Le mystère des jumelles

Le Doute

LE DOUTE de S.K. TREMAYNE
Editions Presses de la Cité – 380 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Un an après le décès accidentel de Lydia, l’une de leurs filles jumelles, Angus et Sarah Moorcroft quittent Londres pour oublier le drame. Ils s’installent sur une petite île écossaise qu’ils ont héritée de la grand-mère d’Angus.

Mais l’emménagement ne se passe pas aussi bien que prévu. Le comportement de Kirstie, leur fille survivante, devient étrange : elle se met à affirmer qu’elle est en réalité Lydia.

Que s’est-il vraiment passé en ce jour fatidique où l’une des deux sœurs a trouvé la mort ?

Mon avis

La 4ème de couverture promet un thriller psychologique à glacer le sang, avec le thème fascinant de la gémellité … Ce n’est vraiment pas ce que j’ai ressenti à la lecture de ce roman.

Je me suis souvent embêtée, j’ai trouvé le temps et les explications très longues et qui ne tenait pas la route. Mais ce qui m’a agacé sur la longueur, c’est le personnage de Kirstie / Lydia. Un coup je suis Kirstie, 10 pages plus loin, non en fait je suis Lydia, au chapitre suivant, non en fait je crois que je suis Kirtie !!! Très rapidement ça m’a agacé.

J’ai trouvé les autres ficelles du roman très communes, une relation de couple qui s’effiloche, la femme qui trompe son mari, ou le contraire, je ne me souviens plus, la jalousie entre les jumelles. Le fait que le mari préfère l’une et la femme l’autre jumelle, etc. De plus, je n’ai pas eu beaucoup d’empathie pour Sarah la mère, et au final j’ai lu le roman en croix.

Je sais que le roman a été encensé par la critique et les blogueurs, et au risque de me faire huer, je préfère être honnête et dire que pour moi c’est loin d’être un livre exceptionnel.

Note : 3 / 5 

La vie chez les Amish

Résultat de recherche d'images pour "la pure vérité jodi picoult"

LA PURE VERITE de Jodi PICOULT
Editions J’ai lu – 506 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Katie Fisher, une amish de 18 ans, accouche d’un bébé dans l’étable de son père, mais le bébé est mort. Katie quand à elle nie avoir eu des rapports sexuels et encore moins un enfant, mais des examens prouvent le contraire et aussi le fait que l’enfant est mort étouffé.

Katie n’a pas le droit de quitter la ferme de ses parents, et une avocate, Ellie qui vient de se séparer de Stephen, son compagnon, car il ne veut pas d’enfant, doit s’occuper de la défense de Katie. Pendant plusieurs mois, elle va devoir vivre avec Katie et ses parents, dans un monde où tout va lentement, au rythme des bêtes et des saisons.

 

Mon avis

Une idée de base intéressante et qui aurait pu me captiver, mais étirer la sauce sur plus de 500 pages, en répétant toujours les mêmes dialogues et constatations, ça m’a exaspéré.

Le seul côté intéressant, c’est que l’histoire se passe chez les Amish en Pennsylvanie, l’auteure décortique les us et coutumes de ses habitants, pour la plupart des fermiers et des hommes ayant un travail manuel. Des gens extrêmement religieux, qui vivent très simplement, comme au 15 siècle, sans téléphone, ni électricité, ni véhicule à moteur, et toute leur vie est rythmée par Dieu et l’église et la façon dont les autres vous perçoivent.

Pour moi, le dernier livre que je lirai de cette auteure, vu que c’est la deuxième déception, ci-dessous l’autre roman, lu il y a plusieurs années.

Note : 2 / 5 

autre roman : la couleur de la neige

Une amitié sans faille

Résultat de recherche d'images pour "ellory papillon de nuit éditions sonatine"

PAPILLON DE NUIT de R.J. ELLORY
Editions Sonatine – 517 pages

 

Résumé de l’histoire

Un subtil mélange de l’Histoire américaine avec un grand H, et celle de deux amis, l’un blanc Daniel Ford et l’autre noir Nathan Verney.

Leurs péripéties qui démarrent dans les années 50, alors qu’ils ont 6 ans en Caroline du Sud. Ils font des blagues, vont à la pêche et mangent des sandwichs au jambon cuit.

Viens l’adolescence et les premiers émois amoureux. Daniel est amoureux de Caroline Lanafeuille, ensuite de Linny Goldbourne et ses rencontres changeront le cours de sa vie, mais il est toujours le meilleur ami de Nathan, malgré son côté bagarreur et ombrageux.

