Rapt en Suisse

 

LA PEAU DES GRENOUILLES VERTES  de  Serge BIMPAGE
Editions de l’Aire   –   206 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Serge Bimpage a eu bien raison de transformer en roman un fait judiciaire réel et inouï, qui avait jadis défrayé la chronique : l’enlèvement contre rançon de la fille d’un artiste mondialement connu.

La forme romanesque permet de pénétrer dans la vérité des êtres, de présenter des portraits troublants du criminel et de la victime. Son intérêt « pour les hommes que le destin force à marcher contre nature » l’amène à examiner la question de la détermination et de la responsabilité des individus.

 

Mon avis

Je ressors de cette histoire avec un avis assez mitigé. Je n’ai pas aimé la plume de l’auteur, que par ailleurs je ne connais pas du tout. En regardant un peu la bibliographie de cet auteur, je ne suis attirée par aucun de ses livres, qui en règle générale ne sont pas des romans.

Par contre, je connais le fait divers dont est tiré l’histoire. Il s’agit du kidnapping de la fille de Frédéric Dard qui écrit les « San Antonio », et qui à l’époque vivait dans la campagne genevoise en Suisse. Cette histoire m’a marquée, car j’avais dans les 20 ans à l’époque et commençait à suivre les infos de manière assidue.

Ce que j’ai particulièrement aimé, ce sont toutes les parties qui concernent la vie du kidnappeur, car il raconte son enfance compliquée avec son père, son besoin d’argent toujours plus grand, le fait qu’il n’arrive pas à percer dans le monde du cinéma et que l’enlèvement va se faire par rapport à un scénario qu’il a imaginé.

J’ai moins aimé les parties concernant la fille de Frédéric Dard, plus complexe, moins clair.

Ce roman lu pendant l’été, il ne m’en reste presque rien. J’ai peut être été surprise par la manière dont l’histoire est racontée.

Note :   3  / 5 

 

Publicités

Projet photo de Ma : fromage

Pour cette nouvelle semaine, Ma nous demande d’illustrer le mot : fromage.  

J’ai eu la grande chance en me promenant cette semaine, de trouver une « vraie » fromagerie dans la commune de Carouge, à Genève, tenue par une jeune fille dynamique, souriante et aimant son métier. Ce fût un vrai bonheur de passer un moment avec elle.

Tout d’abord une vue d’ensemble

IMG_0230

Ensuite, des fromages de toutes les formes, au lait de vache ou de chèvre

IMG_0225

IMG_0227

Le top, des macarons au fromage

IMG_0224

Les objets anciens que le laitier utilisait

IMG_0229

Et le plus important : la carte de visite

IMG_0238IMG_0240

Déco de Noël – partie 1

En matière de décorations de Noël par des grandes entreprises sur Genève, je suis obligée de donner une très bonne note à l’entreprise Rolex, célèbre pour ses montres hors de prix !

Mais en matière de déco, ils ne font pas les choses à moitié. La déco est très belle, sobre, pourtant ils ne mettent pas de sapin, mais ça ne gêne pas le moins du monde. Ils « se contentent » si je peux dire, d’habiller les arbres sur leur terrain, et le rendu est vraiment très beau. La décoration est la même depuis plusieurs années mais je ne m’en lasse pas.

Félicitations à l’équipe qui s’occupe de ça, car elle le fait très bien. Voici la preuve en image.

IMG_0031

IMG_0032

IMG_0038

IMG_0039

IMG_0044

IMG_0046

IMG_0049

Ces deux photos me tiennent à cœur, ces fameux reflets que je me plaignais il y a quelques temps de ne pas savoir faire et de ne pas y être trop sensible. Là, j’ai été inspirée.

IMG_0040

IMG_0037

Euro foot 2008

Pour ma rubrique photo, je vais remonter le temps … été 2008 … Euro foot partagé entre Genève et l’Autriche. Alors soyons clair, le foot ne m’intéresse pas des masses.

Ce qui me plaît ce sont les choses organisées autour et surtout ce ballon géant, qui pendant plusieurs semaines va rester sur le lac Léman.

