Recueil de nouvelles

La princesse maïs et autres cauchemars de Joyce Carol OATES
Editions Philippe Rey – 380 pages

Résumé de l’histoire

La princesse maïs : Marissa, fillette de 11 ans, disparaît un jour en rentrant de l’école. La police enquête mais ne retrouve pas l’enfant. La mère garde l’espoir de revoir sa fille bientôt, même si on la soupçonne de boire, de ne pas s’occuper correctement de sa fille et d’avoir des aventures.

Le comportement des camarades de classe de Marissa est étrange, ont-elles vu ou fait quelque chose ? Et le professeur d’informatique, M. Zallman et son comportement étrange et excentrique est-il un délinquant sexuel ?

La police aura fort à faire pour démêler cette histoire, mais la réponse est encore pire que ce que l’on peut imaginer.

Bersabée : Brad, un coureur de jupons qui a été marié, divorcé, remarié et qui a eu de multiples conquêtes, reçoit un étrange coup de téléphone. Une jeune femme le drague, lui donne rendez-vous dans un bar, et petit à petit une histoire sordide de son passé revient le hanter.

Personne ne connaît son nom : La jalousie d’une petite fille de 9 ans à l’arrivée de Bébé, et le plan qu’elle élabore afin de s’en débarrasser.

Mon avis

Il s’agit ici d’un recueil de 7 nouvelles, dont la première qui porte le nom du titre de l’ouvrage, fait déjà 130 pages, et les autres nouvelles font près de 60 pages.

J’ai eu de la peine à entrer dans l’imaginaire de Joyce Carol Oates, et j’ai pris assez peu de plaisir à cette lecture. Donc au bout de 3 nouvelles j’ai abandonné ce roman qui ne m’apportait aucun plaisir.

Évidemment, cela ne m’empêchera pas de continuer à la lire, mais plutôt dans des romans.

Note : pas terminé

Autres recueils de nouvelles de l’auteur
Cher époux
Vous ne me connaissez pas

 

De l’amour à la haine

Résultat de recherche d'images pour "oates cher époux philippe rey"

CHER EPOUX de Joyce Carol OATES
Editions Philippe Rey – 376 pages

Résumé de l’histoire

Ce livre est un recueil de 14 nouvelles, assez inégales selon les sujets. On explore surtout les sentiments comme la haine, la jalousie, l’amour parents-enfants, l’amour entre les conjoints et parfois la haine entre frère et sœur.

Certaines nouvelles sont glaçantes, tant certains sentiments sont forts.

Panique : un couple en voiture, avec leur enfant à l’arrière, des ados dans un bus scolaire avec un pistolet, qui font mine de tirer sur les voitures qui les suivent. Qui la mère va-t-elle sauver ? Et comment le prendra l’autre personne.

L’aveugle et ses filles : Un homme très âgé, aveugle, qui ne veut pas quitter sa maison, une fille obligée de vivre avec son père au dépend de sa vie personnelle, et la découverte d’un vieux secret pourrait changer la donne.

Idylle à Princeton : Une correspondance entre Sophie Niemarck et l’ancienne employée de maison de ses grands-parents, Muriel Kubelik, qui veut des renseignements sur son grand-père et son travail à l’université. Dialogue qui démarre de façon joviale, mais un secret ressurgi qui va gâcher la correspondance.

Décharge : Ou la difficulté pour Hector Campos Junior de s’intégrer dans une université et de s’entendre avec ses camarades de classe. Nouvelle qui évoque aussi les beuveries universitaires et les bizutages pour pouvoir entrer dans une confrérie.

Le sutra du coeur : André Gatteau, poète renommé, s’est retiré dans une retraite zen afin de méditer. Serena, sa maîtresse, qui a 20 ans de moins que lui et qui a réussit à avoir un enfant, alors qu’André ne le désirait pas, lui fait du chantage, menaçant de tuer leur enfant s’il ne revient pas très rapidement.

Mon avis

Une lecture agréable mais inégale selon les nouvelles et le sujet traité, mais ça se laisse lire surtout entre deux grands romans. Je suis fan de cette romancière et je peux tout à fait admettre que certains de ses romans soit moins à mon goût.

Note : 3 / 5 

Histoires troubles

VOUS NE ME CONNAISSEZ PAS  de  Joyce Carol OATES
Editions Philippe Rey   –   350 pages

 

Résumé de l’histoire

 

Voici un résumé très succinct des nouvelles que j’ai préférée.

Curly reed : cette nouvelle concerne un secret de famille, que Curly, une enfant de 13 ans va révéler par inadvertance et qui aura des conséquences désastreuses pour ses frères.

La fille à l’œil poché : mini thriller, puisqu’une femme raconte son enlèvement alors qu’elle était une ado, et après avoir été sauvé, elle essaie de faire comme si cela n’était jamais arrivé.

Complice : Steven et sa femme ont un seul différent dans leur vie de couple, le beau-frère qui passe son temps à téléphoner à sa sœur pour se plaindre de sa vie et il est toujours en dépression. Steven en vient à souhaiter qu’il disparaisse … et si son vœu se réalisait sur un malentendu ?

Maître assistant :  Erna Schegloff, 27 ans, enseigne aux cours du soir, la plupart de ses élèves sont peu intéressants, mais ce n’est pas le cas de Arno C. Kethy, qui a passé 8 ans en prison pour un délit qu’il n’a pas commis et qui fait une fixette sur Erna. La nouvelle est flippante.

Mme Halifax et Rickie Swann – une ballade : Ou comment Rickie, 15 ans, découvre l’amour avec sa prof, Mme Halifax, 30 ans, mariée et une belle paire de seins  …

Les mutants : Une très courte nouvelle, sur une femme qui perd son fiancé pendant les attentas du 11 septembre.

 

Mon avis

Il s’agit d’un recueil de 19 nouvelles, qui sont écrites en 19 pages en moyenne. J’ai eu l’impression que la plupart démarrent suite à un fait divers lu dans la presse, et que l’auteur extrapole à partir de là une nouvelle.

Cette lecture fût très agréable, même si les nouvelles sont inégales au niveau intérêt. Dans l’ensemble elles sont très bonnes dans des registres divers, certaines histoires sont flippantes, d’autres ressemblent à des enquêtes policières.

J’ai passé un très bon moment, je le recommande.

 

Note :   4  / 5