Roman jeunesse

ABARAT de Clive Barker

 Ed. Albin Michel / 470 pages
Traduit de l’américain par Hélène Collon

 

Résumé de l’histoire

Candy Quackenbush s’ennuie à Chickentown, petite ville triste de l’Amérique profonde. Jusqu’au jour où elle pénètre par hasard dans le royaume magique d’Abarat, un archipel composé de 25 îles mystérieuses aux étranges habitants.

Dès son arrivée dans ce nouvel univers, elle va aller d’aventures en aventures et rencontrer des créatures magiques et extraordinaires. Cet univers magique lui semble familier et elle se sent prête à affronter tous les dangers… Il est difficile d’en dire plus sans dévoiler l’intrigue.

 

Mon avis

Ce livre est le 1er d’une trilogie. J’ai été enchantée par ce roman. Tout d’abord le livre lui-même qui est rempli d’illustrations en couleurs, recréant les personnages et les lieux de l’histoire. Ensuite l’aventure se lit facilement et l’on a pas le temps de s’ennuyer car il arrive toujours quelque chose.

Seul léger reproche, il y a beaucoup de personnages dont on parle pendant quelques pages et ensuite on ne les voit plus dans ce volume. Certainement reviendront ils dans la suite. En conclusion, tout est fait pour que l’on lise le prochain volume. Ce livre est plutôt une mise en bouche, on met en place les décors et les personnages et je crois que l’histoire va vraiment démarrer dans le prochain volume.

Plutôt un roman jeunesse. Dans l’intervalle, il a terminé sa trilogie.

 

Note : 4  / 5        LU EN 2004

 

QUI EST-IL ? Portrait

Clive Barker est connu pour être un spécialiste des romans d’horreur, au même titre que Stephen King. On entendait beaucoup parler de lui entre 1980 et 2000, ensuite disparition du paysage médiatique. Je ne crois pas qu’il aie fait d’autres romans ou alors pas traduit en français.

Clive Barker, né en 1952 à Liverpool, est l’un des plus grands artistes du domaine de l’horreur. C’est une industrie à lui tout seul avec ses livres, films, comics, tableaux et jouets fondés sur ses créations. Auteur des recueils Les Livres de sang, des romans Le Royaume des devins, Cabal, Le Voleur d’éternité ou Coldheart Canyon, et du cycle Abarat (illustré par des centaines de ses propres peintures), il a également réalisé les films Cabal, Le Maître des illusions et Hellraiser, œuvre culte, ainsi que les 3 films Candyman.

 

Publicités

Objectif : Europe

 

 

AUTRE-MONDE : TOME 5   OZ  de  Maxime CHATTAM
Editions  Albin Michel   /  412   pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

La guerre avec les Cyniks terminée, les Pans se croyaient enfin en sécurité. Mais Entropia se rapproche inexorablement et rien ne semble pouvoir arrêter sa course dévastatrice.

Rien, sauf peut être la réunion des Cœurs de la Terre. Pour l’alliance des trois, c’est la mission de la dernière chance.

Objectif l’Europe, dont on est sans nouvelles. Mais que reste-t-il là-bas de l’Ancien Monde ?

 

Mon avis

Un très bon volume, que je vais résumer de façon très succincte, car je l’ai lu d’une traite il y a 5 mois, et je n’ai pas écrit mon résumé de suite ;-( donc mes souvenirs sont un peu flous.

L’alliance accompagnée de volontaire va traverser les mers pour rejoindre l’Europe, et le bateau va accoster au large de la France. La traversée va être mouvementé, car il y a des traîtres à bord qui ont essayé d’éliminer Tobias, Ambre et Matt. Ils ont échoués, mais n’ont pas été démasqués et ils ont grièvement blessé Ambre qui se retrouve paralysée des jambes.

Le trio doit donc parfois se séparer. Ils découvrent que la France a subi le même sort que le reste du monde, avec pourtant une différence. Les adultes français sont très forts, car ils extraient le pouvoir des enfants et le boivent sous forme de potion, qui pendant plusieurs heures les rendent quasiment invincibles.

