Publié dans Livres, roman contemporain

Une vie rêvée

Résultat de recherche d'images pour "l'homme est un dieu en ruine"

L’HOMME EST UN DIEU EN RUINE de Kate ATKINSON
Editions JC Lattès – 511 pages

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Teddy a 20 ans lorsqu’il s’enrôle en 1940 comme pilote de bombardier dans la Royal Air Force. Vite promu commandant, il va connaître, avec son équipage, quatre années d’horreur et d’héroïsme où chaque mission risque d’être la dernière.

Alors qu’il s’était résigné à mourir au combat, il va pourtant vivre, obsédé par l’idée de ne plus faire de mal à personne.

Mon avis

Pour bien comprendre ce roman, il faut d’abord lire le premier volet de ce diptyque : Une vie après l’autre, qui met en scène Ursula la sœur de Teddy, qui a la particularité de pouvoir revivre sa vie presque à l’infini.

Teddy a 20 ans, il est pilote de bombardier pour la RAF, et contre toute attente, il ressort vivant de la seconde guerre mondiale.

Il se réjouit de rejoindre Nancy qu’il veut épouser. Il se demande quel métier il va exercer, où il vivra avec sa femme. Il aura une fille unique Viola, avec qui il a peu d’affinité, qui vivra une vie dissolue, lui donnera deux petits-enfants, un garçon et une fille, élevé pendant les années peace and love.

Il vivra jusqu’à 100 ans et aura un regard émerveillé sur le monde.

Comme toujours avec Kate Atkinson, les personnages sont super étoffés, il leur arrive des aventures extraordinaires … et les dernières pages sont une véritable baffe, surtout quand on s’est attaché à tous ce petit monde.

Note : 4 / 5 

 

Publié dans Livres, roman policier, thriller

Jackson Brodie le retour

PARTI TOT, PRIS  MON CHIEN  de  Kate ATKINSON
Editions de Fallois  /  390 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

La journée s’annonce comme les autres pour Tracy Waterhouse, chef de la sécurité dans un centre commercial, jusqu’à ce qu’elle fasse un achat inattendu. Une minute de folie suffit pour que son univers bascule, pour que le train-train quotidien soit remplacé par la peur et le danger à chaque tournant.

Rebondissements et fausses pistes abondent dans ce roman. L’action se passe dans le Yorkshire et oscille entre 1975 et aujourd’hui. C’est un univers d’un réalisme cru : tueurs en série, prostituées assassinées, enfants enlevés, policiers véreux.

 

Mon avis

Ce roman de Kate Atkinson ne fait pas partie de mes préférés.

Pourtant on retrouve le détective Jackson Brodie empêtré dans une affaire de recherche de parents pour sa cliente, et à force de remuer le passé et la boue, il va finir par déterrer un tueur en série.

J’ai trouvé les 100 premières pages très longues, avec l’intégrale de la vie de Jackson Brodie, et j’ai eu de la peine à voir ce que ça venait faire là. Il y a aussi beaucoup de personnages secondaires, très détaillé, alors que finalement ils font une brève apparition.

Ajouté à ça que j’étais très fatiguée à ce moment là, la lecture m’a parue pénible et j’ai mis plus d’un mois à en venir à bout !

 

Note :   3  / 5 

Ses autres romans : Une vie après l’autre / A quand les bonnes nouvelles / Sous l’aile du bizzare

Publié dans les pas finis, Livres

Vous avez dit bizarre ?

 

 

 

SOUS L’AILE DU BIZARRE  de  Kate ATKINSON
Editions de Fallois   /   364 pages

 

Résumé de l’histoire (4ème de couverture)

Sur une île désolée de la côte écossaise, Effie Andrews fait à sa mère Nora le récit de sa vie d’étudiante à l’université de Dundee, tout en la pressant de questions sur ses véritables origines.

 

Mon avis

Premier livre de cette romancière et abandon à la page 184 … je n’arrive pas entrer dans l’histoire. Toutes ces théories estudiantines m’ont semblé lourdes et peu intéressantes, il me semblait que l’histoire n’avançait pas.

Au départ, j’ai eu de la peine à comprendre qui parlait … Effie parle avec un caractère normal, sa mère Nora parle en italique et les parties de texte en gras sont le devoir d’Effie (elle doit écrire un roman policier) … enfin ça c’est si j’ai tout bien compris.

Donc sûrement une bonne histoire mais pas pour moi. Je suis déçue de ne pas l’avoir apprécié plus, car je crois me souvenir qu’il avait été très aimé sur la blogosphère. Enfin, j’ai un autre titre qui m’attend et j’espère que ce sera plus convaincant. 

Je ne saurais dire pourquoi, mais à la bibliothèque j’avais été attirée par la couverture … tout ce bleu, le chien avec des yeux bleus, l’oiseau perché sur la fleur … ça a dû parler à une partie de mon cerveau. De plus, je viens de m’apercevoir que l’autre roman a aussi un chien sur la couverture … espérons que ce soit de bonne augure.

 

Note :  abandon    première publication en juillet 2010