Je ne me souviens plus des détails techniques, mais il a coûté très cher, évidemment, il doit faire dans les 15 m de diamètre, il est gonflé à l’hélium, retenu par des filins à un socle sur le lac, et il doit flotter tout le temps de l’Euro foot à côté du Jet d’eau, le symbole de notre ville.

Une première série de photos avec le ballon « au repos », car quand il y a beaucoup de vent, il doit rester au sol, pour raison de sécurité. Et malheureusement, plus de la moitié du temps il a été au sol.

divers 007

divers 008

divers 010

divers 011

Ensuite une série où le ballon flotte harmonieusement pile poil au-dessus du Jet d’Eau ou à sa verticale parfaite. J’avoue que j’ai été le voir pendant presque 3 semaines pour arriver à faire ces 3 pauvres photos, car le temps était exécrable et venteux.

divers 044

divers 047

divers 048

Pour la dernière série, c’est ce que j’appellerai « presque bon » ! car avec le vent, le ballon bougeait énormément autour du Jet d’Eau, un coup à gauche, un coup au dessous. Mais au final de jolies photos, même si le ballon n’est pas exactement au-dessus. 

divers 041

divers 042

divers 043

En cliquant sur la photo, on la voit en grand, et l’on peut voir le détail, notamment du filin qui retient le ballon.

La décrue de l’Arve

Ce week-end je vous parlais du fleuve l’Arve, qui passe juste devant chez moi. Suites aux fortes pluies, plusieurs ponts sur Genève ont été fermés, dont le pont des Acacias, qui se trouve près de chez moi. C’est notamment celui que j’emprunte pour aller dans le quartier de Plainpalais.

Le temps est toujours mauvais, mais globalement il pleut un peu moins et la décrue s’est donc amorcée. Je me suis amusée à faire des photos à peu près identiques à celle de samedi, pour voir les différences.

Alors à gauche c’est en crue et à droite c’est aujourd’hui, donc la décrue. Si vous cliquez sur la photo vous la voyez en grand format.

IMG_0019IMG_0017

Dans ce cas ci l’eau est descendue de plus de 2 m et l’on voit à nouveau le sol.

IMG_0034IMG_0022

Ici l’eau est descendue de 3 ou 4 mètres et l’on voit à nouveau le sol

IMG_0037IMG_0027

Sur la photo du bas on voit le tag en entier alors que celle du haut il est presque submergé (cliquez en grand c’est saisissant) 

IMG_0040IMG_0028

  

Ici donc le pont de Carouge, un des plus ancien.

IMG_0034

IMG_0037IMG_0036

IMG_0059

Ci-dessus les photos du parc pour enfants, le bien nommé « noie tes puces » car c’est un endroit que les propriétaires de chiens affectionnent, car il y a une petite plage et ensuite les chiens vont nager dans l’Arve. Les pompiers ont dû mettre des sacs de sable pour empêcher l’eau de se propager.

Ces photos sont prises depuis le pont de la Fontenette, qui était aussi fermé pendant plusieurs jours.

IMG_0047IMG_0048

Depuis le pont de la Fontenette en regardant vers l’amont

IMG_0052IMG_0057

IMG_0054

Prise sur le pont de la Fontenette, on voit la marque laissée par l’eau ce week-end

L’Arve en crue

Pour inaugurer ma catégories photos, je vais vous montrer des clichés pris ce matin.

Suite à la météo houleuse et pluvieuse, le fleuve devant lequel j’habite, qui se nomme l’Arve et dont on partage un bout avec la France, connait sa plus grosse crue depuis 1935 ! Ce qui m’impressionne, c’est le bruit que ce fleuve, plutôt discret d’habitude, fait maintenant.

En début de journée, c’était si dangereux, que le pont a été fermé à la circulation, que ce soit les voitures ou les trams et même les piétons !

Et si vous cliquez sur une photo vous la verrez en grand.

IMG_0005IMG_0003

IMG_0007

IMG_0017

IMG_0022

IMG_0031

IMG_0036

IMG_0039

IMG_0043

IMG_0040