Publié dans fitbit, Juste moi, Livres

Premier semestre 2019

Il me semble que le temps passe de plus en plus vite ! Les six premiers mois de 2019 sont déjà écoulés et il est l’heure de faire le bilan sportif.

J’ai effectué au total, entre janvier et fin juin, un total de 1’008 km, ce qui fait une moyenne de 168 km par mois, et donc, chaque mois j’ai atteins mon objectif, qui était de 150 km.

Je suis agréablement surprise de voir que je peux marcher plus de 150 km par mois, sans trop souffrir des jambes, j’ai rarement des crampes ou les jambes lourdes.

De plus, cette année, j’avais encore augmenté la difficulté et je n’étais vraiment pas sûre d’y arriver régulièrement. Je pense que ce qui fait ma régularité, c’est aussi le fait d’être obligée de sortir tous les jours pour aller travailler.

Donc un bilan positif, et j’espère que les six prochains mois seront aussi faciles. 😉

Publié dans Livres

Bilan du premier trimestre 2019

 

Premier pointage de l’année.

Pour la période de janvier à mars 2019, j’ai marché 532 km. J’ai donc marché 82 km de plus que prévu, puisque mon objectif est de marcher 150 km par mois, ce qui fait pour un trimestre : 450 km.

Il y a pourtant eu de longues périodes de mauvais temps, mais dans l’ensemble cela ne m’a pas empêché de marcher. Et le fait aussi de courir dans tous les sens pour le travail et de devoir monter au premier étage plusieurs fois par jour, a aussi augmenté mon nombre d’étages de façon assez significative.

Donc dans l’ensemble, je suis satisfaite d’avoir atteint mon objectif très facilement.

 

Publié dans fitbit, Juste moi

Bilan sportif 2018

Côté sportif, ça roule plutôt bien, objectif de marche réussi, soit 120 km par mois … chaque mois … j’ai même fait 404 km en rab.

Ça m’a vidé la tête … j’ai bravé le froid, le chaud et parfois la pluie … pourtant parfois avoir la motivation pour sortir seule n’est pas évident … c’est vraiment là que j’aurai besoin d’avoir un partenaire.

Par contre côté poids j’ai ramé grave … je n’ai pas atteint l’objectif fixé … la seule chose dont je peux être fière c’est d’être restée dans la fourchette fixée.

J’aime cette phrase de Mike Horn : marcher seul c’est aller vite, mais à deux c’est aller plus loin … j’ai besoin d’un partenaire pour aller plus loin, et plus longtemps … sortir de ma zone de confort …