Prévention routière

Je fais rarement ce genre de démarche, mais comme 98 % du temps je suis une piétonne, fatalement je me sens un peu concernée.

Et puis , pour une fois que la sécurité routière suisse et là, la ville de Lausanne en particulier fait un sport magnifique, mais assez trash tout de même, j’ai envie de le diffuser. Il s’agit de rappeler aux gens, mais les jeunes en particulier, que de temps en temps, il faut lever le nez de son smartphone !

Je vous le laisse découvrir et ensuite on en parle bien volontiers.

Publicités

Heureusement Noël est passé !

 

 

LE CADEAU DE NOEL  de  Daniel ABIMI
Editions Bernard Campiche    /  363   pages

 

Résumé de l’histoire

Période de Noël à Lausanne, une pompiste se fait abattre à son travail et Mariani est chargé de l’enquête. En fait, il s’avère que cette fille était une pute de luxe, et c’est un bon prétexte pour faire la tournée des bordels, maison de massage et autres petits commerçants du sexe.

 

Mon avis

J’aime faire de nouvelles découvertes, Abimi est un auteur suisse qui m’est totalement inconnu, j’ai donc décidé de lire son 2ème roman.

Apparemment, très mauvaise idée ! J’ai abandonné à la page 119. Malgré le fait, que l’histoire se passe à Lausanne, ville où j’ai eu l’occasion de travailler, je pensais avoir du plaisir à retrouver des noms de rues qui me sont familiers, ainsi que des évocations de troquets (des restaurants) connus.

Je n’ai jamais réussi à entrer dans l’histoire et je ne me suis pas attachée aux deux héros. Je me suis même rarement autant ennuyée en lisant un policier.

D’un côté, il y a le héros récurent, ici Michel Rod, journaliste, largué par sa femme, qui a emménagé au cœur de Lausanne, et qui est bourré depuis 3 mois. Bientôt il n’aura plus de travail et enchaîne donc bouteilles et putes de luxe.

De l’autre côté, on trouve le flic fatigué, Serge Mariani, marié avec des enfants, son mariage sent le roussi et pour oublier les reproches, il se retrouve facilement à boire un verre. Rod et Mariani sont d’anciens copains, et au détour de l’enquête ils vont se retrouver. A la fin de l’histoire, Mariani se fera jeter par sa femme.

Donc au final, un scénario bien noir, avec deux « héros » malmenés par la vie, donc prétexte à se soûler la gueule et se taper une pute russe. Rien que de l’ordinaire (que l’on peut retrouver dans n’importe quel roman de gare).

 

Mais qui est-il ? Portrait

Daniel Abimi est né à Lausanne en 1965. Tour à tour veilleur de nuit, chauffeur de taxi, journaliste, délégué du CICR et fonctionnaire, il a lâché le pinard pour le polard. Celui-ci est son deuxième roman.

 

Note :   abandon page 119     première publication en 2013

Nouvelle chance

 

L’ANALPHABETE de Agota KRISTOF
Editions Zoé  /  55 pages

 

 

Résumé de l’histoire

Il s’agit de 11 nouvelles autobiographiques, très courtes, qui racontent brièvement l’enfance de l’auteur, ainsi que son départ de Hongrie pour la Suisse en tant que réfugié.

Enfant Agota Kristof, adore les livres et la lecture, mais à son arrivée en Suisse, dans un canton qui parle allemand, elle ne comprend rien à ce qu’on lui dit, et surtout elle ne peut plus lire, donc elle devient une analphabète.

Ensuite, elle ira à Lausanne où elle apprendra le français. Elle travaille dans une usine et le soir elle écrit des pièces de théâtre et ensuite des romans.

 

Mon avis

Un livre très court et dans l’ensemble assez triste.

C’était mon 1er livre de cet auteur et sûrement pas mon préféré (finalement, je m’aperçois que je n’aime pas bcp ce genre de biographie. Cela me fait trop penser au livre de Christine Arnothy), mais comme un copain a eu la gentillesse de me le prêter, et qu’il était très court, je l’ai lu quand même.

Je souhaite surtout découvrir cette auteure dans sa trilogie « le grand cahier ».

 

Note : 2.5 / 5    première publication en juin 2009

 

Semaine 4

 

Une semaine toute en diversité, avec 4 sorties dans des styles totalement différent. Il y a un polar, une comédie, un drame et un film d’animation.

En ce qui concerne le polar, on parle de : l’amour est un crime parfait tiré du roman de Philippe Djian ; Incidence. L’histoire est tournée à Lausanne, dans le Rolex Learning Center qui est un bâtiment magnifique dans son architecture épurée et ultra moderne.

Pour la comédie, on parle de Match retour, une histoire de boxe avec deux monstres sacrés du cinéma, soit Robert De Niro et Sylvester Stallone qui remontent sur le ring pour régler un compte vieux de 30 ans. La bande-annonce m’a plu et j’adore la répartie et les dialogues de ces deux acteurs, ainsi que les clins d’oeil à Rocky.

Concernant le film dramatique, on parle de : 12 years a slave de Steve McQueen, un film choc sur une page noire de l’histoire des Etats-Unis. Solomon est un homme respecté, éduqué et surtout libre. Pourtant il se fait enlever et est vendu à un négrier comme esclave. Il le restera pendant 12 ans.

Et on termine avec un film d’animation, signé Miyazaki, avec Le vent se lève. Le scénario est inspiré d’une histoire vraie, celle de Jiro Horikoshi qui rêvait de devenir pilote mais sa myopie le colle au plancher. Il deviendra ingénieur en aéronautique et il créera le célèbre Zéro qui sillonnera le ciel pendant toute la seconde Guerre Mondiale.