Classique américain

Résultat de recherche d'images pour "jim harrison légendes d'automne flammarion"

LEGENDES D’AUTOMNE de Jim HARRISON
Editions Flammarion – 308 pages

Résumé de l’histoire

Il s’agit ici d’un recueil de trois longues nouvelles, elles font grosso modo 100 pages chacune. J’ai surtout apprécié la première nouvelle « vengeance » qui parle d’un triangle amoureux.

Un homme nu et gravement blessé est découvert dans le désert. Un paysan le ramasse et l’emmène dans une mission pour qu’un médecin puisse l’examiner.

Au fur et à mesure des semaines, on découvre le passé de cet homme et comment il a rencontré Miryea, comment il l’a courtisée, malgré le fait qu’elle soit la femme d’un de ses amis, Tibey, dangereux et riche trafiquant de drogues.

Mon avis

Première fois que je lis un roman de Jim Harrison et j’ai apprécié cette entrée en matière, avec un recueil de nouvelles.

J’ai surtout aimé la première nouvelle « vengeance » haute en couleurs et en personnages atypiques.

Mais j’avoue que je me suis ennuyée avec la deuxième nouvelle et je n’ai pas lu la dernière « légendes d’automne » car j’avais vu le film quelque temps auparavant et l’histoire était encore très présente dans mon esprit.

Je vais bien sûr continuer à découvrir cet auteur américain, mais peut être avec un roman.

Note : 3 / 5 

 

Publicités

Meurtres au paradis – saison 8

Comme chaque été, voici ma petite madeleine de Proust, à savoir, la dernière saison de « meurtres au paradis ».

Une série policière anglaise, tournée dans les Caraïbes, sur l’ìle de Sainte-Marie. Il y a 8 épisodes de 1 heure.

Saison 1 à 4
Saison 5
Saison 6
Saison 7

La série est divisée en deux parties. D’un côté l’enquête en cours, et de l’autre la vie personnelle des différents protagonistes. En ce qui concerne les enquêtes, elles sont toujours sur le même format, un peu à la Agatha Cristie, un meurtre est commis et les suspects ont un alibi en béton, et c’est à l’équipe de Jack Mooney de démontrer qui triche ou qui a menti et surtout comment. Cette année, j’ai trouvé les enquêtes intéressantes et de très bonnes factures.

Au niveau de l’équipe, Dwane étant parti lors du dernier épisode de la saison précédente, il fallait lui trouver un remplaçant. C’est finalement une jeune enquêtrice, Ruby Patterson, la nièce du commandant qui rafle le poste (la première femme à gauche, sur l’affiche). Au départ elle ne fait pas l’unanimité car elle est tête en l’air, bavarde, agaçante, sans mémoire et elle a déjà fait des dizaines d’autres métiers sans trouver ce qui lui plaît vraiment. Mais au fil des enquêtes, elle va s’intégrer, faisant des remarques intéressantes et elle devient attachante.

Pour les autres personnages la vie suit son cours.

Jack Mooney est veuf depuis 3 ans et sa femme lui manque toujours. Il est nostalgique mais essaie d’aller de l’avant. Il est très paternel avec son équipe.

Florence fait un peu bande à part, car elle a rencontré un homme, Patrice, qui lui plaît au point de se fiancer et de préparer son mariage sur l’île. Lors d’une enquête touchant un ami d’enfance de Patrice, il devient secret et cachottier et Florence se demande se qui se trame. Elle le prend en chasse toute seule, tombe dans un piège et elle est gravement blessée et son amoureux tué. Après quelques jours à l’hôpital elle décide de partir de Sainte Marie, pour prendre du recul et faire le point.

Les deux derniers épisodes se font donc sans Florence. Mais une enquête interne est ouverte par l’IGPN qui envoie Madeleine Dumas pour enquêter sur cette affaire et voir si Jack Mooney est responsable de ce qui s’est passé. De prime abord le courant ne passe pas entre les deux enquêteurs, jusqu’à ce que Madeleine reconnaisse que Jack a un très bon sens de la déduction, et qu’elle change son rapport en sa faveur. Elle lui donne même un coup de main dans la dernière enquête.

Il semblerait que la série a été renouvelée pour la saison 9 et 10.

