln.

Ensuite dans chaque épisode, ils sont confrontés à un sérial killer, plus au moins doué. Mais le fil rouge et ce qui est super intéressant on suit aussi le tueur. On voit qui il est, comment il vit et travaille, pourquoi il en veut à Lincoln, et la psychologie de ce tueur est très intéressante.

Le seul petit bémol, c’est qu’à la fin de la série le tueur est arrêté, mais il y a une question qui reste sans réponse, afin de pouvoir démarrer une saison 2 qui n’aura pas lieu, faute d’audience.

Un seul conseil : si vous aimez ce genre de série, jetez vous dessus, car elle vaut le coup d’œil et elle passe en ce moment sur TF1.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Good doctor – saison 3

Les acteurs et actrices de la saison 3

Good doctor / saison 3 / série médicale / 20 épisodes de 50 minutes

Pour se rafraîchir la mémoire : saisons 1 + 2

J’ai trouvé cette saison 3 vraiment très bonne et intense avec un tas de rebondissements, même si beaucoup d’épisodes tournent autour de Murphy et de sa découverte de l’amour émotionnel et physique. Pour les autres personnages, on entre un peu plus dans leur vie personnelle.

Dr Shaun Murphy : il découvre l’amour physique avec Carly, qui est cheffe du laboratoire des examens. Elle est très courageuse, car avoir une relation physique avec un gars qui ne supporte pas d’être touché … ce n’est vraiment pas simple. Cela lui prendra des semaines pour simplement lui tenir la main en public ou l’embrasser et quand il s’agira de se déshabiller et d’avoir des gestes plus tendres et plus intimes, il lui faudra beaucoup de tact et d’empathie, mais elle finira pas arriver à ses fins pour le plus grand bonheur de Shaun. Malgré tout, il reste ami avec Léa et partage des « secrets » avec elle qui finiront par blesser Carly et la rendre jalouse. Elle se rendra compte qu’il est amoureux de Léa et le quitte.

Dr Glassman : il se remet de ses problèmes de santé, Shaun s’éloigne de lui par moment, il reprend une relation avec Debbie Wexler, qu’il a rencontré à l’hôpital car elle travaille à la cafétéria et après maintes tergiversations ils décident de se marier.

Dr Claire Browne : elle est toujours interne et travaille avec Shaun, plusieurs épisodes sont consacrés à son enfance et à sa relation conflictuelle avec sa mère, qui se drogue, qui est ensuite malade et dont Claire doit s’occuper alors qu’elle est ado. Elle a une relation de courte durée avec le Dr Melendez qui vient de quitter le Dr Lim.

Dr Morgan Reznick : interne en médecine qui travaille avec Claire et Shaun, même si elle ne s’entend pas très bien avec eux. Elle est arriviste, en quelque sorte « la méchante ou la garce » de la série. Elle est freinée dans son ascension par une polyarthrite, maladie dégénérative qui touche les mains, ce qui fait que ses gestes sont moins sûrs quand elle opère. Dans un premier temps elle cache la nouvelle à tous le monde mains continue d’opérer et doit décider entre un traitement dangereux pour sa santé ou changer de voie.

Dr Park : lui aussi interne avec les 3 autres, mais plus âgé, car il s’agit d’une reconversion, avant il était policier. Il est divorcé et a un fils ado qui vit dans une autre ville, et suite à divers événements il aimerait renouer avec son ex dont il est encore amoureux, mais ça passe mal auprès de son fils.

Dr Neil Melendez : après avoir été en couple avec le Dr Lim, ils se séparent car elle est devenue son chef de service et il a peur d’avoir un traitement de faveur, mais ils restent amis. Il a une relation de courte durée avec Claire son interne. Lors d’un tremblement de terre où toute l’équipe va sur le terrain pour sauver des gens bloqués dans un immeuble, il est mortellement blessé et meurt à la fin de la saison.

Les épisodes tournés hors de l’hôpital sont très éprouvants, car on voit le travail des médecins en cas d’urgence et parfois il faut accepter de laisser mourir un patient qu’on ne peut sauver ou devoir expliquer à une femme qu’elle sera sauvée si on lui coupe la jambe qui est coincée. Ce sont toujours des choix difficiles à faire.

La saison 4 a été diffusée aux USA l’automne dernier, avec beaucoup de retard par rapport à d’habitude, en cause le Covid-19. On ne connait pas encore la date de diffusion en Europe.

Publié dans Cinéma, séries en vrac

Le mystère Kendrick – saison 1

Le Mystère Kendrick - Série (2020) - SensCritique

 

Le mystère Kendrick, est une mini série dramatique anglaise,
de 4 épisodes de 50 minutes

Une tragédie frappe un village écossais isolé lorsqu’un incendie se déclenche dans la maison des Kendrick, tuant une mère et ses trois jeunes enfants. Seul le père, Tom, le médecin du village, s’en sort vivant, mais tous les cinq ont été drogués. Les enquêteurs recherchent un mobile lorsqu’ils découvrent que cette famille apparemment idéale était loin d’être heureuse.

On suit donc l’enquête, mais des flash-back nous montrent comment Tom et sa femme Kate se comportent, que ce soit dans l’intimité de leur couple ou en société. Au fur et à mesure des épisodes, on voit la face cachée de Tom qui est colérique, jaloux, manipulateur à la limite du pervers narcissique. Sa femme Kate est dépressive depuis des années, elle prend grand nombre de médicaments et a de nombreuses saute d’humeur.

Le policier en charge de l’enquête Steve Campbell, est un aussi un ami du couple et ne sait pas trop comment se positionner. Sa femme, Jess, était la meilleure amie de Kate et elles travaillaient ensemble à l’école primaire du village. Elle repense aux confidences que son amie lui a faites et se demande si elle a laissé passer quelque chose. Elle est aussi mal à l’aise car elle a couché une fois avec Tom et ne l’a jamais avoué à personne.

Il y a aussi Carole, la mère de Tom, femme effacée et timide. Par moment on a l’impression qu’elle a peur de son fils ou qu’elle sait quelque chose qu’elle ne veut dire à personne.

Au final, une excellente série, addictive, parsemée d’indices, tels des cailloux dans la forêt, qui vous fera vous triturer les méninges sur qui a fait quoi et surtout pourquoi ! Le rôle phare du Dr Kendrick est joué par David Tennant, acteur que j’aime beaucoup et qui a déjà joué dans d’autres séries dont « Broadchurch » dont il faudrait que je vous parle.

A la fin du 4ème épisode, on a répondu à toutes les questions, mais la RTS (télévision suisse) indique : fin de la série, à bientôt … ce qui laisse sous-entendre qu’il y aurait une autre saison … affaire à suivre.