Ils deviennent des adultes et l’armée recrute de jeunes hommes pour aller à la guerre du Vietnam. Nathan reçoit son ordre d’incorporation et décide de fuir avec Daniel qui n’ose pas lui dire non. Ils vont bourlinguer à travers les Etats-Unis, allant de petits boulots en petits boulots, partant quand ils pensent qu’ils vont être arrêtés. Ce sont les années hippies, le sexe facile et les drogues.

Nous sommes maintenant en 1982 et Daniel Ford est dans le couloir de la mort pour avoir tué Nathan. Peu de temps avant son exécution, un prêtre vient recueillir ses dernières confessions et bien vite il apparaît que les choses sont loin d’être aussi simples qu’elles en ont l’air.

Mon avis

Un excellent roman, presque un coup de cœur, une écriture fluide qui nous tient en haleine tout du long. Seul bémol pour moi, la fin qui tire un peu en longueur.

Il y a cette amitié indéfectible entre Nathan et Daniel, la rencontre avec Eve Chantry et son histoire touchante. Et on évoque l’assassinat de Kennedy, le Vietnam, la lutte pour les droits civiques, le Ku Klux Klan.

Note : 4 / 5 

Mon préféré
Mauvaise étoile

Ceux que j’ai moins aimé
Les neufs cercles
Les anonymes

Le tambour ancestral

Résultat de recherche d'images pour "olivier truc le dernier lapon éditions point"

LE DERNIER LAPON de Olivier TRUC
Editions Points – policier – 570 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Depuis 40 jours, la Laponie est plongée dans la nuit. Dans l’obscurité, les éleveurs de rennes ont perdu un des leurs. Mattis a été tué, ses oreilles tranchées, le marquage traditionnel des bêtes de la région.

Non loin de là, un tambour chaman a été dérobé. Seul Mattis connaissait son histoire. Les Lapons se déchirent : malédiction ancestrale ou meurtrier dans la communauté ?

J’ai préféré recopier le 4ème de couverture, car l’intrigue est complexe et ne peut pas se résumer en quelques lignes, par peur aussi de trop en dire.

Mon avis

Je suis bluffée et conquise par ce premier roman. A la fois enquête policière mais aussi découverte des traditions des Samis, qui ont ensuite été renommé Lapon par les Danois et les Suédois qui leur ont volés leurs terres, notamment pour le minerai qui se trouve dans leur sous-sol, ensuite ils les ont obligés à se convertir au christianisme.

On découvre un peuple vivant au plus près de la nature, avec leurs rennes, suivant le rythme des saisons. Il y a de fortes tensions entre les Samis et les Suédois, car ils n’ont pas la même façon de vivre.

La police des rennes dont Klemet fait partie, doit démêler les disputes entre éleveurs et il n’a jamais travaillé sur un meurtre aussi sordide. Klemet est un Sami, mais qui connaît mal son peuple et son histoire.

Note : 4 / 5

Qui est-il ?

Résultat de recherche d'images pour "olivier truc"

Olivier Truc est né à Montpellier. Il est journaliste depuis 1986. Il vit à Stockholm depuis 1994 où il est le correspondant du Monde et du Point. Spécialiste des pays nordiques et baltes, il est aussi documentariste.

 

 

Erreur judiciaire

Résultat de recherche d'images pour "arretez moi la iain levison"

ARRETEZ-MOI LA de Iain LEVISON
Editions Liana Levi / 246 pages

Résumé de l’histoire

Jeff Sutton est chauffeur de taxi à Dallas. Toutes ses journées se ressemblent. Il charge et décharge des gens et de temps en temps lave son taxi. Il n’a pas d’ambition. Il travaille 5 jours par semaine et pendant ces 2 jours de congé, il fait les courses, le ménage et sa lessive dans un lavomatic de son quartier et descend des bières avec ses potes.

Mais un jour il charge une femme à l’aéroport, comme elle n’a pas d’argent, il doit entrer chez elle et attendre qu’elle le paie. En rentrant au dépôt, tard le soir, il prend gratuitement 2 étudiantes éméchées, dont l’une a la délicatesse de vomir dans son taxi et l’autre appelle un copain en mentionnant son nom, au cas où il lui arriverait quelque chose.

En rentrant au dépôt il est bon pour nettoyer son taxi à fond, ça lui apprendra de vouloir faire une bonne action.