Retour sur mai et juin

Mai : Côté météo, beaucoup de froid, de bise et de grêle … souvent le temps a été gris et tourmenté … et finalement on a remis gants, bonnets et doudounes ! … 

Juin : Une première semaine très chaude … plus de 30° au soleil … ensuite on est redescendu à 15° en l’espace d’une nuit ! … dès le 17 juin, retour de la canicule … il fait très chaud dans mon appartement qui est face au sud … en règle général 30°dans l’appartement c’est toujours compliqué à gérer … idem dans mon travail … pouvoir enfin sécher le linge sur le balcon …

Mai : Beaucoup de travail dans une ambiance lourde … des étudiants pénibles car ils ont des examens à passer et qu’ils ne sont pas prêts … subir leur méchanceté et leur incivilités … suivre des ateliers pro en plus du travail … travailler le samedi … avoir un seul rencart et il n’est pas génial … entre ce qu’un homme dit et ce qu’il pense réellement … être encore échaudée …

Juin : travailler enfin avec la porte grande ouverte … gentiment passer en mode « été » au niveau habillement … voir enfin une partie des étudiants se casser … travailler un tout petit peu plus sereinement … trouver facilement des chaussures d’été à ma pointure, sans trop galérer … avoir à nouveau de la chance dans ce que j’entreprends … fêter mon anniversaire … ne pas aller là où on m’avait promis qu’on irait … être régulière dans mon cours d’espagnol … être motivée par des challenges …

Mai : atteindre mon objectif assez facilement … seulement 4 séances de sport dans le mois !! … ne toujours pas trouver mon rythme pour mes séances au poids du corps … ne pas être plus motivée que ça …

Juin : pour la première fois depuis un an et demi ne pas atteindre l’objectif de pas … avec la chaleur moins de motivation … plus de transpiration … moins d’enthousiasme … ma fitbit qui rend l’âme … me sentir démunie sans mon coach sportif … un poids qui fait le yoyo … pour la première fois ça me mine le moral … avoir l’impression de ne rien maîtriser …

Le tambour ancestral

Résultat de recherche d'images pour "olivier truc le dernier lapon éditions point"

LE DERNIER LAPON de Olivier TRUC
Editions Points – policier – 570 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Depuis 40 jours, la Laponie est plongée dans la nuit. Dans l’obscurité, les éleveurs de rennes ont perdu un des leurs. Mattis a été tué, ses oreilles tranchées, le marquage traditionnel des bêtes de la région.

Non loin de là, un tambour chaman a été dérobé. Seul Mattis connaissait son histoire. Les Lapons se déchirent : malédiction ancestrale ou meurtrier dans la communauté ?

J’ai préféré recopier le 4ème de couverture, car l’intrigue est complexe et ne peut pas se résumer en quelques lignes, par peur aussi de trop en dire.

Mon avis

Je suis bluffée et conquise par ce premier roman. A la fois enquête policière mais aussi découverte des traditions des Samis, qui ont ensuite été renommé Lapon par les Danois et les Suédois qui leur ont volés leurs terres, notamment pour le minerai qui se trouve dans leur sous-sol, ensuite ils les ont obligés à se convertir au christianisme.

On découvre un peuple vivant au plus près de la nature, avec leurs rennes, suivant le rythme des saisons. Il y a de fortes tensions entre les Samis et les Suédois, car ils n’ont pas la même façon de vivre.

La police des rennes dont Klemet fait partie, doit démêler les disputes entre éleveurs et il n’a jamais travaillé sur un meurtre aussi sordide. Klemet est un Sami, mais qui connaît mal son peuple et son histoire.

Note : 4 / 5

Qui est-il ?

Résultat de recherche d'images pour "olivier truc"

Olivier Truc est né à Montpellier. Il est journaliste depuis 1986. Il vit à Stockholm depuis 1994 où il est le correspondant du Monde et du Point. Spécialiste des pays nordiques et baltes, il est aussi documentariste.

 

 

Bilan du premier trimestre 2019

 

Premier pointage de l’année.

Pour la période de janvier à mars 2019, j’ai marché 532 km. J’ai donc marché 82 km de plus que prévu, puisque mon objectif est de marcher 150 km par mois, ce qui fait pour un trimestre : 450 km.

Il y a pourtant eu de longues périodes de mauvais temps, mais dans l’ensemble cela ne m’a pas empêché de marcher. Et le fait aussi de courir dans tous les sens pour le travail et de devoir monter au premier étage plusieurs fois par jour, a aussi augmenté mon nombre d’étages de façon assez significative.

Donc dans l’ensemble, je suis satisfaite d’avoir atteint mon objectif très facilement.

 

Une vie rêvée

Résultat de recherche d'images pour "l'homme est un dieu en ruine"

L’HOMME EST UN DIEU EN RUINE de Kate ATKINSON
Editions JC Lattès – 511 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Teddy a 20 ans lorsqu’il s’enrôle en 1940 comme pilote de bombardier dans la Royal Air Force. Vite promu commandant, il va connaître, avec son équipage, quatre années d’horreur et d’héroïsme où chaque mission risque d’être la dernière.

Alors qu’il s’était résigné à mourir au combat, il va pourtant vivre, obsédé par l’idée de ne plus faire de mal à personne.