Le trio traverse la France, pour aller à Paris où se trouve le cœur de la Terre. Il faut entrer dans une forteresse. Vont-ils réussir ? Ambre va-t-elle pouvoir absorber ce nouveau pouvoir sans dommage pour elle ? La fin est mouvementée et Matt est séparé des autres, il va rester en France et se cacher avec les autres enfants qui font de la résistance.

 

Note :   5/5   première publication en 2013

Voir ici le tome précédent

 

 

Voyage au Canada

 

 

AUTRE-MONDE
TOME 4 ENTROPIA de Maxime CHATTAM
Editions Albin Michel    /  388   pages

 

Résumé de l’histoire

Ce nouveau cycle commence dans une paix relative entre les Pans et les Cynik qui sont maintenant nommés les Maturs. Ils ont un roi en la personne de Balthazar, vieux sage, qui n’a pas été transformé par la tempête.

Pour défendre les intérêts des Pans, il y a deux sœurs Maylis et Zélie qui sont ambassadrices dans la forteresse de la Passe des loups, où vivent plus au moins en harmonie, les adultes et les enfants. Mais l’ambassadeur pour les humains est le Buveur d’innocence.

L’alliance des Trois, soit Matt, Tobias et Ambre sont à Eden et ils s’ennuient, car ils n’ont pas l’habitude de cette tranquillité toute relative et récente. Mais un brouillard épais qui tue tout sur son passage ou plutôt transforme les gens et les animaux en mort vivant, s’approche lentement mais sûrement de Eden.

L’alliance des Trois, accompagnés de leurs chiens et d’une petite troupe décide de partir vers le nord dans le but de trouver de nouveaux enfants et de voir se qui se passe sur ce qui était le territoire du Canada. Ils vont devoir combattre de nouveaux monstres et ils vont découvrir un groupe d’enfants, vivant dans un château et qui ont une altération de groupe. Mais quand un membre du groupe meurt, l’altération disparaît. Ils sont sauvés par l’alliance des Trois qui va les envoyer à Eden.

De son côté l’alliance des Trois va combattre un nouvel ennemi, fort presque indestructible (Google, j’ai adoré le jeu de mot) dont le but est de s’entendre dans le monde entier.

Le Buveur d’innocence joue un double jeu et il continue à capturer des enfants pour faire des expériences avec eux, à savoir, leur prendre leur altération pour se l’approprier et relancer une nouvelle guerre et décimer une fois pour toutes les Pans. Mais Maylis et Zélie veillent au grain et font capoter son plan.

Du côté des Pans, Ambre réalise qu’elle n’a absorbé qu’une partie du pouvoir et que deux autres « cœur de la terre » sont encore caché sur la planète. Donc ils décident de partir en Europe pour trouver le 2ème « cœur de la terre » et faire le bilan, soit savoir si la situation est pareille en Europe et comment se sont organiser les enfants là-bas. Ils vont donc construire des bateaux avec l’aide des Kloropanphylles et commencer ce grand voyage vers l’inconnu.

Mais le Buveur d’innocence a vent de ce projet et il décide de les suivre en Europe sous les traits d’un enfant en utilisant une altération qui lui permet de se transformer.

 

Mon avis

Un bon volume, qui bouge bien, les personnages se dévoilent, s’étoffent, les ados mûrissent, ils éprouvent des sentiments amoureux de plus en plus fort entre eux.

L’histoire est logique, bien faites, le trio quittent les USA et part explorer le Canada, avec de nouveaux monstres, découvrent de nouveaux enfants avec de nouvelles altérations.

Prochain volume, départ pour l’Europe.

voir volume précédent ici

 

Note :   5  / 5  première publication en 2013

 

Révélations …

 

 

AUTRE-MONDE
TOME 3 : LE CŒUR DE LA TERRE  De Maxime CHATTAM
Editions Albin Michel    /  468   pages

 

Résumé de l’histoire  

ATTENTION SPOILER !!

