L’aube de la psychiatrie

PILGRIM   de   Timothy FINDLEY
Editions Le serpent à plume   /   493 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

17 avril 1912 : deux nuits après le naufrage du Titanic, un homme du nom de Pilgrim, auteur d’un livre fameux sur Léonard de Vinci, se pend dans le jardin de sa maison londonienne. Il est retrouvé le lendemain et l’attestation de son décès signée par 2 médecins. Cinq heures plus tard, son cœur recommence à battre. La mort a refusé Pilgrim.

Celui-ci, qui s’est réfugié dans le mutisme, est alors interné à la clinique psychiatrique Burghölzli de Zurich, où l’un des médecins, Carl Gustav Jung, est immédiatement fasciné par ce cas hors du commun. Pilgrim dit avoir vécu plusieurs vies, avoir côtoyé Léonard de Vinci, saint Thérèse d’Avila et participé à la construction de la grande cathédrale de Chartres. Est il un malade mythomane, un rêveur de génie ou la victime d’une étrange malédiction ? Et qu’en est-il de Jung, personnalité complexe, mélange d’arrogance et d’intuition, de compassion et d’inhumanité ?

Roman ambitieux, fantastique, métaphysique, dans lequel apparaissent successivement, Henry James, Oscar Wilde, Mona Lisa … Pilgrim est un roman à la construction hardie et brillante, à l’écriture jubilatoire, le roman de la naissance de l’Europe du XXème siècle. Timothy Findley est ici au sommet de son art.

 

Mon avis

Je ne peux que reprendre ce qui est dit sur le 4ème de couverture, un roman fantastique à l’écriture hardie, brillante et jubilatoire.

Il est impossible à résumer tellement il y a d’éléments différents, mais je ne me suis pas ennuyée une seule minute, et j’ai aimé entrer dans la vie de Pilgrim, mais aussi dans celle de Carl Gustav Jung (qui est un être extrêmement complexe) ainsi que découvrir sa femme Anna Jung, pour qui il n’est pas simple de vivre avec cet homme avant-gardiste.

Un grand et beau roman, bien construit, intelligent, très documenté où j’ai pu apprendre des choses nouvelles, m’évader de mon quotidien et rêver pendant plusieurs semaines.

 

Note :  5  / 5    première publication en 2011

 

1er roman lu et déjà adoré