Mon avis

Pour bien comprendre ce roman, il faut d’abord lire le premier volet de ce diptyque : Une vie après l’autre, qui met en scène Ursula la sœur de Teddy, qui a la particularité de pouvoir revivre sa vie presque à l’infini.

Teddy a 20 ans, il est pilote de bombardier pour la RAF, et contre toute attente, il ressort vivant de la seconde guerre mondiale.

Il se réjouit de rejoindre Nancy qu’il veut épouser. Il se demande quel métier il va exercer, où il vivra avec sa femme. Il aura une fille unique Viola, avec qui il a peu d’affinité, qui vivra une vie dissolue, lui donnera deux petits-enfants, un garçon et une fille, élevé pendant les années peace and love.

Il vivra jusqu’à 100 ans et aura un regard émerveillé sur le monde.

Comme toujours avec Kate Atkinson, les personnages sont super étoffés, il leur arrive des aventures extraordinaires … et les dernières pages sont une véritable baffe, surtout quand on s’est attaché à tous ce petit monde.

Note : 4 / 5 

 

Quand les secrets sortent

Résultat de recherche d'images pour "céleste ng"

 

TOUT CE QU’ON NE S’EST JAMAIS DIT de Céleste NG
Editions Sonatine – 271 pages

 

Résumé de l’histoire

3 mai 1977,Lydia Lee, seize ans est morte. Mais sa famille l’ignore encore. Commence alors une introspection minutieuse de tous les membres de sa famille, car s’agit-il d’un meurtre, un accident ou d’un suicide ?

Il y a son père, James, d’origine chinoise, professeur d’université, qui veut tellement s’intégrer que parfois il est invisible aux yeux des autres.

Sa femme, Marylin, pur produit américain, blonde aux yeux bleus, mère au foyer par obligation, car son ambition était de devenir médecin, et qui rêve que sa fille accomplisse ce qu’elle n’a pas pu faire.

Son frère aîné, Nathan, 19 ans, qui se prépare à partir dans une université prestigieuse, sous le regard indifférent de ses parents.

Et la petite dernière, Hannah, 10 ans, arrivée là par accident, rejetée par ses parents, qui passe son temps à être invisible, cachée sous les tables ou dans les coins de pièce. Elle habite au grenier « l’endroit ou l’on dépose les objets dont on ne veut plus » … ça en dit long sur sa place dans la fratrie !

Car l’enfant préférée des parents, c’est Lydia, une adorable chinoise aux yeux bleus, obéissante, docile, faisant exactement tous ce que sa mère lui ordonne (suite à un pacte secret), bonne élève mais n’ayant aucun ami, car elle passe son temps à étudier.

Et au fil de l’histoire, on va découvrir les secrets, les chagrins, les rancœurs et les interrogations de chacun des membres de la famille et l’on va comprendre ce qui est arrivé à Lydia et qui elle était réellement.

 

Mon avis

Un coup de coeur et une claque phénoménale. Je crois que je ne suis pas prête d’oublier cette histoire et cette famille si attachante et atypique.

Avec finesse, l’auteure évoque une multitude de thèmes : le mariage multi-culturel, l’accession à l’université pour les femmes, le droit à un travail valorisant pour les femmes, l’intégration des enfants métissés dans les écoles. Mais aussi la fratrie, quand une enfant est préférée à ses frères et sœurs, comment chacun trouve sa place dans cet environnement.

Note : 5 / 5

 

 

Un retour difficile

Résultat de recherche d'images pour "roman nulle part sur la terre"

NULLE PART SUR LA TERRE de Michael Farris SMITH
Editions Sonatine – 362 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n’a nulle part où aller. Partie quelques années plus tôt sans rien de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe.

Russel aussi a quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. Pour une peine de prison qui vient tout juste d’arriver à son terme. Il revient chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C’est sans compter le désir de vengeance de ceux qui l’attendent.

Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu’à un fil.

Mon avis

Un roman intéressant où les deux paumés de la vie vont se rencontrer, se faire confiance, se raconter des bouts de leur histoire, pour comprendre qu’ils sont bien plus liés qu’ils ne le pensaient.

Une lecture agréable, mais j’ai été déçue car je crois que j’en attendais plus, au vu des critiques lues partout sur le net et dans les blogs. Par contre, j’aime beaucoup la couverture.

Le début est dynamique, mais j’ai trouvé qu’à un moment ça tirait en longueur et je me suis un peu déconnectée de l’histoire. Et j’ai trouvé assez peu crédible le fait que la femme tue un flic et que rapidement on en parle pas plus que ça, que la tueuse ne soit pas recherchée plus activement.