Le lendemain, des flics débarquent chez lui, l’emmène au poste, et peu à peu il comprend que la dame de l’aéroport, pense qu’il a enlevé sa fille. Et les policiers veulent lui faire cracher le morceau à tout prix.

Direction la prison, avec un avocat commis d’office qui n’a pas envie de traiter cette affaire. Jeff est placé dans le couloir de la mort en attendant que l’on statue sur son cas … et un an plus tard il y est toujours !

Mon avis

Dans ce roman, Levison dissèque de manière impitoyable, les dérives de la société américaine et de son système judiciaire. Et ça fait peur !

On peut voir à quel point les policiers sont incompétents, ils tiennent un suspect qui colle « à peu près » à leur affaire, et ils font en sorte que les preuves viennent corroborer leur version des faits. Ils ne prennent même pas la peine de rechercher les divers témoins et de confronter les différentes versions ! Et après ça on s’étonne qu’il y aie tant d’erreurs judiciaires aux Etats-Unis !

Un bon Levison, avec un humour noir et grinçant à souhait. La fin m’a laissée perplexe, je n’ai pas réussi à comprendre si il sort vraiment de prison et essaie de se réinsérer ou si c’est juste une affabulation de son esprit. Un film a été tiré de ce livre, mais je ne l’ai pas vu.

Note : 4 / 5 

Mais qui est-il ? Portrait

Résultat de recherche d'images pour "iain levison"

Iain Levison est né en Ecosse en 1963. Il arrive aux Etats-Unis en 1971. A la fin de ses études universitaires, il exerce pendant 10 ans toutes sortes de petits boulots, allant de conducteur de camion à peintre en bâtiment, de déménageur à pêcheur en Alaska. Tous ces jobs inspireront ses romans.

Ses autres romans :
Trois hommes, deux chiens et une langouste
Ils savent tout de vous
Un petit boulot

 

Je sais à quoi tu penses ….

ILS SAVENT TOUT DE VOUS de Iain LEVISON
Editions Liana Levi – 232 pages

Résumé de l’histoire

Denny se trouve dans le couloir de la mort et il est télépathe. Alors qu’il attend la date de son exécution, il reçoit la visite de Terry Dyer qui travaille pour le FBI et elle a une mission à lui confier. Il accepte et profite de son séjour à New-York pour s’échapper.

Snowe est un flic ordinaire du Michigan. Mais un matin il se rend compte qu’il entend les pensées des autres. Du coup, il devient le meilleur flic de sa ville, mais il est tout de même soucieux. Pourquoi a-t-il ce don ? Combien de temps ça va durer ?

Après quelques recherches sur internet, il est contacté par une agence fédérale qui lui demande de retrouver Denny qui s’est échappé de prison, mais sans trop lui donner de détail.

Snowe va retrouver Denny très rapidement et à la surprise générale, ils vont partir en cavale pour essayer de comprendre ce qui leur est arrivé. Pourquoi sont ils télépathes ? Pourquoi ont ils le même tatouage ? Et les réponses seront surprenantes.

Mon avis

Un bon bouquin, avec un thème rarement exploité. Quel serait notre comportement si l’on était télépathe ? Ferait-on le bien ou le mal ? Et que ferait le gouvernement si il avait accès à ce don ? La fin m’a surprise mais finalement elle est logique.

Note : 4 / 5 

Autre roman :
Un petit boulot 

 

Un tueur hors du commun

AVENUE DES GEANTS de Marc DUGAIN
Editions Gallimard – 362 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Al Kenner serait un adolescent ordinaire s’il ne mesurait pas près de 2,20 mètres et si son QI n’était pas supérieur à celui d’Einstein. Sa vie bascule par hasard le jour de l’assassinat de Kennedy.

Plus jamais il ne sera le même. Désormais, il entre en lutte contre ses mauvaises pensées. Observateur intransigeant d’une époque qui lui échappe, il mène seul un combat désespéré contre le mal qui l’habite.

Inspiré d’un personnage réel, Avenue des géants, récit du cheminement intérieur d’un tueur hors du commun, est aussi un hymne à la route, aux grands espaces, aux mouvements hippies, dans cette société américaine des années 60 en plein bouleversement, où le pacifisme s’illusionne dans les décombres de la guerre du Vietman.

 

Mon avis

Un véritable coup de cœur pour l’écriture, pour l’histoire et le personnage. J’ai décidé de recopier le 4ème de couverture, pour ne pas trop en dire, car de toute façon les mots me manquent pour exprimer ce que j’ai ressenti à la lecture de ce roman.