Ce nouveau tome nous fait découvrir la cité de Eden, où sont réunis une multitude d’enfants. Matt, Tobias et Ambre sont des héros.

Il y a deux grandes révélations. La première c’est que Malronce avec des milliers de Cynik va déclarer la guerre aux Pans et ils doivent s’entraîner au maniement des armes, développer leur altération (vitesse, force, invisibilité, etc.) afin de gagner la guerre et ils réalisent que beaucoup d’entre eux vont mourir, afin de sauver un idéal.

La deuxième révélation, c’est que l’enfant recherché n’est pas Matt mais Ambre, qui a des grains de beauté qui indiquent comme un plan où se trouve « le cœur de la terre » cette force qui va augmenter encore son altération et qui est décisive dans le cours de la guerre à venir.

Il y a beaucoup de combats et de morts dans les deux camps. Il est donc décidé de faire la paix, et dans un premier temps, les territoires sont partagés en deux, d’un côté les Cynik et de l’autre les Pans. Mais ils sont censés vivre en bonne intelligence.

 

Mon avis

Malgré certaines révélations, il est beaucoup question de guerre. D’abord, les Pans sont formés à la guerre avec les moyens du bord et leur altération qu’ils doivent apprendre à maîtriser.

Si je jette un regard objectif sur ce volume, 200 pages sont consacrées à la préparation à la guerre, et ensuite à la bataille gigantesque entre les Pans et les Cynik. Et au bout d’un temps ça m’a semblé long, raison pour laquelle je ne mets pas 5 à ce volume.

Ce roman est aussi le dernier du premier cycle. Et si j’ai bien compris, il y aura 2 ou 3 trilogies. Pour l’instant ça ne semble pas encore bien défini.

Mais pour résumer grossièrement, le 1er tome était consacré au père de Matt, le 2ème tome faisait la part belle à Malronce qui n’est autre que la mère de Matt et dans le 3ème tome, il y a une guerre mondiale entre les enfants et les adultes qui va se terminer par un consensus de paix, et les deux parties doivent essayer de vivre ensemble. Mais c’est aussi la mort effective des parents de Matt, vus qu’ils s’entretuent pendant la bataille.

Dans le cycle suivant les enjeux sont tout autres. Dans le 4ème tome le trio part à la conquête du Canada et dans le 5ème tome, ils décident de partir vers l’Europe, afin de savoir si la totalité de la terre a été touchée par ce phénomène. Et le fil rouge de ces 3 tomes, est la découverte des autres « cœurs de la terre ».

Je trouve le découpage des romans vraiment bien fait, pensé avec intelligence, la première trilogie est centrée sur Matt et ses parents, ainsi qu’un grand voyage à travers les USA.

Je pense que la trilogie suivante (4-5-6) va se consacrer sur ce pouvoir appelé « cœur de la terre » dont Ambre est la dépositaire, et je pense que l’histoire d’amour entre Matt et Ambre va se développer, peut être vers un bébé … Et peut être que d’autres histoires d’amour vont voir le jour, mais là c’est supposition de ma part. Mais en toute logique, l’adolescence est la période des premiers émois amoureux et plus on s’approche de l’âge adulte, plus on a envie d’être en couple avec un partenaire et donc quitter le club des copains au profit d’une vie en duo.

 

Note :   4  / 5   première publication en 2013

 

Voir tome précédent ici

 

La quête continue

 

 

 

AUTRE-MONDE TOME 2 : MALRONCE
De Maxime CHATTAM
Editions Albin-Michel    /  407   pages

 

 

Résumé de l’histoire

Notre trio, Matt, Thobias et Ambre toujours accompagné du chien géant, Plume, descendent vers le sud, le domaine de la reine Malronce.

En traversant une ville, ils vont au centre commercial pour se ravitailler en nourriture et armes (essentiellement des arcs) et ils trouvent des enfants vivant à l’intérieur du centre commercial, ils sont une vingtaine, toujours plus de garçons que de filles, et Ambre se rend compte qu’elles sont tenues à l’écart, car potentiellement dangereuses dès qu’elles ont eu leur règle.