Note : 3 / 5 

 

Erreur judiciaire

Résultat de recherche d'images pour "arretez moi la iain levison"

ARRETEZ-MOI LA de Iain LEVISON
Editions Liana Levi / 246 pages

Résumé de l’histoire

Jeff Sutton est chauffeur de taxi à Dallas. Toutes ses journées se ressemblent. Il charge et décharge des gens et de temps en temps lave son taxi. Il n’a pas d’ambition. Il travaille 5 jours par semaine et pendant ces 2 jours de congé, il fait les courses, le ménage et sa lessive dans un lavomatic de son quartier et descend des bières avec ses potes.

Mais un jour il charge une femme à l’aéroport, comme elle n’a pas d’argent, il doit entrer chez elle et attendre qu’elle le paie. En rentrant au dépôt, tard le soir, il prend gratuitement 2 étudiantes éméchées, dont l’une a la délicatesse de vomir dans son taxi et l’autre appelle un copain en mentionnant son nom, au cas où il lui arriverait quelque chose.

En rentrant au dépôt il est bon pour nettoyer son taxi à fond, ça lui apprendra de vouloir faire une bonne action.

Le lendemain, des flics débarquent chez lui, l’emmène au poste, et peu à peu il comprend que la dame de l’aéroport, pense qu’il a enlevé sa fille. Et les policiers veulent lui faire cracher le morceau à tout prix.

Direction la prison, avec un avocat commis d’office qui n’a pas envie de traiter cette affaire. Jeff est placé dans le couloir de la mort en attendant que l’on statue sur son cas … et un an plus tard il y est toujours !

Mon avis

Dans ce roman, Levison dissèque de manière impitoyable, les dérives de la société américaine et de son système judiciaire. Et ça fait peur !

On peut voir à quel point les policiers sont incompétents, ils tiennent un suspect qui colle « à peu près » à leur affaire, et ils font en sorte que les preuves viennent corroborer leur version des faits. Ils ne prennent même pas la peine de rechercher les divers témoins et de confronter les différentes versions ! Et après ça on s’étonne qu’il y aie tant d’erreurs judiciaires aux Etats-Unis !

Un bon Levison, avec un humour noir et grinçant à souhait. La fin m’a laissée perplexe, je n’ai pas réussi à comprendre si il sort vraiment de prison et essaie de se réinsérer ou si c’est juste une affabulation de son esprit. Un film a été tiré de ce livre, mais je ne l’ai pas vu.

Note : 4 / 5 

Mais qui est-il ? Portrait

Résultat de recherche d'images pour "iain levison"

Iain Levison est né en Ecosse en 1963. Il arrive aux Etats-Unis en 1971. A la fin de ses études universitaires, il exerce pendant 10 ans toutes sortes de petits boulots, allant de conducteur de camion à peintre en bâtiment, de déménageur à pêcheur en Alaska. Tous ces jobs inspireront ses romans.

Ses autres romans :
Trois hommes, deux chiens et une langouste
Ils savent tout de vous
Un petit boulot

 

Les loosers

Résultat de recherche d'images pour "trois hommes deux chiens et une langouste"

TROIS HOMME, DEUX CHIENS ET UNE LANGOUSTE de Iain LEVISON
Editions Liana Levi / 267 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Comment passer d’un petit boulot … à un gros magot ? L’équation semble insoluble pour les trois jeunes héros de cette histoire qui végète entre gagne-pain abrutissants et petits deals de cannabis. Promener des chiens, griller des steaks ou vendre des essuie-glace rapporte peu et ne motive pas du tout.

Le chômage, qui frappe cette ville minière des environs de Pittsburgh n’arrange rien. A force d’humiliation, la graine du crime germe dans l’esprit des trois lascars inexpérimentés. Qu’il s’agisse de voler une télé ou une Ferrari, ils montent leurs coups en amateurs. Mais nous sommes en Amérique, le pays de tous les possibles, et l’ambition finira par les rattraper. D’autant qu’on bon plan se présente.

Mon avis

Je dois avouer que ce roman me laisse un goût étrange en bouche. Je ne me suis pas trop embêtée mais pas vraiment éclatée non plus. Pour tout dire, il ne m’a pas plus marquée que ça, car je suis presque incapable de faire un résumé, il ne me reste rien de l’histoire !!

Sinon que l’on assiste à la vie de 3 loosers, pas un pour rattraper l’autre. L’essentiel de leur journée se passe à fumer des pets et à rêver à une meilleure vie. Et au lieu de chercher un vrai travail, ils s’engagent dans des coups foireux. Voler une Ferrari, comme ça, sans plan précis, en ne sachant même pas qu’il y a un système pour retrouver la voiture dans le quart d’heure !! Attaquer un fourgon de banque en n’ayant fait aucun repérage avant !! Et ils s’étonnent de se faire choper par les flics !!

A lire seulement si vous avez lu tous les emballages de vos boîtes de conserves !

Note : 2 / 5 

Autres romans :
Un petit boulot
Ils savent tout de vous