Une relation mère – fils hors norme et malsaine, et au fil des mauvais traitements Al Kenner deviendra un personnage étrange et renfermé pour toutes sortes de raisons. Et comme c’est tiré d’une histoire vraie, ça fait froid dans le dos.

Note : 5 / 5 

 

Saga policière anglaise – tome 6

Résultat de recherche d'images pour "livres ténébreux samedi fleuve noir"

TENEBREUX SAMEDI de NICCI FRENCH
Editions Fleuve Noir – 475 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Lorsqu’une ancienne relation de travail lui demande d’établir le bilan psychiatrique de Hannah Docherty, Frieda Klein se retrouve dans une situation délicate.

Elle ne peut refuser de rendre service à ce collègue influent, or elle éprouve un véritable choc en rencontrant la jeune femme. Incarcérée depuis 13 ans dans une institution douteuse pour avoir assassiné sa famille, Hannah n’est plus que l’ombre d’elle-même.

En dépit des preuves écrasantes, pour Frieda, la jeune femme, traumatisée par des années de maltraitance et d’abus, se trouve plutôt du côté des victimes que des bourreaux. Frieda décide donc de rouvrir le dossier de ce crime sordide et met au jour des incohérences accablantes.

Mon avis

Encore une désillusion avec ce roman, heureusement c’est le dernier disponible dans cette série, même si je suppose qu’il y aura un dernier tome avec pour titre Dimanche … que je ne lirai pas.

Toujours le même schéma, la même façon de faire et sur la longueur ça devient très pesant. La fin est bâclée avec un personnage plus que secondaire, dont on ne parle quasiment pas et qui se trouve être l’assassin !!

Je ne vois pas l’utilité de ré-ouvrir une enquête 13 ans plus tard, de passer près de 300 pages à interroger des gens sur ce qu’il faisait il y a 13 ans ! comme si on pouvait s’en souvenir, et de ces entretiens découvrir qui est le coupable.

Je n’ai pas trouvé les personnages très intéressants, voir carrément antipathiques, surtout pour Frieda. Le personnage de base est flou et au fur et à mesure on lui rajoute des traumatismes très communs qui n’apporte rien à l’histoire.

Le seul personnage un peu attachant est Karlsson, quoi que très classique, le gars qui se fait larguer par sa femme, qui le quitte en prenant les enfants et lui tombe dans l’alcool !! c’est archi reprit dans tous les polars.

J’ai rarement lu une aussi mauvaise série, mais j’avais toujours l’espoir que cela s’améliore et ce ne fut pas le cas.

Je ne lirai plus jamais aucun livre de ces écrivains, bien sûr cette décision n’engage que moi, mais je n’aime définitivement pas la façon d’écrire, et je ne trouve pas très cohérente cette façon d’enquêter.

Note : 2 / 5 

Le récapitulatif des autres romans :

Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi

Saga policière anglaise – tome 5

Résultat de recherche d'images pour "cruel vendredi fleuve noir"

CRUEL VENDREDI de NICCI FRENCH
Editions Fleuve Noir – 413 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Un vendredi qui s’annonçait des plus ordinaires, un cadavre est repêché dans la Tamise. Seul indice sur l’identité du mort : autour de son poignet, un bracelet au nom du Dr Frieda Klein. Cette dernière est pourtant bien en vie.

Appelée aussitôt sur les lieux du drame, Frieda n’as pas de doute, l’homme assassiné est bien son ex-petit ami, Sandy. Sa vie privée, sa séparation douloureuse avec Sandy, l’ultime altercation en pleine rue, tout est passé au crible par la police.

Lorsqu’un portefeuille appartenant au défunt fait irruption dans son appartement, l’implication de Frieda semble définitivement scellée.

Devenue malgré elle le suspect numéro un, Frieda ne voit qu’une seule issue, prendre la fuite et mener sa propre enquête sur le sort de son ancien amant.

Mon avis

Une fois de plus, je me suis drôlement ennuyée dans ce roman. Il y a tellement d’incohérence que ça fait peur !

La première et pas la moindre, si j’assassine mon ex, je ne vais pas écrire mon nom sur son poignet ! Ensuite, le fait de s’enfuir nous rend forcément suspect.

Et ce qui m’agace plus que tout, c’est que Frieda va mener sa propre enquête de façon pas subtile du tout !! Toujours la même façon de poser des questions à des inconnus, qui sont assez stupides pour lui répondre sans se poser plus de questions.