Car ils continuent à grandir et plus ils approchent de l’âge adulte, plus ils sont tentés de rejoindre les troupes des Cynik, ne se sentant plus à leur place parmi les enfants. Comme les moyens de communications n’existent plus, à chaque rencontre avec de nouveaux groupes d’enfants, les nouvelles sont colportées.

Le trio poursuit sa route vers le sud et ils pénètrent dans une forêt surnommée « Forêt aveugle » car les arbres font plusieurs kilomètres de haut et la lumière du jour ne pénètre pas. Ils sont attaqués et sauvés par des enfants tout verts, qui les emmènent à la surface des arbres, dans des bateaux qui surfent sur la cime des arbres.

A cause de leur couleur, ils les surnomment les Kloropanphylles. Ils sont une centaine d’enfants, avec une grande intelligence et une grande dextérité à fabriquer des maisons, des bateaux, etc. Ils ont aussi des cultures de fruits et de légumes, ce qui fait qu’ils sont totalement autonomes et ils croient être les seuls survivants. Ils possèdent aussi une boule de feu, qui semble d’une grande sagesse et qui les guident.

L’alliance des Trois demande l’aide des Kloropanphylles pour continuer à descendre au sud et découvrir qui est Malronce et pourquoi elle poursuit Matt. Mais cette aide leur est refusée, alors ils volent un bateau et poursuivent leur route.

Matt se fait capturer par les Cynik qui vont le livrer à la reine, mais le voyage prend plusieurs semaines. Il apprend ce que signifie la quête des peaux. En fait, la reine Malronce fait des rêves prémonitoires, et dans ses rêves elle doit attraper Matt, car elle croit que les grains de beauté sur sa peau, forment une carte qui va les mener vers à l’emplacement du paradis perdu.

Pendant ce temps, Tobias et Ambre entrent dans une ville cynik et essaient de délivrer Matt, mais leur plan échoue. Ils font donc appel à un homme surnommé le Buveur d’innocence (car il fait des expériences sur les enfants qu’il achète) et il accepte de les mener sur le domaine de Malronce.

Après bien des péripéties, Ambre et Tobias arrivent à sauver Matt et ils vont vers Eden la plus grande ville Pans. Mais Malronce continue de les poursuivrent, car elle veut faire la guerre et éradiquer tous les Pans, car elle croit que cette action va sauver l’âme des adultes et racheter leurs fautes.

 

Mon avis

Un texte fort, on retrouve avec plaisir le trio formé par Matt, Tobias et Ambre. Je suis épatée par tous ces enfants différents mais solidaires et une histoire très minutieuse. Il y a des combats, des morts, du suspens, une quête initiatique et une amitié très forte entre tous les enfants.

Rien n’est laissé au hasard, chaque personnage a son importance, et je sais déjà que j’en retrouverai certains dans le prochain tome. Les méchants sont haïssables au possible, il y a aussi des traîtres. Tous sont très bien détaillés.

J’entrevois que Malronce est la mère de Matt et la suite me donnera raison. Les altérations des Pans sont logiques, ludiques et très bien expliquées.

Matt a une force surhumaine et avec son épée il est quasi imbattable, mais il ressent un grand dégoût à devoir tuer des humains qui étaient auparavant leurs parents.

Chattam insiste sur le fait qu’il ne tue pas par plaisir et qu’il éprouve un grand remord, mais il ne fait ça que pour se défendre et rester en vie. Il fait attention à ne pas trop choquer son public.

Encore un volume que j’ai adoré et dévoré.

Premier volume ici

 

Note :   5  / 5     première publication en 2013 

Les enfants sont seuls

AUTRE-MONDE – TOME 1 :
L’ALLIANCE DES TROIS  d
e Maxime CHATTAM
Editions Albin-Michel     /   483  pages

 

 

Résumé de l’histoire

L’histoire débute à New-York, dans les années 2000, quelques jours avant Noël. On fait la connaissance de Matt, un ado ordinaire, passionné d’informatique et de jeux de rôle, mais dont la vie est troublée par le divorce de ses parents qui se disputent sa garde, son père doit quitter la maison et il prépare ses cartons.

