Premier semestre 2019

Il me semble que le temps passe de plus en plus vite ! Les six premiers mois de 2019 sont déjà écoulés et il est l’heure de faire le bilan sportif.

J’ai effectué au total, entre janvier et fin juin, un total de 1’008 km, ce qui fait une moyenne de 168 km par mois, et donc, chaque mois j’ai atteins mon objectif, qui était de 150 km.

Je suis agréablement surprise de voir que je peux marcher plus de 150 km par mois, sans trop souffrir des jambes, j’ai rarement des crampes ou les jambes lourdes.

De plus, cette année, j’avais encore augmenté la difficulté et je n’étais vraiment pas sûre d’y arriver régulièrement. Je pense que ce qui fait ma régularité, c’est aussi le fait d’être obligée de sortir tous les jours pour aller travailler.

Donc un bilan positif, et j’espère que les six prochains mois seront aussi faciles. 😉

Publicités

Bilan semestriel

 

 

Voici venu le temps de faire le point sur mon bilan sportif, pour le premier semestre de 2018, et il est plutôt bon.

L’objectif initial était de faire 120 km de marche par mois, ce qui fait au bout de 6 mois : 720 km. Et on peut voir, bilan à l’appui, que j’ai effectué 859 km, donc 139 km de plus que prévu. Je dois avouer que je suis plutôt satisfaite du résultat, et que la plupart du temps j’y arrive assez facilement.

On parle bien ici de marche et non de footing, que je ne pratique pas pour un certains nombres de raisons médicales et qui en plus ne me tente pas du tout. Dans ce terme « marche » ça veut dire les parcours de chez moi aux magasins de mon quartier pour faire les courses, mais aussi des balades dans les parcs genevois, le bord du lac, le bord du Rhône, car il faut bien varier les plaisirs.

Même si cette rubrique peut sembler futile, elle est importante pour moi afin d’arriver aux objectifs, si possible réalistes, que je me suis fixé. Et comme je n’ai pas de partenaire de sport, ni amoureux, pour me galvaniser et me forcer à marcher plus, ce n’est pas toujours facile d’avoir l’impulsion pour faire un effort physique, quand le temps est mauvais ou que je suis fatiguée.

 

 

Mon coach personnel

Depuis toujours, je suis une marcheuse et une piétonne, et quand je rentre le soir après une grosse journée au boulot où j’ai couru dans tous les sens, je me demande : mais combien de kilomètres j’ai fais ?? J’ai donc toujours été intéressée par les podomètres. Le premier que j’ai eu était jaune, en plastique et je l’avais eu dans une boîte de corn-flakes et il fonctionnait vraiment bien !

Me voici en 2016, l’air de l’électronique et du connecté et depuis 2 ans cette question me taraude à nouveau … est-ce que j’ai beaucoup marché ? aujourd’hui, cette semaine, ce mois, cette année ? Je me suis donc acheté un cahier, et je note, consciencieusement mes kilomètres avec une application gratuite que j’avais sur mon téléphone et je fais mes petits calculs à la main … mais à un moment ça me gonfle.

J’ai donc commencé à lorgner du côté des podomètres électroniques, il y a plusieurs marques : Fitbit, Garmin, Gear compatible avec mon Samsung que je n’ai jamais réussi à faire fonctionner ! C’est très vite cher, donc il faut être sûr de son coup.

Après des heures de recherche, j’ai choisi la marque Fitbit, pour la simple et bonne raison qu’il existe des bracelets, des montres, mais aussi et surtout des zip, entendre par la un petit objet qui se clippe au chemisier ou dans la poche du pantalon, voir directement au soutien-gorge pour les filles. C’est petit, discret et très efficace  !

Dans cet optique, j’ai donc choisi le fitbit one, le plus petit de sa gamme, mais très complet dans ce qu’il propose comme option, il coûte 100 balles et il se présente de la façon suivante :

IMG_0354

IMG_0355

IMG_0352

Voici ce qu’il fait, un peu plus en détail :

– il compte les pas, et je peux lui indiquer si je marche ou si je fais du footing
– il compte les étages gravis (ne pas prendre l’escalator car ça fausse la donne)
– il surveille le sommeil
– il compte les calories brûlées
– il compte le nombre de verres d’eau bu dans la journée
– il y a un paramètre « exercice » où vous pouvez rajouter des sports comme : le vélo, la gym, la natation et il en tient compte dans le bilan
– vous pouvez aussi fixer un objectif de perte de poids
– vous pouvez compter les calories mangées dans la journée

Ensuite, au niveau connexion, j’ai trouvé ça très facile.

J’ai une appli pour mon smartphone (Samsung), comme ça je peux suivre ma progression au cours de la journée, je peux me fixer des challenges, seule ou avec des amis Facebook ou Instagram et pour me motiver je reçois des récompenses à chaque fois que je progresse.

J’ai aussi une application pour mon ordinateur, qui elle me fait des graphiques : par jour, par semaine, par mois ou par années, que je peux sauvegarder dans mon ordi. Il y a aussi des communautés Fitbit déjà existantes ou  alors je peux créer mon propre groupe d’amis, de collègues ou autres.

Alors c’est peut être bête, mais je trouve stimulant de me mesurer à d’autres personnes et de recevoir des récompenses virtuelles, qui attestent que je fais bien mes exercices au quotidien. Et pour être cohérent et dans l’idée de surveiller son poids, on peut acheter le pèse personne fitbit, qui dès le moment où l’on se pèse, va enregistrer les données dans l’ordinateur et l’intégrer au graphique. Voici ce que ça donne :

Au final, je trouve cet appareil ludique, j’en fais plus, car je veux voir toutes les catégories s’allumer. Je peux aussi facilement changer les objectifs, par exemple je fais 5’000 pas par jour, quand je ferai ça régulièrement je passerai à 6’000 puis 7’000 pas, etc. jusqu’à faire les 10’000 recommandés. Et surtout je sais que je m’en servirai très longtemps.

Un seul bémol, qui concerne les montres et les bracelets, c’est qu’ils sont en plastique et que j’ai vu des personnes ayant fait des allergies assez sévères, raison pour laquelle je me suis abstenue d’acheter ce modèle, de plus je n’aime pas trop un bracelet qui me sers au poignet et je ne voulais pas d’une montre, vue que j’en possède de très jolies. Mais c’est un choix personnel.

Et vous, êtes-vous intéressez ou possédez vous ce type de coach sportif ? En êtes-vous content ? Vous fait-il plus bouger qu’auparavant ?