Quand cette histoire démarre, Frieda et Sandy sont séparé depuis 1 ans et demi, Sandy l’a mauvaise et a inondé Frieda de sms, mails et coups de fil, sans relâche. Frieda s’est contentée de l’ignorer. Dans son enquête elle interroge la sœur et le beau-frère de Sandy, ainsi que ses collègues de travail, mais sans leur dire qu’elle était son ex. On assiste donc à un grand déballage sexuel, vu que Sandy s’est tapé une grande partie de ses collègues, la nounou de sa sœur, quelques copines de Frieda etc.

Au final on en revient à un simple meurtre passionnel, d’un personnage plus que secondaire, dont on a dû lire 10 lignes et tout et pour tout.

Bien sûr Karlsson et son équipe sont écartés de l’enquête pour conflit d’intérêt, pourtant ils s’en mêleront et Karlsson sera mis à pied pour ça. L’enquête est menée par l’inspectrice Hussein qui prend toutes les évidences au pied de la lettre.

En fin de roman un nouveau personnage est introduit dans l’histoire, on sait juste qu’il se nomme Levin, qu’il a le bras long dans le gouvernement, et que si Frieda travaille pour lui il pourrait faire en sorte que Karlsson soit rétablit dans ses fonctions.

Note : 2 / 5 

 

Saga policière anglaise – tome 4

Résultat de recherche d'images pour "terrible jeudi fleuve noir"

TERRIBLE JEUDI de NICCI FRENCH
Editions Fleuve Noir – 425 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Il y a 23 ans, Frieda quittait Braxton sans un regard en arrière. Devenue psychothérapeute elle pensait avoir tiré un trait définitif sur le traumatisme de sa jeunesse. Les révélations de Becky, sa nouvelle patiente, vont pourtant rouvrir en grand les portes de son passé.

Des similitudes apparaissent immédiatement, Becky est une ado de Braxton fragile et incomprise, toutes deux ont perdu leur innocence trop tôt, trop vite dans des circonstances semblables. Et si elles étaient victimes du même agresseur ? Et si d’autres jeunes filles avaient subi le même sort ?

Frieda est prête à affronter la vérité que personne ne veut entendre. De retour sur les lieux du crime, elle va enfin faire la lumière sur cette terrible nuit du 11 février 1989.

Mon avis

A ce stade de la lecture, le plus mauvais et le plus incohérent de la série !

Frieda décide de retourner à Braxton, la ville de son enfance et de son passé, lieu qu’elle a déserté il y a 23 ans, abandonnant famille, amis, école sans aucune explication, suite à un viol qu’elle a subi, mais personne n’a voulu la croire, ni sa mère ni la police.

Becky, une ado de Braxton vient la voir en consultation pour lui avouer qu’elle a été violée dans sa chambre et que sa mère ne veut pas la croire. Frieda revit, à travers Becky, le traumatisme qu’elle a eu il y a 23 ans. Elle décide de retourner à Braxton pour trouver qui est le violeur.

Elle entraîne avec elle Sandy son petit ami et l’inspecteur Karlsson en lui demandant de faire jouer ses contacts avec la police locale et surtout de pouvoir avoir accès à son dossier de l’époque. Elle va harceler de questions ses anciens camarades de classe, exigeant de savoir où ils se trouvaient le soir de son viol !!! Comme si on pouvait se souvenir de ce que l’on faisait 23 ans plus tôt !!

Ce que j’ai trouvé assez incohérent, c’est que Frieda cache ce viol à tous le monde entre autre à son petit ami Sandy avec qui elle est depuis 3 ans, et un matin, de but en blanc elle lui avoue avoir été violée … ainsi qu’à son ancien psy, à qui elle n’a pas parlé de cet événement majeur dans sa vie d’ado, ni pendant les 10 ans de sa thérapie, ni après alors qu’ils sont devenus les meilleures amis du monde et qu’ils travaillent ensemble !!

Et comme par hasard, le violeur est retrouvé et alors qu’il est sur le point de se faire arrêter par la police, il est sauvagement assassiné par « l’ange gardien » de Frieda.

En ce qui concerne sa relation avec Sandi, il est revenu vivre à Londres pour être auprès d’elle, il cherche un appartement où ils pourraient éventuellement vivre en couple, et en plein milieu de l’enquête, elle le largue en lui disant simplement qu’il n’est pas l’homme qu’elle recherche !!

Quand au pauvre Karlsson, sa carrière est mise à mal, il se fait taper sur les doigts pour avoir enquêter dans une ville qui n’est pas dans sa juridiction et pour avoir enfreint tout un tas de lois.

Note : 2 / 5