Heureusement, pour se ressourcer, Matt passe beaucoup de temps avec Tobias (ancien scout), son copain de toujours qui habite à quelques rues de chez lui. Il est content car son père vient de lui offrir une épée qu’il désirait depuis longtemps.

Mais le lendemain une tempête de neige gigantesque change la face du monde. D’étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles à la recherche de quelque chose. Et au réveil, Matt s’aperçoit que ses parents ont disparu, il ne reste que leurs vêtements ! Et plus aucun appareil électrique ne fonctionne, les voitures ont disparu aussi.

Matt brave la tempête et ses dangers (les animaux : chiens et chats sont devenus hyper agressifs et essaient de tuer les humains) pour rejoindre Tobias. Ils décident d’aller dans la rue, pour voir de quoi il retourne et si ils peuvent trouver d’autres humains vivants.

Ils n’aperçoivent que des enfants ou des ados et, poussés par l’instinct et le danger qui sévit dans les grandes villes, ils décident de partir vers le sud, toujours en quête de trouver des humains, peut être capables de leur expliquer ce qui se passe. Mais la nature a repris ses droits poussant à toute vitesse et recouvrant tout.

Ils font donc plusieurs centaines de kilomètres à pied, se méfiant d’une nature agressive, quant aux animaux, un simple ver de terre mesure maintenant plusieurs mètres et ils doivent se battre contre toutes sortes de dangers. Mais contre toute attente, un chien non agressif et ayant la taille d’un poney, qui sera baptisé Plume, vient leur sauver la vie et fait le voyage avec eux.

Ils finissent par tomber sur une île appelée Carmichael, du nom de l’ancien propriétaire, et découvrent une cinquantaine d’enfants vivant dans cette propriété constituée de petits châteaux et d’un terrain immense, où ils essayent de faire pousser de la nourriture afin de subvenir à leur besoins.

Matt et Tobias se lient d’amitié avec une fille prénommée Ambre et ils sont informés des dernières nouvelles. 80 % des humains sont morts, 10 % se sont transformés physiquement (ils ont gonflés, ont des pustules et sont très bêtes et agressifs) ils sont surnommés les Gloutons et les 10 % restant veulent tuer les enfants et les capturer pour une mystérieuse « quête des peaux », ils sont donc les Cynik. Les enfants qui ont entre 6 et 16 ans, se baptisent les Pans, ils tentent de se réunir afin de pouvoir résister aux adultes.

Un personnage sombre, appelé Raupéroden, en veut particulièrement à Matt et le recherche activement.

Le premier tome se termine par une grande bataille entre les Pans de l’île Carmichael et les Cynik. Matt accompagné de Tobias et d’Ambre, forment l’alliance des Trois et le chien Plume les accompagne, car ils vont continuer de descendre vers le sud, afin de retrouver un maximum d’enfants.

 

Mon avis

Cette saga pour ados démarre en 2008,  avec un nouveau tome chaque année. Comme je prends toujours le train très en retard, beaucoup l’on déjà lue, et je serais parfois obligée de « spoiler » si je veux faire un résumé à peu près correct.

De plus, dans ce foisonnement d’idées il est difficile de faire un résumé, sans trop en dire et fatalement on oublie ou omet tout un tas de détails importants dans le futur.

Le style est agréable et fluide, rien n’est laissé au hasard et tout est expliqué au fur et à mesure de l’aventure. Les personnages principaux sont bien détaillés et attachants. Il est rigolo de voir que dès que les enfants se retrouvent seuls sans adultes, ils érigent des règles auxquelles il faut se conformer, que chacun fait sa part de travail. Il y a beaucoup plus de garçons que de filles.

Presque chaque enfant découvre son « altération », un don qui peut le rendre : plus fort, plus rapide, devenir invisible, avoir des ventouses à la place des mains, faire des étincelles, parler à certains animaux, etc.

Il y a peu de temps morts, du suspens et l’on tourne les pages avec avidité, pour connaître la suite des aventures de ce trio.

 

 

Note :   5  / 5    première publication en 2013 

Autre préoccupation

 

DE SI JOLIES CHOSES …  de Sarra MANNING
Editions Pocket Jeunesse   /   300 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Lucy aime son meilleur ami Charlie. Malheureusement pour elle, cet être parfait préfère les garçons … et Walker en particulier. Ce briseur de cœur est, quand à lui attiré par les filles ! Et surtout l’insaisissable Daisy qui, elle, aime les filles, déteste les garçons, et Walker plus que tout. Pourtant, de jolies choses les attendent au coin de la vie …

 

Mon avis

Pour moi un vrai désastre ! Je me suis laissé tenté par la jolie couverture grise et en couleur et le résumé un peu emberlificoté. J’avais besoin d’une lecture détente, sympa, pour l’été … et je ne m’y suis pas retrouvée.

Avec le recul, je pense que c’est plus une lecture pour ado ou jeunes adultes. Le résumé en une phrase pourrait être celui-là : des ados qui cherchent leur orientation sexuelle et passent la journée à se lancer des piques. Vraiment rien d’intéressant dans cette histoire, sauf de savoir si truc ou machin, me regarde, pense à moi, si il a envie de moi, etc. J’ai quand même lu les 136 premières pages !!

Pas forcément un mauvais livre, mais je suis très loin de cette époque et de ce genre de préoccupation, donc toute l’histoire m’a énervée et m’est largement passée au dessus de la tête.

 

Note : pas fini     première publication en 2012

 

1 sifflet, 1 don, 1 lettre

 

 

L’HERITAGE DES DARCER  de  Marie CAILLET
Editions Michel Lafon   /   409 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Lorsqu’on s’appelle Mydria, qu’on est la fille unique et chérie des puissants Siartt et qu’on a pour objectif principal d’accéder à un pouvoir plus grand encore en épousant le prince héritier du royaume, la vie ne peut pas être ennuyeuse.

Jusqu’au jour où Mydria découvre ses vraies origines. Elle n’est nullement Siartt, mais l’ultime héritière d’une dynastie renversée depuis des générations ! Et pour couronner le tout, à la suite de ses ancêtres, elle est tenue de se lancer à la recherche du trésor familial, recevant pour seules aides, un sifflet et le don d’aile, cet étrange pouvoir capable de vous métamorphoser à volonté.

Le pire danger ne l’attend pas derrière l’errance, la bataille et les cloques aux pieds. Le pire danger pour un cœur confiant ne tient qu’en un seul nom : Orest.

 

Mon avis

Un très bon roman, j’ai beaucoup aimé le début qui raconte la légende de la famille de Mydria ainsi que le début de ses péripéties. J’ai par contre trouvé que la fin traînait un peu en longueur. Les personnages n’ont pas une psychologie trop développée, on comprend rapidement que Mydria a le béguin pour Orest avec son style mauvais garçon.

Par contre concernant Mydria, elle lui a fait un caractère bien trempé, têtue, qui sait à peut prêt ce qu’elle veut mais fondante comme une guimauve dès qu’il s’agit de garçon. La fin de l’histoire est brouillonne, mais on se dit que fatalement il va y avoir une suite.

En conclusion, j’ai bien aimé, je me suis laissée emporter par la magie de l’auteur (qui n’a que 18 ans) et qui s’est très bien débrouillée pour un premier roman. Je me suis laissée portée par l’histoire et j’ai passé un excellent moment. Un très bon point aussi pour la couverture du livre qui est magnifique et qui pour une fois a vraiment un lien avec l’histoire.

Marie Caillet a remporté le concours du nouvel auteur jeunesse à 18 ans. Un jury prestigieux l’a élue à l’unanimité.

 

Note :  4 / 5     première publication en 2012 

 

Le 2ème volume est sorti en novembre 2011, et c’est : Allégeance

 

 

et le 3ème volume sorti cette année c’est : la relève

 

Encore des vampires

LA SOCIETE DES S  de  Susan HUBBARD
Editions L’école des loisirs   /   413 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Pendant longtemps, Ari a cru que son père, Raphael Montero, était végétarien et souffrait d’une maladie de peau. Pendant des années, elle a trouvé normal de passer ses journées, cloîtrée dans un manoir, avec des milliers de livres.

Il a suffit d’une soirée dans une famille ordinaire, avec des ados de son âge et une télé branchée sur un film de vampire … pour qu’Ari comprenne qu’on lui avait menti.

Ceci est le 1er tome d’une trilogie pour adolescent. Le deuxième tome s’intitule : le temps des disparitions et le 3ème : la saison des risques.

 

Mon avis

Abandon à la page 116 sur 400. Je n’ai aucune empathie avec Ari ou son père. Le rythme au départ est super lent et il ne se passe rien, avec beaucoup de détails qui ne servent à rien non plus. On s’ennuie, on s’enlise, au point que toutes les 10 pages le livre me tombait des mains. Encore une histoire de vampire, et je ne sais pas pourquoi, je n’ai jamais été attirée par ce genre de lecture. Et en plus, il y a tellement de livres du même acabit, avec des vampires et des loups-garou … c’est peut être ce sujet tellement rabâché qui m’a sûrement rebutée.

Je suppose que ce livre a un petit potentiel intéressant, mais d’après ce que j’ai vu, ça démarre réellement dans les 150 dernières pages et je n’avais pas la patience d’aller jusque là. Ce roman est plutôt destiné à des ado, mais je ne sais pas s’ils auront la patience d’attendre que ça démarre enfin … moi je l’ai pas eu en tout cas.

 

Note : pas fini    première publication en 2012

 

La méchanceté ne paie pas

LE DERNIER JOUR DE MA VIE  de  Lauren OLIVER
Editions Black Moon   /   450 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales et une côte de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait donc du être un jour parfait dans une vie parfaite.

Pourtant ce vendredi de février est le dernier pour Sam … ou le premier ?

 

Mon avis

Je ne sais pas dans quel « genre » le cataloguer. Est-ce de la chik litt ou tout bêtement un roman jeunesse ? Un roman sympa mais il ne me laissera pas un souvenir impérissable.

L’écriture est très simple et raconte le dernier jour de la vie de Samantha Kingstone, 16 ans, collégienne et de ses 3 meilleures amies. Mais étrangement, elle se réveille le lendemain matin et revit la journée du 14 février, journée de St-Valentin très importante dans sa vie d’ado, car en recevant des roses, ça lui permet de contrôler sa côte de popularité (qui est très haute) et elle espère perdre sa virginité ce soir là avec son petit ami Rob.

Et elle va ainsi revivre cette journée plusieurs fois, au bout d’un moment elle comprendra qu’elle doit changer de comportement ou changer son attitude vis-à-vis de certaines personnes afin, peut être, de sauver sa vie. Avec son imagination d’ado, elle va élaborer pleins de scénarios différents, sachant que ça n’a aucune importance, puisque demain elle va revivre la même journée et que les personnes qu’elle va croiser ne se souviendront de rien.

Mais tout sera remis en question. Aime-t-elle vraiment Rob et est elle prête à passer à l’acte ? Elle va sonder son amitié par rapport à ses 3 copines et découvrir certains secrets … lourd de conséquence. Elle va se rapprocher de Kent, garçon gentil et différent des autres. Voir sa famille sous un jour différent aussi. Prendre conscience du sens de la vie et qu’être populaire à son école aura peu d’importance dans un an ou deux et que le sens de la vie n’est pas là.

Je pense que ce livre conviendra mieux à une ado ou jeune adulte, car il faut être honnête, les préoccupations des ados sont loin des miennes. Mais un bon moment tout de même.

 

Note : 2  / 5    première publication en 2011